Foramen ovale permeable [ Publications ]

foramen ovale permeable [ Publications ]

Publications > foramen ovale permeable

  • Le foramen ovale est physiologiquement perméable durant la vie intra-utérine et le reste chez 25 % de la population après la naissance. L’association bidirectionnelle migraine avec aura-foramen ovale perméable (FOP) est possible mais avec un niveau de preuves faible à modéré et une très récente méta-analyse stratifiée remet en cause cette association. Le pivot central de l’aura migraineuse repose sur la dépression corticale envahissante (DCE). La DCE peut également être déclenchée expérimentalement par des injections de microparticules. La DCE est corrélée à la magnitude et la durée de l’hypodébit (qui n’atteint pas le seuil d’ischémie critique). Cela pourrait expliquer cliniquement la surreprésentation du FOP chez les migraineux avec aura avec déclenchement de crises par des micro-thrombi non filtrés par la circulation pulmonaire, du fait du shunt et pouvant entraîner une DCE à l’origine d’auras. La libération de substances vasoactives par les plaquettes activées ou la libération de facteur natriurétique sont d’autres pistes physiopathologiques potentielles. La Haute Autorité de santé avait fait en 2005 une analyse critique de la littérature sur le FOP pour le traitement de la migraine par fermeture percutanée. De nombreuses limites méthodologiques étaient présentes dans toutes ces études. L’étude MIST était une étude prospective, multicentrique, en double insu, contre placebo, visant à évaluer l’efficacité et la sécurité de la fermeture des FOP par voie percutanée chez les patients migraineux avec aura. Cette étude est négative avec une morbidité non négligeable. Il existe un lien statistique entre FOP et migraine avec aura. À ce jour, l’explication formelle de ce lien n’est pas connue mais un travail récent plaide pour l’hypothèse de micro-thrombi déclenchant une DCE à l’origine de l’aura. La seule étude prospective disponible à ce jour est négative au plan de l’efficacité et a été grevée d’une tolérance non acceptable dans une pathologie bénigne. Il n’y a donc aucune indication, dans l’état actuel des connaissances, à la fermeture du FOP dans la migraine avec aura en pratique quotidienne.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Embolies coronaires secondaires à un thrombus adhérent de l’oreillette droite par un foramen ovale perméable

  • Cette observation rapporte la découverte d’embolies coronaires d’origine paradoxale secondaires à un thrombus adhérent de l’oreillette droite par un foramen ovale perméable (FOP). Un patient de 64 ans, avec antécédent d’insuffisance mitrale non suivie, est hospitalisé pour un tableau de détresse respiratoire aiguë révélant une insuffisance mitrale (IM) par rupture de cordage et une embolie pulmonaire. La coronarographie réalisée dans le cadre du bilan de l’IM retrouve deux images typiques d’embolies coronaires avec un réseau non athéromateux. Le patient bénéficie d’un remplacement valvulaire mitral. À la mise en place de la circulation extracorporelle, est découvert un thrombus adhérent fibrino-cruorique de l’oreillette droite et un FOP. L’étude des valves ne retrouve pas d’argument pour une endocardite infectieuse. Un scanner cérébral réalisé devant l’absence de réveil met en évidence plusieurs infarctus cérébraux. On retient l’hypothèse d’embolies coronariennes d’origine paradoxale devant l’association d’un thrombus adhérent de l’oreillette droite, d’une embolie pulmonaire et d’embolies systémiques, coronaires et cérébrales avec un FOP. Les embolies coronaires sont rares. On retient trois principales causes : l’origine iatrogène le plus souvent, les causes directes par micro-emboles provenant surtout d’endocardites infectieuses et les embolies d’origine paradoxale. Il existe deux types de thrombus de l’oreillette droite, les thrombus mobiles, les plus fréquents, provenant du système veineux périphérique et les thrombus adhérents, se constituant in situ et rares. Les embolies coronaires d’origine paradoxale représentent une faible proportion des étiologies des embolies coronaires. Néanmoins, ce diagnostic doit être évoqué en l’absence de cause iatrogène ou infectieuse.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Echographie intracardiaque au cours des fermetures percutanées de communication interauriculaire et foramen ovale perméable.

  • L'échographie intracardiaque est une nouvelle technique échographique basée sur l'utilisation de cathéters diagnostiques ultrasonores. L'expérience actuelle la plus importante a été obtenue avec le cathéter AcuNav, possédant un capteur ultrasonore « phased array » de haute fréquence (5,5 à 10 mHz) permettant d'obtenir des coupes d'échographie bidimensionnelle, couplées au doppler pulsé et couleur. L'acquisition des images se fait à partir d'une position intracardiaque, le plus souvent auriculaire droite. Cette revue aborde les aspects techniques de cette méthode, appliquée à l'exploration du septum interauriculaire, ainsi que les résultats actuellement obtenus au cours des procédures de fermeture de communication interauriculaire ou de foramen ovale perméable. C'est en effet dans ce domaine d'application que l'échographie intracardiaque trouve actuellement une place de choix, apportant des renseignements équivalents à la technique de référence, l'échographie transoesophagienne. L'échographie intracardiaque permet une exploration complète du septum interauriculaire et des défects septaux, ainsi qu'une surveillance précise de la mise en place des dispositifs de fermeture percutanés. Un avantage important de l'échographie intracardiaque est la possibilité d'éviter une anesthésie générale, habituellement nécessaire en cas de recours à la voie transoesophagienne. La limite principale actuelle a son utilisation systématique est son coût élevé, lié au caractère non réutilisable des cathéters.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Platypnée-orthodéoxie : un cas rare d’hypoxémie secondaire d’une réouverture post-traumatique du foramen ovale perméable

  • Le syndrome de platypnée-orthodéoxie est une maladie rare caractérisée par une dyspnée et une désaturation en oxygène dans la position verticale avec une amélioration dans la position couchée. Nous rapportons le cas d’une patiente de 87 ans avec une histoire récente d’une fracture du cotyle droit et d’un rachis ostéoporotique dégénératif, scoliotique avec tassement du corps vertébral, adressée pour dyspnée. Le scanner thoracique a éliminé une embolie pulmonaire. La dyspnée est survenue lorsque la patiente est assise ou dans une position plus verticale avec disparition en décubitus. Les résultats d’analyse de gaz de sang recueillis avec la patiente dans différentes positions (couchée, assis et debout) ont révélé une désaturation orthostatique marquée. L’échocardiographie trans-thoracique avec épreuve de contraste a révélé la présence de foramen ovale perméable associée à un shunt droit-gauche et une ectasie modérée de l’aorte ascendante. Le traitement a consisté en la fermeture percutanée de foramen ovale perméable avec des résultats immédiats, sur la dyspnée et aussi dans la prévention des embolies paradoxales.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Foramen ovale perméable, anévrisme du septum interauriculaire et accident ischémique cérébral.

  • La persistance d'un foramen ovale perméable (FOP) et la présence d'un anévrisme du septum Interauriculaire (ASIA) sont significativement plus fréquentes chez les patients examinés pour un accident ischémique cérébral de cause inconnue que chez des sujets témoins. Le mécanisme des accidents ischémiques associés à ces anomalies cardiaques (fréquemment associées entre elles), en particulier la fréquence de l'embolie paradoxale, reste mal connu. Chez les patients jeunes, le risque de récidive d'accident ischémique cérébral semble globalement faible (1 à 2 % par an). La conduite à tenir en prévention secondaire reste empirique et controversée. Il n'existe actuellement aucune étude comparative démontrant la supériorité des antiagrégants plaquettaires, des anticoagulants oraux ou des traitements invasifs, tels que la fermeture chirurgicale ou endovasculaire du foramen ovale. Seule une meilleure connaissance de l'histoire naturelle des récidives ischémiques (identification des sous-groupes de patients à haut ou faible risque de récidive) et du rapport bénéfice/risque thérapeutique permettra de proposer un traitement rationnel.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Foramen ovale perméable et hypoxémie avec ou sans élévation des pressions droites

  • La prévalence du foramen ovale perméable (FOP) est élevée, estimée à 25 % de la population générale à partir de séries autopsiques. Anatomiquement, le FOP est un tunnel qui ne peut s’ouvrir que dans le sens droit-gauche. Potentiellement responsable d’un passage intracardiaque de sang veineux dans le sang artériel systémique, le FOP peut s’accompagner d’une hypoxémie. La plupart du temps, les courts-circuits droit-gauche à travers le FOP sont transitoires et sans retentissement clinique. La présence d’une hypertension pulmonaire (HTP) peut inverser le gradient de pression gauche-droit et générer un passage de sang veineux, à travers le FOP. Toute augmentation majeure des pressions dans les cavités droites, même sans HTP, peut s’accompagner d’une réouverture du foramen ovale. Enfin, il existe d’autres situations où le passage de sang à travers le FOP serait généré par une modification de la direction des flux du retour veineux. Les shunts droit-gauches sans élévation des pressions droites sont le plus souvent intermittents, voire dépendants de la posture. Ils sont plus difficiles à mettre en évidence.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Fermeture percutanée de foramen ovale perméable: expérience préliminaire avec le PFO Star.

  • Cette étude rapporte notre expérience avec un système de fermeture percutanée (PFO Star) de foramen ovale perméable. De janvier 2000 à décembre 2002, 44 patients consécutifs, d'âge moyen 53 ans ont été inclus dans ce registre. L'implantation de la prothèse est réalisée avec succès chez 43 patients (98 %) , chez un patient, il n'y a plus de passage lors de l'intervention. Une complication précoce est Identifiée chez 3 patients (7 %) , il s'agit d'une amnésie transitoire (1 patient) et d'une surélévation transitoire du ST dans les dérivations inférieures (2 patients). Quatre patients ont fait une complication tardive (7 %) , une fibrillation auriculaire spontanément résolutive (1 patient), 2 récidives d'accident cérébro-vasculaire, un chez le patient sans prothèse implantée et l'autre chez un malade dont le foramen ovale était fermé. Finalement un patient a développé une fistule entre l'aorte et l'oreillette droite qui s'est spontanément oblitérée après arrêt de l'anticoagulation. Une fermeture complète est observée à 1 an chez 92 % des patients.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Foramen ovale perméable et migraines: association fortuite ou relation causale?

  • Les études épidémiologiques montrent clairement qu’il existe une co-morbidité entre migraine avec aura et foramen ovale perméable (FOP). En-dessous de 55 ans, le risque d’accidents vasculaires cérébraux (AVC) ischémiques est accru dans la migraine avec aura et une proportion non négligeable d’entre eux est due à un FOP. Il reste à démontrer s’il y a une relation causale entre FOP et crises de migraine ou s’il s’agit d’une association fortuite, génétiquement déterminée. La dépression corticale propagée qui est à la base de l’aura migraineuse pourrait être favorisée par un FOP. Plusieurs études rétrospectives et non contrôlées suggèrent que la fermeture percutanée par ombrelle d’un FOP pour AVC ou maladie de décompression des plongeurs réduit incidemment les crises de migraine avec, mais aussi sans aura. Des études multicentriques prospectives et contrôlées de cette intervention chez des migraineux sont en cours ou programmées. Tant que leurs résultats ne sont pas connus, une fermeture endovasculaire d’un FOP pour migraines n’est pas justifiée.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Anévrisme de l'aorte ascendante et cyphoscoliose : un nouveau cas de shunt droit–gauche intermittent par un foramen ovale perméable

  • La platypnée–orthodéoxie, dyspnée avec désaturation artérielle en position debout ou assise, est un syndrome rare dont la principale origine est la reperméabilisation d'un foramen ovale. Nous rapportons l'observation d'un foramen ovale reperméabilisé dans des circonstances inhabituelles. Une patiente de 83 ans, sans antécédent médical notable, a été admise aux urgences pour dyspnée et hypoxémie réfractaire. Elle présentait depuis quelques jours des scapulalgies ostéotendineuses uniquement soulagées par une position antalgique assise en cyphoscoliose. L'imagerie mit en évidence un anévrisme de l'aorte ascendante qui, lorsque la patiente adoptait sa position antalgique, comprimait l'oreillette droite et plaçait le foramen ovale dans l'axe du flux sanguin provenant de la veine cave inférieure, le rendant ainsi perméable et expliquant l'hypoxie réfractaire.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Foramen ovale perméable et accident vasculaire cérébral.

  • Environ un quart de la population adulte a un foramen ovale perméable, accompagné dans une faible proportion des cas d'un anévrisme du septum interauriculaire. Un foramen ovale perméable est retrouvé chez plus de 40 % des adultes de moins de 60 ans victimes d'un accident vasculaire cérébral ischémique cryptogénique. Des paramètres cliniques et échographiques permettent d'identifier les patients à haut risque de récidive sous traitement par aspirine. Une évaluation multidisciplinaire permet de sélectionner les patients chez qui une correction définitive de l'anomalie cardiaque par voie percutanée offrant des perspectives intéressantes, à long terme, est nécessaire.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Foramen ovale perméable et migraine

  • Des études épidémiologiques récentes suggèrent un lien bidirectionnel entre foramen ovale perméable (FOP) et migraine avec aura (MA) avec un risque relatif de 2 d’avoir un FOP en cas de MA et d’avoir une MA en cas de FOP. Il n’y a pas de preuve d’un lien entre FOP et migraine sans aura (MSA). Le lien entre FOP et MA n’est pas systématique et ne concerne qu’une minorité de FOP, essentiellement les plus larges, et une minorité de migraines avec aura. Bien qu’une co-morbidité ne soit pas exclue, il se peut que ce lien soit en partie causal et que des FOP à large shunt puissent favoriser, chez des sujets génétiquement prédisposés, la survenue de crises de MA en permettant à des substances vaso-actives, des embols plaquettaires ou des embolies paradoxales de court-circuiter le filtre pulmonaire et de déclencher la dépression corticale propagée qui sous-tend l’aura migraineuse.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Fermeture du foramen ovale perméable : où en sommes-nous en 2018 ?

  • De récentes données randomisées démontrent une supériorité de la fermeture percutanée du foramen ovale perméable (FOP) comparée au traitement médicamenteux lors de shunt de grande taille. La fermeture du FOP repose sur une décision multidisciplinaire lors d’un colloque entre neurologues, cardiologues et spécialistes de l’hémostase. Les points à considérer sont : l’anatomie du FOP, l’imagerie cérébrale, les antécédents de maladie thromboembolique veineuse et la recherche d’une thrombophilie. De plus, il faut systématiquement exclure la fibrillation auriculaire (FA). L’intervention se fait par un accès veineux fémoral sous guidance fluoroscopique seul ou avec également une guidance échocardiographique. Le taux de complications lors de la procédure est faible mais il existe une augmentation de l’incidence de FA après fermeture percutanée.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Foramen ovale perméable et embolie paradoxale: une hypothèse controversée.

  • Cette étude concerne 24 patients victimes d'un accident cérébral ischémique (ACI) atteints d'un foramen ovale perméable sans autre cause certaine décelable et chez lesquels les arguments en faveur d'une embolie paradoxale ont été évalués. Cinq malades (20,8 p. 100) ont installé leur symptomatologie clinique après une manoeuvre de Valsalva et seulement 2 occlusions veineuses des membres inférieurs, dont une secondaire à l'ACI, ont été mises en évidence. Ces résultats ne permettent donc pas d'étayer l'hypothèse de l'embolie paradoxale et s'opposent à d'autres études récentes. Il est possible que cette discordance soit liée au choix des patients et qu'il faille retenir désormais des critères échocardiographiques plus rigoureux.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Effets de la ventilation mécanique avec PEP sur le shunt intracardiaque droit-gauche par un foramen ovale perméable

  • . Objectif : Rechercher la présence d'un foramen ovale perméable (FOP) lors d'une échographie de contraste réalisée par voie transœsophagienne et en apprécier l'évolution et le retentissement gazométrique, chez des patients sous ventilation mécanique controlée sans et avec PEP. . Type d'étude : Etude prospective ouverte avant-après. . Patients : Quarante neuf patients sous ventilation mécanique pour insuffisance respiratoire aiguë avec un rapport PaO

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Le cas clinique du mois: Implantation fortuite d'une sonde de défibrillation dans le ventricule gauche au travers d'un foramen ovale perméable.

  • L’implantation fortuite d’une sonde de défibrillateur dans le ventricule gauche est une complication rare et généralement sous-diagnostiquée. La prise en charge n’est pas strictement codifiée du fait du petit nombre de cas observés. Nous rapportons le cas d’un patient de 78 ans pour lequel le diagnostic a été posé tardivement lors d’une échocardiographie de contrôle.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Ablation du faisceau de His à gauche à travers un foramen ovale perméable.

  • Nous rapportons le cas d'un patient de 60 ans chez lequel une tentative d'ablation du faisceau de His par voie droite du fait d'une fibrillation auriculaire permanente très rapide s'était soldée par un échec. L'ablation du faisceau de His a pu s'effectuer très simplement dans les voies gauches grâce à la présence d'un foramen ovale perméable, ce qui a permis en outre d'éviter les risques d'un cathétérisme gauche chez ce patient.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov