Fievre jaune [ Niveau Expert ]

fievre jaune [ Niveau Expert ]

Expert > fievre jaune

  • \Le 24 janvier 2014, le HCSP a émis un avis sur la vaccination de rappel contre la fièvre jaune en Guyane en indiquant que cet avis serait reconsidéré si le Règlement sanitaire international était modifié. En mai 2014, l\ assemblée mondiale de la santé a adopté un amendement à l\ annexe 7 du RSI stipulant que la durée de protection conférée par les vaccins de la fièvre jaune agréés par l\ Organisation mondiale de la santé (OMS) était étendue à la vie entière et que la durée de validité du certificat de vaccination international devait être prolongée en conséquence. Cette décision motive la révision de l\ avis du 24 janvier 2014. Le HCSP a pris notamment en considération l\ épidémiologie de la fièvre jaune en Guyane et la couverture vaccinale, les arguments de l\ OMS et les données disponibles relatives à durée de protection conférée par une seule dose de vaccin. Le HCSP prend acte de la décision de l\ OMS et indique que la prolongation à vie de la validité du certificat international de vaccination doit s\ appliquer aux ressortissants français résidant ou désirant se rendre en Guyane. Toutefois, l\ administration d\ une seconde dose de vaccin est recommandée pour les enfants vaccinés avant l\ âge de 2 ans, les femmes primo-vaccinées en cours de grossesse, les personnes vivant avec le VIH et les personnes immunodéprimées. Cette option devrait également être considérée en cas d\ évidence de circulation active du virus de la fièvre jaune chez les personnes vaccinées depuis plus de dix ans. Le HCSP ne recommande pas d\ administrer plus de deux doses de vaccin excepté aux personnes immunodéprimées pour lesquelles un suivi du titre des anticorps neutralisants est nécessaire.\

  • Source : hcsp.fr

Fièvre jaune - Surveillance des manifestations indésirables consécutives à la vaccination contre la fièvre jaune - Guide opérationnel à l'usage du personnel de niveau central, intermédiaire et périphérique

  • Ce guide opérationnel s'adresse au personnel de santé de niveau central, intermédiaire et périphérique (médecins, agents de santé et décideurs) qui peuvent être confrontés à des cas de manifestations postvaccinales indésirables (MAPI) consécutives à la vaccination contre la fièvre jaune (...) Cet ouvrage contient essentiellement des informations pratiques concernant : la planification et la mise en place d'un système de surveillance active et passive des MAPI fièvre jaune , la conduite des enquêtes concernant les cas de MAPI , la prise en charge des cas , la communication sur les MAPI. Les utilisateurs trouveront ici un cadre opérationnel qu'ils pourront adapter, si besoin, en fonction des contraintes locales.

  • Source : whqlibdoc.who.int

Fièvre jaune : nouvelles recommandations

  • L indication à la vaccination contre la fièvre jaune n est pas toujours facile à poser car elle tient non seulement compte des risques réels sur place, mais également des réglementations sanitaires de chaque pays (visant à éviter respectivement l émergence d épidémies dans des régions historiquement à risque et l introduction du virus dans des zones où les moustiques vecteurs sont présents), ainsi que de facteurs propres au voyageur qui peuvent le rendre plus susceptible aux effets secondaires importants, voire mortels de la vaccination.L OMS vient de réévaluer les recommandations de vaccination contre la fièvre jaune et de conclure qu une dose unique de vaccin confère une protection à vie.Cet article cherche à clarifier les stratégies vaccinales en 2013 à la lumière de vignettes cliniques souvent rencontrées dans la pratique de la médecine des voyages

  • Source : revmed.ch

Virus de la fièvre jaune - fiche technique santé/sécurité - matières infectieuses

  • description, danger pour la santé (pathogénicité, épidémiologie, gamme d'hôtes, dose infectieuse, mode de transmission, période d'incubation, transmissibilité), dissémination (réservoir, zoonose, vecteurs), viabilité (sensibilité aux médicaments, sensibilité aux désinfectants, inactivation par des moyens physiques, survie à l'extérieur de l'hôte), aspects médicaux (surveillance, premiers soins et traitements, immunisation, prophylaxie), dangers pour le personnel de laboratoire (infections liées ou acquises au laboratoire, sources et échantillons, dangers primaires et particuliers), précautions recommandés (exigences de confinement, vêtements protecteurs, autres protections), renseignements relatifs à la manipulation (déversements, élimination, entreposage), renseignements divers

  • Source : phac-aspc.gc.ca

Vaccination contre la fièvre jaune

  • La fièvre jaune est une arbovirose à caractère épidémique régie par le règlement sanitaire international. La maladie est sévère, mais rare chez les voyageurs. La vaccination protège l'individu et prévient la transmission de l'infection à des populations non immunes. Les effets secondaires neurologiques du vaccin sont rares et connus depuis longtemps. Plus récemment ce sont des effets systémiques graves qui ont été mis en évidence, avec une incidence qui augmenterait avec l'âge (1,8/ 100 000 chez les plus de 60 ans). Ils semblent liés à une sensibilité de l'hôte plutôt qu'à une virulence particulière des vaccins. Les indications et contre-indications au vaccin doivent être respectées scrupuleusement en fonction du rapport bénéfice/ effets secondaires et de l'épidémiologie...

  • Source : revmed.ch

Conduite à tenir devant un cas importé ou autochtone de fièvre jaune

  • Compte tenu de la présence d Aedes aegypti, principal vecteur de la fièvre jaune, aux Antilles et dans les territoires de l Océan Indien, de la possibilité de transmission en laboratoire du virus par Aedes albopictus, de la présence de celui-ci dans une partie des départements métropolitains, il existe dans tous ces territoires un risque de transmission de la fièvre jaune à partir d un voyageur infecté (cas importé). Ce risque est moindre en Guyane, où la vaccination est obligatoire.

  • Source : hcsp.fr

Fièvre jaune : investigation des épidémies de fièvre jaune en Afrique : guide opérationnel

  • Ce guide s'adresse aux personnels de santé des niveaux central et périphérique (médecins, agents de santé et décideurs) susceptibles d'être confrontés à un cas de fièvre jaune en Afrique. Il a été conçu pour faciliter la standardisation des investigations d'épidémies de fièvre jaune et permettre ainsi un meilleur contrôle de ces épidémies au niveau national, de même qu'une analyse comparative des émergences de la maladie entre différents pays.

  • Source : whqlibdoc.who.int

Vaccination de rappel contre la fièvre jaune pour la Guyane

  • Le HCSP a pris en considération les arguments de l'OMS, l'épidémiologie de la fièvre jaune en Guyane, la durée de protection conférée par ce vaccin dans la population générale et dans des populations particulières, et les données de tolérance. Il souligne les difficultés potentielles générées pour les personnes se rendant ou résidant en Guyane qui sont susceptibles de se rendre dans les pays frontaliers de la Guyane (Brésil, Surinam) où il existe une obligation vaccinale incluant les rappels.

  • Source : hcsp.fr

Fièvre jaune

  • La fièvre jaune est une arbovirose qui sévit en Afrique subsaharienne (Afrique australe exclue) et en Amérique du Sud. Elle provoque une infection virale aiguë de gravité variable, allant de la forme non apparente ou fruste à la forme suraiguë rapidement mortelle. Un vaccin efficace est disponible. Il est obligatoire pour voyager dans certains pays ou territoires (dont le département de la Guyane).nEn France, la fièvre jaune fait l'objet d'une déclaration obligatoire. En métropole, aucun cas n'a été déclaré depuis 1978.

  • Source : invs.santepubliquefrance.fr

Avis relatif au risque d'introduction de la fièvre jaune à Mayotte

  • En raison d'une part du changement de statut juridique de l'île de Mayotte (devenue collectivité départementale) et, d'autre part, de la mise en place de vols directs en provenance du Kenya, où existe une endémie de fièvre jaune, la réglementation applicable au contrôle sanitaire aux frontières en matière de vaccination antiamarile (arrêté du 9 septembre 1987) devra s'appliquer à l'île de Mayotte, comme c'est le cas pour les départements français d'Amérique et La Réunion,

  • Source : hcsp.fr

Déclaration sur la fièvre jaune à l'intention des voyageurs

  • Indication du niveau de preuve, * Préambule * Introduction * Épidémiologie * Caractéristiques de la maladie * Risque pour les voyageurs * Mesures de prévention * Résumé des recommandations * Annexe 1 : Zone à risque de la fièvre jaune * Annexe 2 : Liste des centres de vaccination contre la fièvre jaune au Canada * Annexe 3 : Exemples de documents du gouvernement du Canada sur la vaccination contre la fièvre jaune * Références

  • Source : phac-aspc.gc.ca

Procédures pour les Centres de vaccination contre la fièvre jaune au Canada - nouveau manuel maintenant disponible

  • Ce manuel de procédures cible les professionnels de la santé du Canada qui souhaitent que leur centre de santé soit désigné comme Centre de vaccination contre la fièvre jaune (CVFJ) et ceux qui travaillent déjà dans des centres désignés

  • Source : phac-aspc.gc.ca

La fièvre jaune en Afrique et en Amérique du Sud, 2007

  • En 2007, 59 cas de fièvre jaune confirmés en laboratoire ont été signalés à l'OMS, dont 41 décès (Tableau 1, Tableau 2), soit à peu près le même nombre de décès qu'en 2006. D'autres cas présumés ont été notifiés mais n'ont pas été confirmés par les analyses de laboratoire. Des flambées de fièvre jaune ont été signalées dans 10 pays d'Afrique et d'Amérique du Sud...

  • Source : who.int

Fièvre jaune

  • La fièvre jaune, est une maladie virale aiguë transmissible de l animal (très souvent le singe) à l homme et d homme à homme par divers moustiques du genre Aedes, hôtes intermédiaires et vecteurs. La fièvre jaune reste toujours une cause importante de maladies hémorragiques dans plusieurs pays africains et sud-américains, malgré l existence d un vaccin efficace.

  • Source : social-sante.gouv.fr

STAMARIL, poudre et solvant pour suspension injectable en multidose, vaccin de la fièvre jaune atténué

  • STAMARIL est un vaccin injectable contre une maladie infectieuse grave appelée fièvre jaune. La fièvre jaune est présente dans certaines régions du monde et elle se transmet aux hommes par la piqûre de moustiques infectés...

  • Source : agence-prd.ansm.sante.fr

Vaccination contre la fièvre jaune - DIUI de vaccinologie

  • Histoire, agent pathogène, transmission, aspects épidémiologiques, lutte contre la maladie, vaccins amarils, contre indications, effets indésirables, étapes de vaccination, règlement sanitaire international, vaccination en France, stratégie vaccinale.

  • Source : umvf.cerimes.fr

Fièvre jaune

  • La fièvre jaune est une infection due à un arbovirus de type flavivirus, appelé aussi virus amarile. Elle est transmise par la piqûre d'un moustique de genre Aedes. la fièvre jaune est présente dans 44 pays et 900 millions d'habitant y sont exposés. Grâce aux campagnes de vaccination de masse, le nombre de cas dans les populations autochtones diminue.

  • Source : cfe.fr

Conseils de santé aux voyageurs - Fièvre jaune

  • La fièvre jaune est une maladie causée par un flavivirus qui se transmet par la piqûre d'un moustique infecté. Elle tire son nom du jaunissement de la peau et des yeux (jaunisse) qui survient lorsque le virus attaque le foie. La fièvre jaune est une maladie évitable par la vaccination.

  • Source : phac-aspc.gc.ca

Fièvre jaune : surveillance de la fièvre jaune : lignes directrices à l'échelon du district

  • lutte contre la fièvre jaune, préparation des activités de surveillance, détection de la maladie, confirmation, dispositions à prendre face à une flambée confirmée , annexes, 66 pages

  • Source : whqlibdoc.who.int

Note de synthèse: position de l'OMS sur les vaccins et la vaccination contre la fièvre jaune

  • La présente note de synthèse actualisée sur les vaccins et la vaccination contre la fièvre jaune (FJ) remplace la note antérieure de 2003 et résume les faits récents dans le domaine.

  • Source : who.int