Hemoglobines anormales [ Publications ]

hemoglobines anormales [ Publications ]

Publications > hemoglobines anormales

  • Les auteurs ont étudié 31 cas de maladie coronaire à coronaire normale (ou avec plaques minimes) observés chez des Noirs africains, soit 29,8% des 104 coronariens coronarographiés de cette série. Parmi ces 31 cas, il y avait 16 infarctus, 10 angors, 3 anévrysmes ventriculaires et 2 ischémies silencieuses chez des diabétiques. Vingt-cinq patients étaient des hommes (80,6%). Il y avait 6 femmes (19,3%) dont 2 dans le post-partum. L'âge moyen des malades était 45 ans (hommes: 47,7, femmes: 41,8). Parmi les facteurs de risque, on a noté: tabagisme (60%), hypertension artérielle (25,8%), obésité (29%), diabète (12,9%), cholestérolémie (en moyenne 2,15%) et hypertriglycéridémie (en moyenne 1,25%). L'indice de risque par patient était de 1,29.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Immunodosage de l’hémoglobine glyquée sur ci8200 (Abbott Diagnostics) en présence d’hémoglobines anormales

  • Les méthodes de dosage par chromatographie liquide à haute pression (CLHP) sont très répandues, mais les immunodosages présentent l'avantage d'être automatisables sur différents analyseurs. Leur inconvénient majeur esnt l'impossibilité de détecter, lors de la phase analytique, l'existence d'une hémoglobine anormale, ce qui peut conduire à des résultats erronés. Dans ce travail, nous avons comparé les résultats du dosage de l'HbA

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov