Exstrophie vesicale [ Publications ]

exstrophie vesicale [ Publications ]

Publications > exstrophie vesicale

  • Dans le but d'évaluer les résultats à long terme d'une stratégie de reconstruction en plusieurs temps de l'exstrophie vésicale, une étude rétrospective a été conduite chez 57 patients appréciant les résultats en terme de continence urinaire, miction spontanée et préservation du haut appareil urinaire. Quarante-deux garçons et 15 filles ont bénéficié d'une telle reconstruction à l'Hôpital Saint Joseph entre 1965 et 1995. Tous les patients ont fait l'objet d'une reconstruction en plusieurs temps, comportant une fermeture de la plaque vésicale, une reconstruction du col vésical associée à une réimplantation des uretères et reconstruction des organes génitaux. En outre, 7 patients (12%) ont eu une entérocystoplastie d'agrandissement. Trente-huit patients (76 %) ont une continence urinaire parfaite ou satisfaisante (39 % et 28 % respectivement). Dix-neuf patients (33 %) ont un mauvais résultat dont 13 (23 %) ont fait l'objet d'une dérivation urinaire secondaire. A long terme la principale complication a été la formation de calcul vésical chez 13 patients (23 %). Le critère le plus significatif de bon pronostic est l'association d'une ostéotomie du bassin à la fermeture de la plaque vésicale (90% de résultats bons ou satisfaisants dans ce sous-groupe). Les plasties du col vésical ont été réalisées à un âge relativement tardif (en moyenne 10 ans) et les plasties itératives ont donné des résultats décevants. Cette étude confirme qu'une reconstruction chirurgicale planifiée de l'exstrophie vésicale peut conduire à un résultat satisfaisant à long terme sur la continence urinaire chez la plupart des patients. Les facteurs contribuant au succès sont une fermeture vésicale précoce associé à une ostéotome de bassin, une reconstruction du col vésical par une équipe expérimentée, cette reconstruction doit être faite chez un enfant motivé et associée à une suspension du col en particulier chez les filles. Aucun critère n'étant franchement significatif, le résultat final reste difficile à prédire au moment de la prise en charge des patients.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Abord chirurgical d'un embryon de lapin. Essai de modèle d'exstrophie vésicale.

  • Nous avons mis au point un modèle d'abord chirurgical d'embryon précoce de mammifère. Les mécanismes d'apparition de certaines malformations congénitales, telle l'exstrophie vésicale, restent en effet mal connus, et seule leur compréhension pourrait permettre de proposer de meilleurs projets thérapeutiques. Or, les seules études réussies publiées portent sur des embryons d'oiseaux ou de batraciens dont le développement est très différent de celui de l'homme. L'animal choisi a été le lapin. Vingt-cinq lapines gestantes ont été opérées au terme de 12,5 jours. Parmi leurs 247 embryons, 99 ont été abordés chirurgicalement. Quarante-huit d'entre eux ont subi une lésion susceptible d'entraîner une exstrophie. Dans 18 cas, l'embryon a été expulsé en cours d'intervention, et 2 sacs embryonnaires étaient vides. Les 31 restants ont simplement été manipulés. Par ailleurs 9 lapines gestantes ont reçu à 12,5 jours une injection de tératogène. A l'issue de ce travail nous pouvons formuler deux conclusions : . Il est possible d'intervenir sur un embryon précoce de mammifère et d'observer un développement fœtal par la suite, jusqu'au terme. . La survenue d'une exstrophie dans notre étude était directement liée au geste spécifique de lésion sur l'embryon.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Aspects psychologiques, sexuels et sociaux de l'exstrophie vésicale chez l'adulte. Analyse de 3 cas.

  • Malformation congénitale rare, l'exstrophie vésicale est habituellement traitée en période néonatale. À partir de 3 observations d'exstrophie vésicale chez l'adulte (2 hommes et 1 femme, âgés de 21 à 25 ans), les auteurs soulignent l'importance des troubles psychologiques, sexuels et sociaux induits par cette affection traitée à cet âge, Sont exclus de cette étude les problèmes urinaires. La conclusion qui se dégage de cette analyse, est d'opérer cette malformation tôt, si possible dès la naissance, afin d'en minimiser les conséquences.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

L'exstrophie vésicale chez l'adulte: aspects thérapeutiques. A propos de trois cas.

  • L'exstrophie vésicale est une pathologie malformative dont l'incidence est estimée à 3,3/100000 naissances. Elle est habituellement prise en charge dans les premières heures de la vie. Les auteurs rapportent trois cas d'exstrophie vésicale traités à l'âge adulte par une dérivation externe continente type vessie iléocæcale de Benchekroun (VICC). Après une revue de la littérature sur la prise en charge actuelle de l'exstrophie vésicale, ils précisent les particularités cliniques et thérapeutiques de l'exstrophie chez l'adulte.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Le traitement de l'exstrophie vésicale au CHU de Treichville (Abidjan).

  • La prise en charge complète des enfants ayant une exstrophie vésicale pose encore d'énormes problèmes en Afrique de l'Ouest. De 1986 à 1994, nous avons colligé 17 cas d'exstrophie vésicales avec une nette prédominance féminine. Parmi ces 17 cas, nous en avons traité 15. Nous avons réalisé 13 fermetures vésicales avec succès dans la majorité des cas et seulement deux interventions de Coffey. La mortalité élevée de 26 % est essentiellement due à une insuffisance du plateau technique nécessaire à une bonne réanimation pédiatrique.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Exstrophie vésicale : à propos d'un cas diagnostiqué tardivement.

  • L'exstrophie vésicale est une forme particulière de malfaçon du tractus génito-urinaire. Son diagnostic est possible par l’échographie dès le premier trimestre de grossesse mais dans la plupart des pays en développement il est diagnostiqué à la naissance faute par manque de surveillance prénatale. Nous rapportons un cas que nous a été amené pour prise en charge d'une plaie hypogastrique depuis la naissance et après une exstrophie vésicale fut diagnostiquée.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov