Gliome du nerf optique [ Publications ]

gliome du nerf optique [ Publications ]

Publications > gliome du nerf optique

  • Les gliomes des voies optiques sont des tumeurs rares représentant 3 à 5 % des tumeurs cérébrales de l’enfant. Quatre vingt-dix pour cent sont observés chez l’enfant. Ils représentent 4 % des tumeurs de l’orbite chez l’enfant. L’association avec la NF 1 est classique et l’incidence de la NF 1 chez les patients porteurs d’un gliome des voies optiques varie entre 30 et 58 %. Ces tumeurs sont habituellement des astrocytomes pilocytiques et la régression de ces tumeurs a été décrite en particulier chez les enfants porteurs d’une NF 1. L’exophtalmie, la baisse de l’acuité visuelle ou la cécité sont le mode de présentation usuel de ces tumeurs à évolution lente. L’imagerie par scanner à RX et surtout l’IRM doivent permettre l’étude de l’orbite et des structures avoisinantes (dure–mère, encéphale…). L’exérèse complète de ces tumeurs permet 100 % de guérison. La chirurgie ne doit être proposée que pour les tumeurs évolutives avec exophtalmie sévère, vision non fonctionnelle ou amaurose. La chimiothérapie doit être proposée en traitement de première intention pour les tumeurs évolutives avec exophtalmie modérée et vision utile quand la tumeur est strictement limitée à l’orbite. La place de la radiothérapie pour les formes orbitaires pures n’est pas précisée et la radiothérapie à rayonnement protonique pas encore évaluée.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Gliome du nerf optique révélé par un strabisme divergent.

  • Les gliomes des nerfs optiques sont des tumeurs rares qui s'observent essentiellement chez l'enfant. L'exophtalmie et le strabisme sont les principaux signes révélateurs de la maladie. La neuroimagerie et notamment l'imagerie par résonnance magnétique est d'un grand apport dans le diagnostic et le suivi de ces tumeurs. La prise en charge thérapeutique de ces gliomes fait appel à différents moyens: l'exérèse chirurgicale, la chimiothérapie, la radiothérapie ou l'abstention sous surveillance. Les indications doivent être discutées au cas par cas.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Tumeurs orbitaires après exérèse d'un gliome du nerf optique. A propos de deux cas.

  • Les auteurs rapportent 2 cas d'exophtalmie survenant après exérèse d'un gliome du chiasma. L'aspect tomodensitométrique peut faire évoquer la récidive, mais l'étude histologique montre, dans les 2 cas, une fibrose intense avec hyper-vascularisation mais sans élément inflammatoire. Après avoir constaté la santé de ces aspects les auteurs envisagent les différentes hypothèses pathogéniques.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Gliome du nerf optique chez un enfant de 4 mois

  • Le gliome du nerf optique est une pathologie relativement rare chez l'enfant et quelques cas seulement chez le nourrisson ont été décrits. L'intérêt de cet article est de rappeler les diagnostics différentiels à cet âge et de rapporter l'apparition des symptômes de cette pathologie atypique chez un enfant de 4 mois. Enfin, nous envisagerons les possibilités diagnostiques et thérapeutiques.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Récidive papillaire d'un gliome du nerf optique.

  • Une observation est rapportée concernant un gliome du nerf optique intra-orbitaire chez un homme de 22 ans atteint de neurofibromatose de Recklinghausen. Il s'agit d'un astrocytome pilocytique. 3 ans après exérèse chirurgicale avec conservation du globe oculaire apparaît une récidive papillaire et rétrobulbaire.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov