Fievre boutonneuse [ Publications ]

fievre boutonneuse [ Publications ]

Publications > fievre boutonneuse

  • La fièvre boutonneuse méditerranéenne est une infection bactérienne à Rickettsia conorii, survenant essentiellement autour du bassin méditerranéen. Il s'agit généralement d'une infection banale. Toutefois, des formes sévères avec une lourde morbidité et un haut risque de mortalité ont été décrites. Ces formes associent souvent une altération de la conscience, une cytolyse hépatique, des troubles de l'hémostase, une pneumopathie et une insuffisance rénale aiguë. L'atteinte rénale au cours de cette affection est mal connue. Nous rapportons trois observations d'insuffisance rénale aiguë de mécanismes physiopathologiques différents, survenant au cours d'une fièvre boutonneuse méditerranéenne , une insuffisance rénale aigue fonctionnelle, une nécrose tubulaire aiguë et une glomérulonéphrite extra-capillaire. Si les deux premiers types d'insuffisance rénale sont de plus en plus observés, l'association d'une glomérulonéphrite extra-capillaire à une fièvre boutonneuse méditerranéenne n'a été rapportée, à notre connaissance, qu'une seule fois. Cette observation vient appuyer l'hypothèse d'une éventuelle glomérulotoxicité de Rickettsia conorii.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Survenue d'une glomérulonéphrite extracapillaire au cours d'une fièvre boutonneuse méditerranéenne.

  • La fièvre boutonneuse méditerranéenne est une infection bactérienne à Rickettsia conorii survenant principalement dans les régions du pourtour méditerranéen au printemps ou en été (1). Des formes malignes associant un rash cutané fébrile, une cytolyse hépatique, une rhabdomyolyse, une pneumopathie et une insuffisance rénale aiguë ont été décrites chez des malades ayant un terrain fragilisé. L'atteinte rénale au cours de ces formes est mal connue et est fréquemment considérée comme étant fonctionnelle ou liée à une nécrose tubulaire et/ou une vascularite nécrosante (2, 3). Nous rapportons pour la première fois à notre connaissance la survenue d'une glomérulonéphrite extracapillaire sans dépôt immun associée à une fièvre boutonneuse méditerranéenne. Cette observation suggère que Rickettsia conorii pourrait être, comme d'autres agents bactériens, responsable de glomérulonéphrites extracapillaires.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

La fièvre boutonneuse méditerranéenne. A propos de 154 cas récents.

  • La maladie atteint toutes les tranches d'âge et survient en été. Le diagnostic repose sur la triple association fièvre, éruption et/ou mise en évidence d'une séro-conversion. L'attention est attirée sur les formes graves: atteintes neurologiques, cardiaques, rénales, hématologiques. Le diagnostic actuel repose moins sur le Weil-Felix que sur l'immunofluorescence indirecte. Le traitement antibiotique fait appel aux tétracyclines ou au chloramphénicol.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Fièvre boutonneuse méditerranéenne chez un enfant de 3ans

  • Nous rapportons le cas d’un enfant de 3 ans atteint de la fièvre boutonneuse méditerranéenne. Cet enfant avait été mordu par une tique au cours d’une promenade en forêt en région parisienne. Un traitement par azithromycine a entraîné une amélioration des symptômes. La fièvre boutonneuse méditerranéenne n’est pas exceptionnelle et il faut savoir l’évoquer devant une éruption fébrile avec une escarre même en dehors des zones traditionnelles d’infestation.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

La fièvre boutonneuse en France a-t-elle des équivalents hors du périmètre méditerranéen?

  • Dans l'ouest de la France, en dehors du foyer de fièvre boutonneuse méditerranéenne, plusieurs sérums issus de patients autochtones ont été trouvés positifs pour la présence d'anticorps anti R.c. avec la technique d'immunofluorescence. De quoi s'agit-il authentiques rickettsiose ou réactions paraspécifiques avec d'autres microorganismes. Les auteurs discutent ces hypothèses.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

La fièvre boutonneuse méditerranéenne chez l'enfant.

  • In France, Mediterranean spotted fever due to Rickettsia conorii is mainly observed in the South-east. Rhipicephalus sanguineus, the brown dog tick, is the vector and the reservoir of the disease. Clinical diagnosis relies on the association of fever, rash and inoculation's scar during summertime. Pathological lesion is a diffuse vasculitis. Severity is often explained by a delay in diagnosis, but prognosis is good in pediatrics. Treatment relies on doxycycline and on macrolids in children under eight.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Anomalies hépatiques au cours de la fièvre boutonneuse méditerranéenne.

  • Observation de 3 cas dans la région lyonnaise. On note une hépatomégalie souvent douloureuse. Le diagnostic repose sur la sérologie et la mise en évidence histologique d'une hépatite granulomateuse dans 2 des 3 cas. Une guérison apportée par l'antibiothérapie justifie la recherche d'une rickettsiose, devant toute hépatite granulomateuse fébrile.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Fièvre boutonneuse méditerranéenne. A propos d'un cas mortel chez un nouveau-né.

  • Les auteurs rapportent une observation chez un nouveau-né de 20 jours. Il s'agit sans doute du premier cas décrit à cet âge. Sur ce terrain les différentes phases de l'infection rickettsienne paraissent plus rapides et la maladie peut prendre un caractère de gravité inhabituelle accompagné de manifestations encéphaliques.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

La fièvre boutonneuse méditerranéenne. A propos d'un cas.

  • L'observation clinique d'un patient présentant une choriorétinite énigmatique, dont l'origine rickettsienne a été établi tardivement, nous permet de rappeler les caractéristiques cliniques générales et ophtalmologiques de la fièvre boutonneuse méditerranéenne, son profil sérologique et les différents arguments qui mènent au diagnostic.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Fièvre boutonneuse méditerranéenne contractée en région parisienne.

  • Vue observation chez une femme de 76 ans sans passé pathologique et hospitalisée pour un syndrome fébrile inexpliqué. Cette observation parait remarquable par l'absence du convexte géographique habituel. Après enquête il semble que la ligne vectrice ait été transmise par l'intermédiaire d'un chien du voisinage revenant du midi de la France.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Atteinte oculaire en phase aiguë de fièvre boutonneuse méditerranéenne.

  • Chez un homme, âgé de 72 ans. La mise en évidence de thrombose des branches de l'artère centrale de la rétine est en faveur d'une action vasculaire directe de Rickettsia conori. Un traitement par cyclines, thrombolytiques et héparine a amélioré les lésions oculaires.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Cinq cas de fièvre boutonneuse méditerranéenne en Suisse.

  • Les auteurs insistent particulièrement sur les relations épidémiologiques complexes existant entre ces cas. Ils présentent la clinique de cette affection et passent en revue les modalités de son diagnostic, de son traitement et du dépistage d'éventuels foyers domestiques de Rhipecephalus sanguinens.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov