Galactorrhee [ Publications ]

galactorrhee [ Publications ]

Publications > galactorrhee

  • L'action de la prolactine (PRL) à dose supra-physiologique soit sur l'ovaire, soit sur l'axe hypothalamo-hypophysaire pour la libération des gonadotrophines entraîne une inhibition réversible du fonctionnement cyclique hypophyso-ovarien. Les conséquences en sont soit un développement folliculaire incomplet et l'on obtient alors des cycles anovulatoires ou dysovulatoires, soit un développement folliculaire nul avec aménorrhée. Par conséquent, la prolactine exerce un rôle dominant sur le contrôle de la reproduction par ses effets lactotropes et antigonadotropes. Notre étude qui porte sur la détermination de la valeur diagnostique de l'association des dysfonctionnements cycliques à la galactorrhée consiste à doser la prolactine chez 2236 consultantes pour galactorrhée. Un dosage de la FSH et LH est également réalisé chez 236 femmes parmi celles-ci qui consultaient pour une stérilité associée à la galactorrhée. Nos résultats montrent que la galactorrhée n'est associée à l'hyperprolactinémie que dans 17% des cas et que plus la prolactinémie est élevée, plus le dysfontionnement cyclique hypophyso-ovarien s'installe.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Galactorrhée après chirurgie plastique mammaire

  • La galactorrhée est rarement observée après une chirurgie plastique du sein. Notre expérience dans ce domaine fait état de trois cas cliniques – 2 après la pose de prothèses mammaires et 1 après réduction mammaire – que nous avons souhaité présenter dans cet article. L’origine de cette complication est incertaine. Très probablement multifactorielle, car la chirurgie seule n’explique pas tout. Souvent bénigne et de résolution spontanée, elle peut révéler à l’occasion la présence d’un adénome à prolactine comme ce fût le cas pour l’une de nos patientes. L’interrogatoire est un moment important lors de la première consultation, où l’on doit rechercher des antécédents et/ou des traitements médicaux favorisant une hyperprolactinémie. Devant une galactorrhée post-chirurgicale, un dosage plasmatique de la prolactine s’impose. L’IRM de la selle turcique à la recherche d’un adénome hypophysaire sera réalisée si la prolactinémie >

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov