Fibrillation ventriculaire [ Publications ]

fibrillation ventriculaire [ Publications ]

Publications > fibrillation ventriculaire

  • Un sportif de 45 ans a été hospitalisé pour syncope survenue alors qu’il regardait un match de football. À son admission, nous avons découvert une tachycardie ventriculaire fasciculaire gauche ayant dégénéré rapidement en fibrillation ventriculaire. Son électrocardiogramme postcritique révélait un aspect de syndrome de repolarisation précoce. L’arythmie qui était répétitive disparaissait complètement après administration d’hydroquinidine. Il a bénéficié d’un défibrillateur automatique implantable (DAI) et n’a plus présenté de récurrence d’arythmie depuis lors.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

La fibrillation ventriculaire dans le syndrome de Wolff-Parkinson-White. Facteurs prédictifs.

  • L'incidence de la mort subite dans le syndrome de Wolff-Parkinson-White est mal connue mais probablement sous-estimée. Cette étude rétrospective concerne 28 patients consécutifs ayant présenté une fibrillation ventriculaire, soit spontanée (n=20), soit lors de l'exploration électrophysiologique (n=8) mais dont les caractéristiques identiques permettent l'assimilation dans un même groupe. Leurs paramètres cliniques et électrophysiologiques ont été comparés avec ceux de 60 patients consécutifs porteurs d'un syndrome de Wolff-Parkinson-White ayant fait des épisodes de fibrillation auriculaire (et parfois de tachycardie réciproque) mais jamais de fibrillation ventriculaire.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Fibrillation ventriculaire par inhalation de spray déodorant

  • Nous rapportons l’observation d’un patient pris en charge au décours d’un arrêt cardiorespiratoire extrahospitalier par fibrillation ventriculaire, secondaire à une intoxication au butane par inhalation de spray déodorant. La réussite de la réanimation cardiopulmonaire était liée à la précocité de la prise en charge et à l’utilisation du défibrillateur semi-automatique. Le mode d’action du butane serait une sensibilisation des récepteurs aux catécholamines, responsable d’un arrêt cardiaque à l’effort et des difficultés durant la réanimation de ces patients. L’intérêt du recours à l’adrénaline est discuté.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Fibrillation ventriculaire dans les suites d'une ablation par radiofréquence du noeud auriculo-ventriculaire.

  • Les auteurs rapportent l'observation d'un patient de 77 ans ayant subi une ablation par radiofréquence du noeud auriculo-ventriculaire en raison d'une fibrillation auriculaire chronique. invalidante et réfractaire au traitement médical. Un pacemaker monochambre ventriculaire asservi avait été implanté une semaine avant l'interruption de la conduction auriculo-ventriculaire. Onze tirs (7 appliqués à droite du septum interventriculaire et 4 à gauche) ont été nécessaires pour le succès de la procédure. Dès la 4

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Induction d’une fibrillation ventriculaire par stimulation transœsophagienne dans une cardiopathie valvulaire

  • La stimulation auriculaire rapide transœsophagienne est couramment indiquée pour réduire des flutters auriculaires et tachycardies atriales. Nous rapportons un cas compliqué de l’induction d’une fibrillation ventriculaire. La stimulation transœsophagienne peut en effet conduire à une stimulation ventriculaire dans 2 à 10 % des cas, potentiellement dangereuse en cas de cardiopathie. Elle doit donc s’effectuer en milieu spécialisé.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov