Fistule pancreatique [ Publications ]

fistule pancreatique [ Publications ]

Publications > fistule pancreatique

  • La fistule pancréatique complique environ 10% des duodénopancréatectomies céphaliques et est associée à une mortalité comprise entre 8% et 30% selon les séries. La survenue d'une fistule pancréatique est clairement favorisée par le caractère sain du parenchyme pancréatique corporéo-caudal. La comparaison des séries de la littérature est difficile du fait de la variabilité de la définition de la fistule pancréatique employée. La totalisation de la pancréatectomie et la fermeture du moignon pancréatique sont rarement utilisées. L'anastomose pancréaticojéjunale est la technique la plus répandue. Parmi les nombreuses variantes techniques proposées, aucune n'a clairement démontré sa supériorité. Les résultats immédiats de l'anastomose pancréatico-gastrique sont identiques à ceux de l'anastomose pancréatico-jéjunale. Aucune étude contrôlée n'a démontré l'intérêt de l'intubation transitoire du canal de Wirsung et de l'anastomose muco-muqueuse. La majorité des études contrôlées ayant testé la somatostatine ou ses dérivés comportent des insuffisances méthodologiques empêchant une conclusion formelle en ce qui concerne la duodénopancréatectomie céphalique. Toutefois, les résultats de ces études semblent globalement convergents. Il est souhaitable de poursuivre l'évaluation de ces molécules chez les malades à haut risque de fistule pancréatique.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Fistule pancréatique interne: traitement chirurgical.

  • Les auteurs présentent 13 cas de fistules pancréatiques internes, dont 11 sont secondaires à une pancréatite chronique et 2 à un traumatisme abdominal. Outre le cadre clinique, le diagnostic est fondé sur des taux élevés d'amylase dans le liquide de la paracentèse ou de la thoracentèse, avec confirmation radiologique du système du canal pancréatique, une pancréatographie rétrograde endoscopique ayant été effectuée chez 7 patients, une pancréatographie intra-opératoire chez cinq patients, et une injection de contraste hydrosoluble dans la cavité pleurale chez un patient. Le traitement a consisté en une pancréatico-jéjunostomie latéro-latérale dans cinq cas, associée à une pancréatectomie céphalique. Une kysto-entéro-anastomose a été effectuée sur deux malades, tandis que l'option d'un drainage externe a été appliquée aux quatre derniers. Un patient a refusé de se soumettre au traitement chirurgical. La mortalité opératoire a été nulle. La conclusion en fut qu'un traitement chirurgical approprié entraîne la fermeture de la fistule pancréatique interne et, de plus, permet la résolution définitive de l'affection pancréatique sous-jacente.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Prise en charge d'une fistule pancreatique externe aprés pancreatite aigüe: a propos d'un cas.

  • Les fistules pancréatiques externes (FPE) constituent l'une des complications de la pancréatite aiguë nécrotico-hémorragique (PANH). Nous rapportons le cas d'une patiente agée de 32ans qui a présenté une PANH biliaire stade E de Ranson compliquée d'une F.P.E, Aucun traitement conservateur ne s'est révélé être efficace et seule la chirurgie a fait tarir cette fistule. Nous exposons ainsi les difficultés thérapeutiques face à une FPE.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov