Grossesse abdominale [ Publications ]

grossesse abdominale [ Publications ]

Publications > grossesse abdominale

  • Les auteurs décrivent un cas de grossesse abdominale diagnostiquée par IRM à 17 SA avec suivi prospectif et naissance programmée à 37 SA. Le diagnostic évoqué cliniquement sur un terrain à risque de grossesse ectopique ou d’antécédent traumatique utérin est confirmé par l’imagerie, l’IRM étant l’examen de référence. Une attitude conservatrice de la grossesse peut être proposée en cas de diagnostic après 20 SA, sous réserve d’un bilan fœtal normal, d’un site d’insertion placentaire à distance du foie et de la rate, d’une stabilité clinique maternelle et d’une surveillance hospitalière en bonne concertation avec les parents informés des risques. L’insertion placentaire utérine semble être un élément déterminant du pronostic de ces grossesses. La surveillance maternofœtale s’appuie sur l’examen clinique, des écho-Doppler réguliers, et des enregistrements quotidiens du rythme cardiaque fœtal. En l’absence de complication, la laparotomie est programmée à 34 SA. Lors de l’intervention le placenta est laissé en place si son ablation comporte un risque hémorragique.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Association grossesse abdominale-grossesse intra-utérine au troisième trimestre. A propos d'un cas et revue de la littérature.

  • Nous rapportons l'observation d'une grossesse gémellaire au troisième trimestre avec un fœtus intra-utérin et un fœtus abdominal. Après un accouchement par voie basse spontanée pour le premier jumeau, suivi d'une laparotomie en urgence pour le second, la mère et les deux enfants sont tous les trois vivants et bien portants. Une revue de la littérature permet de constater l'exceptionnelle rareté de cette observation, et a fortiori de son issue favorable. Les différents mécanismes physiopathologiques qui peuvent être à l'origine d'une telle association sont discutés, ainsi que les points de l'observation qui auraient pu aider à poser le diagnostic pendant la grossesse, les problèmes thérapeutiques posés par la grossesse abdominale et les questions éthiques soulevées par un éventuel diagnostic plus précoce.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

La grossesse abdominale, entité anatomoclinique rare. A propos de 4 cas (1981-1990).

  • A l'occasion de 4 observations de grossesse abdominale et une revue de la littérature, nous avons essayé d'analyser les différents aspects de cette pathologie de plus en plus rare. Sa fréquence est faible, évaluée par notre étude à 4/85 757 accouchements soit: 1/21 439 accouchements colligés au Centre de Maternité et de Néonatalogie de la Rabta (Tunis) durant une période de 10 ans (1981-1990). Le facteur épidémiologique essentiel est le bas niveau socio-économique et culturel retrouvé chez les patientes étudiées. Les signes cliniques sont dominés par les métrorragies, la douleur abdominale, les troubles du transit et la mort foetale in utéro. Le retard apporté au diagnostic explique la survenue de complications foetales fréquentes à type de mort foetale in utéro (3 fois sur 4) et de déformations foetales variées.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Un nouveau cas de grossesse abdominale.

  • Les auteurs rapportent un nouveau cas de grossesse abdominale menée à terme, entité devenue rare de nos jours mais encore assez fréquente dans les pays en voie de développement, par défaut de diagnostic précoce. L'échographie est l'élément essentiel du diagnostic et permet de confirmer la suspicion clinique. L'imagerie par résonance magnétique (IRM) précise mieux les rapports placentaires avec les organes abdominaux. Le pronostic foetal est sombre et le risque maternel est non négligeable. L'intervention chirurgicale est la règle, la difficulté est dominée par l'ablation du placenta. Elle a permis dans notre observation de donner naissance à un enfant vivant, eutrophique et non malformé.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Un nouveau cas de grossesse abdominale avec enfant vivant et non malforme.

  • Les auteurs rapportent un nouveau cas de grossesse abdominale menée à terme, entite devenue rare de nos jours mais encore assez fréquente dans les pays en voie de développement, par défaut de diagnostic précoce . Elle est estimée en Tunisie entre 1/7222 à 1/11413 naissances. L'échographie est l'élément essentiel du diagnostic et permet de confirmer la suspicion clinique. Le pronostic foetal est sombre et le risque maternel est non négligeable. L'intervention chirurgicale est la règle, la difficulté est dominée par l'ablation du placenta . Elle a permis dans notre observation de donner naissance à un enfant vivant, eutrophique et non malformé.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Grossesse abdominale: étude d'une série de onze cas.

  • Objectif: rapporter notre expérience concernant la grossesse abdominale. Matériel et méthodes: étude rétrospective de onze cas de grossesses abdominales opérées par laparotomie entre août 1994 et juillet 1999. Résultats: 36,3% des cas correspondaient à une première grossesse. Quatre grossesses avaient évolué au-delà du terme de viabilité. Deux enfants sont nés vivants. L'ablation du placenta était généralement totale (10/11 cas) sans saignement majeur. Conclusion: affection rare de diagnostic clinique difficile, la grossesse abdominale présente une importante mortalité périnatale.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Prise en charge anesthésique pour accouchement d'une grossesse abdominale

  • Nous rapportons la prise en charge périopératoire pour l'accouchement d'une grossesse abdominale. Celui-ci a été réalisé par laparotomie, sous anesthésie générale, par une équipe multidisciplinaire. Dans ces grossesses pathologiques, la morbimortalité autant maternelle que foetale est élevée. La principale complication est l'hémorragie brutale qui peut survenir à tout moment.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

A propos d'un cas de grossesse abdominale très prolongée.

  • Un cas de grossesse abdominale prolongée d'environ 18 mois avec mort fœtale, vécu à l'hôpital général de référence de Mulongo dans la province du Katanga, en République Démocratique du Congo, est rapporté dans ce papier. Ce cas clinique d’évolution étonnante permet de faire la revue de la littérature, de rappeler l'importance d'un bon suivi clinique et échographique de la grossesse et de s'interroger sur le niveau d’éducation de la femme ainsi que la qualité des soins prénataux en milieu rural congolais.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Grossesse abdominale et grossesse tubaire. A propos d'un cas. Un fait clinique exceptionnel.

  • Un cas de grossesse abdominale non évolutive et ancienne associée à une grossesse tubaire évolutive est rapporté par les auteurs. Cette situation clinique est très rare, voire exceptionnelle, car il s'agit là de deux grossesses successives et ectopiques. La mauvaise couverture obstétricale et les insuffisances dans la surveillance de la grossesse expliquent en partie ces situations dans nos pays sous-médicalisés.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Éviscération spontanée d’une grossesse abdominale : à propos d’un cas à Madagascar

  • Les auteurs rapportent le cas d’une femme de 29 ans qui avait présenté une grossesse abdominale de 34 semaines éviscérée spontanément au niveau d’une cicatrice de laparotomie médiane sous-ombilicale lors d’une césarienne antérieure. Les aspects de la prise en charge sont discutés dans le contexte d’un pays en développement.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Grossesse abdominale menée à terme

  • La grossesse abdominale est une localisation extrêmement rare des grossesses extra-utérines. Elle est plus fréquente dans les pays en voie de développement. Nous rapportons le cas d’une grossesse abdominale menée à terme, découverte lors de la césarienne pour placenta recouvrant. II semble exceptionnel qu’avec un suivi clinique et échographique une grossesse abdominale soit découverte lors d’une césarienne.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

La grossesse abdominale: à propos d'un cas observé à Madagascar.

  • • Les auteurs rapportent un cas de grossesse abdominale primitive observé à la maternité de Befelatanana (Madagascar) chez une femme de 36 ans, 2

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Grossesse abdominale

  • La grossesse abdominale se définit comme étant le développement de l’œuf dans la cavité péritonéale. Nous illustrons, à travers un cas particulier, les démarches diagnostiques.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov