Goutte [ Niveau Expert ]

goutte [ Niveau Expert ]

Expert > goutte

  • \ Ces médicaments ont l\ AMM dans le traitement local de l\ otite externe aiguë d\ origine bactérienne. Les spécialités comportant un aminoside (ANTIBIO SYNALAR, FRAMYXONE, PANOTILE et POLYDEXA) sont limitées au traitement des otites externes aiguës à tympan fermé. Et AURICULARUM a l\ AMM dans le traitement local des otites externes aiguës d\ origine bactérienne et/ou mycosique. L\ efficacité pour obtenir la guérison clinique de l\ otite aiguë externe n\ a pas été démontrée de façon pertinente pour ces associations fixes antibiotiques + corticoïde, à l\ exception de CILOXADEX. L\ intérêt d\ associer un corticoïde au traitement antibiotique local pour le traitement de l\ otite externe aiguë n\ a été démontré pour aucun de ces médicaments. Compte tenu, notamment du long recul d\ utilisation, du risque d\ antibiorésistance plus important avec les fluoroquinolones et de l\ absence d\ alternatives comportant un antibiotique non fluoroquinolone et non associé à un corticoïde, ils conservent un intérêt clinique faible. CILOXADEX doit être utilisé en seconde intention du fait du risque plus important d\ antibiorésistance avec les fluoroquinolones ou en cas de tympan ouvert ou d\ antécédents de perforation tympanique. La place d\ AURICULARUM dans la stratégie thérapeutique des otites externes est limitée , il doit être réservé aux otites externes aiguës d\ origine mycosique ou mixte mycosique et bactérienne...\

  • Source : has-sante.fr

Anti-infectieux associés à un corticoïde en gouttes auriculaires : AURICULARUM (oxytétracycline, polymyxine B, nystatine, dexaméthasone) - Otite externe - Intérêt clinique faible dans le traitement de l'otite externe aiguë

  • Ces médicaments ont l AMM dans le traitement local de l otite externe aiguë d origine bactérienne. Les spécialités comportant un aminoside (ANTIBIO SYNALAR, FRAMYXONE, PANOTILE et POLYDEXA) sont limitées au traitement des otites externes aiguës à tympan fermé. Et AURICULARUM a l AMM dans le traitement local des otites externes aiguës d origine bactérienne et/ou mycosique.nnL efficacité pour obtenir la guérison clinique de l otite aiguë externe n a pas été démontrée de façon pertinente pour ces associations fixes antibiotiques + corticoïde, à l exception de CILOXADEX.nnL intérêt d associer un corticoïde au traitement antibiotique local pour le traitement de l otite externe aiguë n a été démontré pour aucun de ces médicaments.nnCompte tenu, notamment du long recul d utilisation, du risque d antibiorésistance plus important avec les fluoroquinolones et de l absence d alternatives comportant un antibiotique non fluoroquinolone et non associé à un corticoïde, ils conservent un intérêt clinique faible.nnCILOXADEX doit être utilisé en seconde intention du fait du risque plus important d antibiorésistance avec les fluoroquinolones ou en cas de tympan ouvert ou d antécédents de perforation tympanique. La place d AURICULARUM dans la stratégie thérapeutique des otites externes est limitée , il doit être réservé aux otites externes aiguës d origine mycosique ou mixte mycosique et bactérienne...

  • Source : has-sante.fr

Anti-infectieux associés à un corticoïde en gouttes auriculaires : CILOXADEX (ciprofloxacine, dexaméthasone) - Otite externe - Intérêt clinique faible dans le traitement de l'otite externe aiguë

  • Ces médicaments ont l AMM dans le traitement local de l otite externe aiguë d origine bactérienne. Les spécialités comportant un aminoside (ANTIBIO SYNALAR, FRAMYXONE, PANOTILE et POLYDEXA) sont limitées au traitement des otites externes aiguës à tympan fermé. Et AURICULARUM a l AMM dans le traitement local des otites externes aiguës d origine bactérienne et/ou mycosique.nnL efficacité pour obtenir la guérison clinique de l otite aiguë externe n a pas été démontrée de façon pertinente pour ces associations fixes antibiotiques + corticoïde, à l exception de CILOXADEX.nnL intérêt d associer un corticoïde au traitement antibiotique local pour le traitement de l otite externe aiguë n a été démontré pour aucun de ces médicaments.nnCompte tenu, notamment du long recul d utilisation, du risque d antibiorésistance plus important avec les fluoroquinolones et de l absence d alternatives comportant un antibiotique non fluoroquinolone et non associé à un corticoïde, ils conservent un intérêt clinique faible.nnCILOXADEX doit être utilisé en seconde intention du fait du risque plus important d antibiorésistance avec les fluoroquinolones ou en cas de tympan ouvert ou d antécédents de perforation tympanique. La place d AURICULARUM dans la stratégie thérapeutique des otites externes est limitée , il doit être réservé aux otites externes aiguës d origine mycosique ou mixte mycosique et bactérienne...

  • Source : has-sante.fr

Anti-infectieux associés à un corticoïde en gouttes auriculaires : ANTIBIO SYNALAR (néomycine, polymixine B, fluocinolone) - Intérêt clinique faible dans le traitement de l'otite externe aiguë

  • Ces médicaments ont l AMM dans le traitement local de l otite externe aiguë d origine bactérienne. Les spécialités comportant un aminoside (ANTIBIO SYNALAR, FRAMYXONE, PANOTILE et POLYDEXA) sont limitées au traitement des otites externes aiguës à tympan fermé. Et AURICULARUM a l AMM dans le traitement local des otites externes aiguës d origine bactérienne et/ou mycosique.nn L efficacité pour obtenir la guérison clinique de l otite aiguë externe n a pas été démontrée de façon pertinente pour ces associations fixes antibiotiques + corticoïde, à l exception de CILOXADEX.nn L intérêt d associer un corticoïde au traitement antibiotique local pour le traitement de l otite externe aiguë n a été démontré pour aucun de ces médicaments.nn Compte tenu, notamment du long recul d utilisation, du risque d antibiorésistance plus important avec les fluoroquinolones et de l absence d alternatives comportant un antibiotique non fluoroquinolone et non associé à un corticoïde, ils conservent un intérêt clinique faible.nn CILOXADEX doit être utilisé en seconde intention du fait du risque plus important d antibiorésistance avec les fluoroquinolones ou en cas de tympan ouvert ou d antécédents de perforation tympanique. La place d AURICULARUM dans la stratégie thérapeutique des otites externes est limitée , il doit être réservé aux otites externes aiguës d origine mycosique ou mixte mycosique et bactérienne...

  • Source : has-sante.fr

Anti-infectieux associés à un corticoïde en gouttes auriculaires : FRAMYXONE (framycétine, polymyxine B, dexaméthasone) - Intérêt clinique faible dans le traitement de l'otite externe aiguë

  • Ces médicaments ont l AMM dans le traitement local de l otite externe aiguë d origine bactérienne. Les spécialités comportant un aminoside (ANTIBIO SYNALAR, FRAMYXONE, PANOTILE et POLYDEXA) sont limitées au traitement des otites externes aiguës à tympan fermé. Et AURICULARUM a l AMM dans le traitement local des otites externes aiguës d origine bactérienne et/ou mycosique.nn L efficacité pour obtenir la guérison clinique de l otite aiguë externe n a pas été démontrée de façon pertinente pour ces associations fixes antibiotiques + corticoïde, à l exception de CILOXADEX.nn L intérêt d associer un corticoïde au traitement antibiotique local pour le traitement de l otite externe aiguë n a été démontré pour aucun de ces médicaments.nn Compte tenu, notamment du long recul d utilisation, du risque d antibiorésistance plus important avec les fluoroquinolones et de l absence d alternatives comportant un antibiotique non fluoroquinolone et non associé à un corticoïde, ils conservent un intérêt clinique faible.nn CILOXADEX doit être utilisé en seconde intention du fait du risque plus important d antibiorésistance avec les fluoroquinolones ou en cas de tympan ouvert ou d antécédents de perforation tympanique. La place d AURICULARUM dans la stratégie thérapeutique des otites externes est limitée , il doit être réservé aux otites externes aiguës d origine mycosique ou mixte mycosique et bactérienne...

  • Source : has-sante.fr

Haldol 2 mg/mL, solution buvable (halopéridol) : l ANSM appelle à la plus grande vigilance en raison de la coexistence de deux présentations avec des dispositifs d administration ayant des unités de mesure différentes (gouttes ou milligrammes) - Point d'information

  • Un risque d erreur médicamenteuse est associé à la mise à disposition d une nouvelle présentation hospitalière d HALDOL 2 mg/mL, solution buvable (halopéridol) avec seringue doseuse pour administration orale graduée en milligrammes depuis le 1er juin 2017. La présentation d HALDOL 2 mg/mL, solution buvable disponible en ville en flacon compte-gouttes de 30 mL reste inchangée.nDans ce cadre, nous vous invitons à la plus grande vigilance lors de la dispensation de cette spécialité et à vérifier l unité de prescription et préciser, le cas échéant, la correspondance en gouttes au patient.nNous vous rappelons à cet effet que 1 milligramme d halopéridol correspond à 10 gouttes de solution buvable d HALDOL 2 mg/mL et vous remercions de veiller à la bonne compréhension des modalités d'utilisation du flacon compte-gouttes de 30 mL par les patients ou leurs proches...

  • Source : ansm.sante.fr

RIVOTRIL 1 mg/1 ml solution à diluer injectable en ampoules - RIVOTRIL 2 mg, comprimé quadrisécable - RIVOTRIL 2,5 mg/ml solution buvable en goutte - Clonazépam

  • Motif de la demande : renouvellement de l'inscription sur la liste des spécialités remboursables aux assurés sociaux. Indications Thérapeutiques : RIVOTRIL 1 mg/1 ml solution à diluer injectable en ampoules : Traitement d'urgence de l'état de mal épileptique de l'adulte et de l'enfant. RIVOTRIL 2 mg, comprimé quadrisécable : Dans le traitement de l'épilepsie chez l'adulte et chez l'enfant, soit en monothérapie temporaire, soit en association à un autre traitement antiépileptique : - traitement des épilepsies généralisées : crises cloniques, toniques, tonico-cloniques, absences, crises myocloniques, atoniques, spasmes infantiles et syndrome de Lennox-Gastaut , - traitement des épilepsies partielles : crises partielles avec ou sans généralisation secondaire. RIVOTRIL 2,5 mg/ml solution buvable en goutte : Dans le traitement de l'épilepsie chez l'enfant, soit en monothérapie temporaire, soit en association à un autre traitement antiépileptique : - traitement des épilepsies généralisées : crises cloniques, toniques, tonico-cloniques, absences, crises myocloniques, atoniques, spasmes infantiles et syndrome de Lennox- Gastaut , - traitement des épilepsies partielles : crises partielles avec ou sans généralisation secondaire...

  • Source : has-sante.fr

Attention aux risques d'erreurs médicamenteuses : mise à disposition d'un nouveau dispositif d'administration de la spécialité KANEURON 5,4 POUR CENT, solution buvable en gouttes (phénobarbital) - Point d'Information

  • Kaneuron (phénobarbital) est un antiépileptique indiqué chez l'adulte et l'enfant en monothérapie ou en association dans le cadre du traitement des épilepsies généralisées ou partielles.En raison de la survenue de cas d'erreurs médicamenteuses, le dispositif d'administration (pipette doseuse) de Kaneuron présentant une double graduation, l'une en millilitres et l'autre en gouttes, est désormais remplacé par une nouvelle pipette graduée uniquement en « équivalent goutte ».Ce changement est effectif depuis le 2 Avril 2014.L'ANSM rappelle qu'il est important que les professionnels de santé concernés informent les patients de ce changement et qu'ils s'assurent, en particulier pour les pharmaciens officinaux, que les posologies indiquées sur les ordonnances soient bien libellées en « équivalent goutte » conformément au Résumé des Caractéristiques du Produit (RCP)...

  • Source : ansm.sante.fr

La goutte, revisitée

  • Durant les récentes décennies, la goutte est devenue l arthrite inflammatoire la plus fréquente, affection pour laquelle les facteurs de risque et la pathogénie sont les mieux connus. Un des objectifs thérapeutiques proposés à travers les guidelines , c est la guérison de la maladie, or les enquêtes révèlent que seule une minorité de patients avec une goute reçoivent une information ou un traitement adéquats. Les médecins se sont souvent focalisés sur le traitement des crises de goutte, plutôt que de percevoir la goutte comme une maladie chronique progressive liée aux dépôts de cristaux. Dès lors, les traitements hypo-uricémiants (THU) sont peu prescrits, et souvent sous-dosés. L arrivée de nouveaux traitements de la goutte et une meilleure compréhension des facteurs épidémiologiques (le rôle du fructose) devraient conduire à une meilleure prise en charge thérapeutique d une maladie facilement diagnostiquée et curable, mais qui prédispose à une arthrite potentiellement sévère, aggravant probablement le pronostic cardiovasculaire

  • Source : amub.be

Gouttes otiques contenant de l'huile d'arachide et lien soupçonné avec l'anaphylaxie - Présentation de cas - Ear drops containing peanut oil and suspected association with anaphylaxis - Case Presentation

  • Santé Canada a reçu une déclaration concernant une fillette de 7 ans qui a eu une réaction anaphylactique après avoir reçu des gouttes otiques Cerumol administrées par un parent. Selon la déclaration, 4 gouttes de Cerumol lui ont été administrées dans chaque oreille afin de ramollir le cérumen. Quatre minutes plus tard, elle a eu besoin de son « inhalateur bleu » qu'elle utilise normalement pour ses problèmes d'asthme (produit non précisé), affirmant qu'il lui était trop difficile de respirer. Elle s'est ensuite effondrée, a eu un choc anaphylactique et a été amenée à l'urgence, mais n'a pas été hospitalisée...

  • Source : hc-sc.gc.ca

Goutte, pseudogoutte et hydroxyapatite cristallisez vos connaissances !

  • LA GOUTTE EST un sujet plus vaste et plus complexe que la simple crise de podagre aiguë du patient alcoolique. Trois principaux types de cristaux peuvent occasionner une arthropathie inflammatoire aiguë ou chronique. La goutte, une arthrite liée aux cristaux d'urate monosodique, est probablement la plus connue. La pseudogoutte, quant à elle, est plutôt causée par des dépôts de pyrophosphate de calcium (on utilise souvent l'acronyme CPPD pour « calcium pyrophosphate dihydrate »). Enfin, la maladie à hydroxyapatite est attribuable à des dépôts de phosphate de calcium basique, le plus souvent dans les tissus mous périarticulaires. La tendinite calcifiée de la coiffe des rotateurs en est un exemple fréquent. Testons donc vos connaissances sur le sujet par un jeu-questionnaire. Vrai ou faux ?

  • Source : fmoq.org

Obésité, hyperuricémie et goutte - In : Revue du Rhumatisme monographies, 2016,

  • Les associations entre hyperuricémie et comorbidités comme l hypertension (HTA),nl obésité et le syndrome métabolique (SM) ont été démontrées dans de nombreusesnétudes épidémiologiques. Les interactions entre l uricémie et les autres comorbiditésnmétaboliques augmentent le risque de goutte. L IMC est associé à une augmentation dunrisque de goutte selon un effet dose dépendant. La prévalence du SM estnremarquablement élevée chez les sujets goutteux et augmente substantiellement avecnl importance du taux d uricémie. On a montré que plusieurs composantes du SM étaientndes facteurs de risque indépendants pour la survenue de la goutte. L obésité etnl hypertriglycéridémie peuvent potentialiser l effet de l uricémie dans le développement denla goutte.

  • Source : hal-univ-diderot.archives-ouvertes.fr

Le colchique et la goutte

  • Le colchique, appellation qui regroupe plusieurs espèces du genre Colchicum, appartient à la famille des Colchicacées. L'espèce majoritaire est Colchicum autumnale. On en extrait un alcaloïde, la colchicine, molécule utilisée en médecine pour ses propriétés thérapeutiques. En effet, cette dernière est indiquée pour le traitement de la goutte depuis de nombreux siècles. Cette pathologie est le rhumatisme inflammatoire le plus fréquent dans les pays développés, et dont la prévalence est estimée entre 1 et 2% de la population générale. L'hyperuricémie en est le facteur de risque principal, ce qui impacte sur les différents traitements mis en place. On distingue les traitements de la crise, parmi lesquels la colchicine et les traitements de fond à visée hypo-uricémiante, en complément de mesures hygièno-diétetiques, le tout basé sur les recommandations rédigées par l'EUropean League Against Rheumatism (EULAR)

  • Source : nantilus.univ-nantes.fr

Célestène 0,05% solution buvable en gouttes et ses génériques : recommandations pour faire face à d importantes difficultés d approvisionnement - Point d'information

  • L ANSM a été informée par les laboratoires commercialisant des médicaments à base de bétaméthasone 0,05% en solution buvable en gouttes (Célestène 0,05% solution buvable en gouttes et ses génériques) de l existence de tensions d approvisionnement, et ce pour une durée indéterminée.nDans ce contexte, l'ANSM recommande de limiter l'utilisation de ces spécialités dans les situations cliniques sans alternatives thérapeutiques...

  • Source : ansm.sante.fr

Traitement de la goutte chez l'insuffisant rénal

  • L'hyperuricémie et ses manifestations cliniques sont fréquemment rencontrées chez les patients souffrant d'insuffisance rénale chronique, de même que chez les transplantés. Toutefois, les traitements disponibles sont généralement contre-indiqués ou à haut risque d'effets secondaires, et il n'existe actuellement pas de consensus clair concernant les modalités thérapeutiques dans ce groupe de patients. En cas de crise de goutte, les corticoïdes restent une alternative sûre et efficace, sous réserve de l'absence d'infection sous-jacente. Bien qu'actuellement non recommandé dans le traitement prophylactique de l'hyperuricémie, l'allopurinol demeure le pilier du traitement de fond chez les patients souffrant de goutte, y compris en cas d'insuffisance rénale, et est généralement bien toléré lorsque la posologie est correctement adaptée.'

  • Source : revmed.ch

HYDERGINE 1 mg/ml, solution buvable en gouttes - HYDERGINE 4,5 mg DOSE QUOTIDIENNE UNIQUE, comprimé - dihydroergotoxine (mésilate de)

  • Réévaluation du Service Médical Rendu suite à la saisine de la Commission de la transparence du 26 mai 2011 par la Direction Générale de la Sante et la Direction de la Sécurité Sociale. Indications : HYDERGINE 1 mg/ml, solution buvable en gouttes : « Traitement à visée symptomatique du déficit pathologique cognitif et neuro-sensoriel chronique du sujet âgé (à l'exclusion de la maladie d'Alzheimer et des autres démences). Traitement d'appoint des baisses d'acuité et troubles du champ visuel présumés d'origine vasculaire.» HYDERGINE 4,5 mg comprimé : « Traitement à visée symptomatique du déficit pathologique cognitif et neuro-sensoriel chronique du sujet âgé (à l'exclusion de la maladie d'Alzheimer et des autres démences). »...

  • Source : has-sante.fr

IKARAN L.P. 5 mg, comprimé à libération prolongée - IKARAN, solution buvable en gouttes - dihydroergotamine (mésilate de)

  • Motif de la demande : Réévaluation du Service Médical Rendu des spécialités à base de dihydroergotamine, en application de l'article R163-21 du code de la sécurité sociale. Renouvellement de l'inscription sur la liste des spécialités remboursables aux assurés sociaux. Indications : « - Traitement de fond de la migraine - Amélioration des symptômes en rapport avec l'insuffisance veinolymphatique (jambes lourdes, douleurs, impatience du primo-décubitus). - Proposé dans le traitement de l'hypotension orthostatique». La seule indication remboursable est celle du traitement de fond de la migraine (Arrêté du 9 août 2007 - JO du 28 août 2007) qui fait l'objet de la réévaluation du service médical rendu et de la demande de réinscription...

  • Source : has-sante.fr

VASTAREL 20 mg, comprimé pelliculé - VASTAREL 20 mg/ml, solution buvable, gouttes - VASTAREL 35 mg, comprimé pelliculé à libération modifiée - Trimétazidine (dichlorhydrate) - VASTAREL 20 mg, film-coated tablet - VASTAREL 20 mg/ml, oral solution, drops - VASTAREL 35 mg, modified-release film-coated tablet - Trimetazidine (dihydrochloride)

  • Motif de la demande : Réévaluation du service médical rendu en application de l'article R-163-21 du Code de la Sécurité Sociale. Indications : - Traitement prophylactique de la crise d'angine de poitrine - Traitement symptomatique d'appoint des vertiges et des acouphènes »...

  • Source : has-sante.fr

Goutte

  • www.crisedegoutte.fr est le premier site français entièrement consacré aux arthropathies microcristallines. Il est placé sous l'autorité de l'association CRISTAL (Club Rhumatologique pour l'Information Sur les arthropathies microcrisTALlines). Il comporte une partie destinée à ceux qui souffrent d'arthropathie microcristalline et au grand public, et une partie réservée aux professionnels de santé. Chacune des parties présente des informations sur la goutte et les autres arthropathies microcristallines, et leur prise en charge, ainsi que des des services permettant d'améliorer au quotidien la prise en charge de ces maladies. La partie Pro propose également des actualités scientifiques et médicales régulièrement renouvelées, des interviews d'experts ainsi qu'une banque d'iconographies illustrant les différentes arthropathies microcristallines.

  • Source : crisedegoutte.fr

Recommandations nationales : prévention de la transmission croisée par voie respiratoire : air ou gouttelettes

  • Indication du niveau de preuve, La réactualisation des précautions standard d'hygiène et des précautions complémentaires contact a été publiée en 2009. Ce travail de mise à jour des précautions complémentaires d'hygiène a été poursuivi avec le second volet des recommandations pour la prévention des transmissions par voie respiratoire : Air et Gouttelettes. Il s'agissait de réactualiser les recommandations pour les pathologies infectieuses habituellement prises en charge dans nos établissements de santé tout en prenant en compte la nécessaire montée en puissance de ces recommandations.

  • Source : sf2h.net