Glomerulonephrite extra-membraneuse [ Publications ]

glomerulonephrite extra-membraneuse [ Publications ]

Publications > glomerulonephrite extra-membraneuse

  • Un cas de syndrome néphrotiqtie impur au cours d’une cysticercose est décrit. Une biopsie rénale a montré une glomérulonéphrite extra-membraneuse, signant l’intervention de complexes immuns dans la réaction due à ce parasite. Un traitement par pratiquantel a provoqué la disparition des nodules sous-cutanés spécifiques de la cysticercose, une diminution progressive de la protéinurie entraînant une rémission du syndrome néphrotique et une baisse du titre des anticorps après un pic post-thérapeutique immédiat. Ce malade avait déjà reçu de la prednisolone, sans aucun effet favorable. La fonction rénale est restée stable car, malgré une ascension post-thérapeutique immédiate, la créatininémie est revenue à une valeur juste intérieure à celle avant traitement, après vingt mois d’évolution. Cette néphropathie compliquant une infestation par la cysticercose et d’évolution favorable après traitement antiparasitaire souligne l’intérêt de la recherche de ce type d’infestation. La sérologie de la cysticercose doit être ajoutée à la liste des antigènes responsables de glomérulonéphrite extra-membraneuse à rechercher.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Glomérulonéphrite extra-membraneuse paranéoplasique compliquant un carcinome hépato-cellulaire.

  • Nous rapportons le cas d'un homme de 65 ans atteint d'une cirrhose alcoolique avec carcinome hépatocellulaire dépassé développant un tableau de décompensation oedémato-ascitique avec oligurie. Les investigations mettaient en évidence un syndrome néphrotique sévère avec insuffisance rénale secondaire à une glomérulonéphrite extramembraneuse para-néoplasique. Un traitement par diurétiques et hémodialyse permettait une stabilisation temporaire mais le malade décédait d'un hémopéritoine par rupture tumorale.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Sarcoïdose systémique et glomérulonéphrite extra-membraneuse

  • L’atteinte rénale au cours de la sarcoïdose est rare et le plus souvent la conséquence de troubles du métabolisme calcique ou d’une atteinte granulomateuse interstitielle. L’atteinte glomérulaire reste exceptionnelle. Il peut exister une longue période de latence entre le développement d’une sarcoïdose active et l’atteinte glomérulaire et inversement. Nous rapportons un cas de glomérulonéphrite extra-membraneuse révélant une sarcoïdose systémique.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov