Encephalopathie hepatique [ Niveau Expert ]

encephalopathie hepatique [ Niveau Expert ]

Expert > encephalopathie hepatique

  • \ TIXTAR a l\ AMM dans la prévention des rechutes d\ épisodes d\ encéphalopathie hépatique 5eh°clinique chez les adultes. Son efficacité a été démontrée versus placebo en termes de risque d\ apparition d\ une encéphalopathie hépatique clinique récidivante, en association avec le lactulose à 6 mois avec un maintien de l\ efficacité à 2 ans. Il n\ y a pas de données disponibles relatives au risque de sélection de germes résistants. Compte tenu des données cliniques disponibles, il doit être réservé aux encéphalopathies hépatiques cliniques récidivantes, c\ est-à-dire aux adultes ayant au moins 2 épisodes d\ encéphalopathie hépatique et uniquement après avoir éliminé les facteurs susceptibles de déclencher l\ encéphalopathie. Le service médical rendu par TIXTAR 550 mg (rifaximine) est important uniquement dans la prévention des rechutes d\ épisodes d\ encéphalopathie hépatique clinique récidivante (avec au moins 2 antécédents d\ encéphalopathie hépatique) et après élimination des facteurs déclenchants. Le service médical rendu est insuffisant pour justifier sa prise en charge par la solidarité nationale chez les autres patients...

  • Source : has-sante.fr

Actualités diagnostiques et thérapeutiques dans le domaine de l encéphalopathie hépatique

  • L encéphalopathie hépatique est un syndrome neuropsychiatrique qui survient dans le cadre d une dysfonction hépatique aiguë ou chronique, ou lorsqu il existe un volumineux shunt porto-systémique. La classification actuelle de l encéphalopathie survenant chez les malades cirrhotiques distingue les épisodes d encéphalopathie non évidente cliniquement et les épisodes d encéphalopathie clinique. Le diagnostic d une encéphalopathie non évidente cliniquement repose sur la réalisation de tests sensibles. La lactulose et la rifaximine sont les traitements de référence. La rifaximine a démontré son efficacité pour prévenir les épisodes de récidive d encéphalopathie. Chez le malade cirrhotique, la survenue d une encéphalopathie doit faire discuter l indication d une transplantation hépatique.

  • Source : revmed.ch

Encéphalopathie hépatique chez le patient atteint de cirrhose : nouveautés et recommandations pratiques

  • L encéphalopathie hépatique lors de cirrhose peut se présenter sous plusieurs formes, les plus fréquentes étant l encéphalopathie minime et épisodique. A part les troubles de l état de vigilance, d autres formes cliniques existent pour lesquelles des examens complémentaires sont utiles au diagnostic. La prise en charge vise à corriger les facteurs ayant occasionné un épisode d encéphalopathie, et à en prévenir la récidive. Les traitements agissent essentiellement sur la flore intestinale, mais des substances agissent aussi efficacement sur le foie et le cerveau. Si les symptômes d encéphalopathie hépatique sont mal contrôlés par le traitement médical, une transplantation hépatique peut être envisagée.

  • Source : revmed.ch

DUPHALAC (lactulose), laxatif osmotique hypoammoniémiant - Intérêt clinique modéré dans l encéphalopathie hépatique et la constipation

  • DUPHALAC a l AMM dans l encéphalopathie hépatique et dans le traitement symptomatique de la constipation.n Dans la constipation, il ne doit être envisagé qu après échec des mesures hygiéno-diététiques et en association avec celles-ci.n Dans l encéphalopathie hépatique, il est préconisé en cas d encéphalopathie minime ou subclinique comme traitement symptomatique de 1ère intention à la phase aiguë, en complément de la prise en charge du facteur déclenchant, et pour prévenir les récidives, avec un niveau de preuve non optimal...

  • Source : has-sante.fr

Utilisation du polyéthylène glycol 3350-électrolytes comparativement au lactulose pour le traitement de l encéphalopathie hépatique aiguë : Étude HELP

  • Il s agit d une étude clinique à répartition aléatoire, monocentrique, à simple insu, menée dans un hôpital de Dallas entre janvier 2011 et juin 2012. L étude comparait l administration du lactulose à celle du PEG-E pour des patients se présentant au service des urgences avec une cirrhose connue et une altération du niveau de conscience. Les patients sélectionnés étaient suivis jusqu à leur départ de l hôpital. L étude a été approuvée par le comité d éthique de l institution...

  • Source : pharmactuel.com

Agents dopaminergiques pour l'encéphalopathie hépatique

  • Contexte : nnLes patients atteints d'encéphalopathie hépatique peuvent présenter des symptômes extrapyramidaux et des modifications des ganglions de la base. Ces changements sont similaires à ceux observés chez les patients atteints de maladie de Parkinson. Des agents dopaminergiques (tels que la bromocriptine et la lévodopa, utilisées pour les patients atteints de maladie de Parkinson) ont donc été évalués comme traitement potentiel pour les patients atteints d'encéphalopathie hépatique.nObjectifs : nnÉvaluer les effets bénéfiques et nocifs des agents dopaminergiques par rapport à un placebo ou à l'absence d'intervention pour les patients atteints d'encéphalopathie hépatique

  • Source : cochrane.org

Impact des modifications de l osmolalité plasmatique sur l œdème cérébral dans l encéphalopathie hépatique : une étude physiopathologique en scanner X

  • Déterminer, dans une population de patients présentant une insuffisance hépatique et une encéphalopathie hépatique (EH), l effet des variations de l osmolalité plasmatique sur le volume cérébral et les signes neurologiques.

  • Source : srlf.org

Traitement et prévention de l encéphalopathie hépatique

  • L encéphalopathie hépatique (EH) est un trouble réversiblendu système nerveux central lié à une insuffisancenhépatique et/ou à un shunt porto-systémique. Il s agitnd une complication fréquente chez les patients atteintsnde cirrhose hépatique.

  • Source : medicalforum.ch