Encephalite japonaise [ Niveau Expert ]

encephalite japonaise [ Niveau Expert ]

Expert > encephalite japonaise

  • \Extension d\ indication. « IXIARO est indiqué pour l'immunisation active contre l'encéphalite japonaise chez l'adulte, l'adolescent, l'enfant et le nourrisson de plus de 2 mois. » Le service médical rendu par IXIARO est important pour l'immunisation active contre l'encéphalite japonaise chez les enfants de 2 mois à 18 ans, uniquement dans les populations recommandées par le Haut Conseil de la Santé Publique. Compte tenu de la gravité des infections dues au virus de l\ encéphalite japonaise, de l\ absence d\ alternative ayant une AMM et en dépit de données d\ immunogénicité particulièrement limitées en zone non endémique, IXIARO apporte une amélioration du service médical rendu importante (ASMR II) dans la prévention de l\ encéphalite japonaise chez l\ enfant (de 2 mois à 18 ans) dans les populations recommandées par le Haut Conseil de la Santé Publique...\

  • Source : has-sante.fr

Encéphalite japonaise : risque pour les populations vivant en zones d'endémie et pour les voyageurs

  • L importance de l encéphalite japonaise (EJ) dans les populations endémiques et chez le voyageur doit être évaluée avec précaution. Cette maladie représente un problème important de santé publique dans certaines régions endémiques comme en témoigne la haute prévalence d infections chez les enfants, contrastant avec le risque minime encouru par le voyageur et l expatrié. Le nombre total des cas rapportés entre 1978 et 2008 établit un risque d une à deux infections par an. Malgré tout, certains groupes de voyageurs peuvent être à plus haut risque suivant les régions qu ils visitent ou dans lesquelles ils travaillent. Un nouveau vaccin contre l encéphalite japonaise sera prochainement enregistré en Suisse. Cet article complète les rares données disponibles concernant la recommandation quant à la vaccination chez les touristes ou les expatriés.

  • Source : revmed.ch

Virus de l'encéphalite japonaise - fiches techniques santé/sécurité

  • description, danger pour la santé (pathogénicité, épidémiologie, gamme d'hôtes, dose infectieuse, mode de transmission, période d'incubation, transmissibilité), dissémination (réservoir, zoonose, vecteurs), viabilité (sensibilité aux médicaments, sensibilité aux désinfectants, inactivation par des moyens physiques, survie à l'extérieur de l'hôte), aspects médicaux (surveillance, premiers soins et traitements, immunisation, prophylaxie), dangers pour le personnel de laboratoire (infections liées ou acquises au laboratoire, sources et échantillons, dangers primaires et particuliers), précautions recommandés (exigences de confinement, vêtements protecteurs, autres protections), renseignements relatifs à la manipulation (déversements, élimination, entreposage), renseignements divers

  • Source : phac-aspc.gc.ca

Encéphalite japonaise chez un touriste : cas clinique

  • Un homme de 63 ans, retraité de l'enseignement, ayant travaillé de nombreuses années en outre-mer, est hospitalisé en urgence pour un syndrome confusionnel aigu, précédé depuis 48 heures d une fièvre supérieure à 40°C, de céphalées intenses. Il n a pas d antécédent connu. Ce malade est revenu en avion il y a 72 heures d un voyage de 6 semaines en juin juillet au Vietnam. L interrogatoire de sa femme, qui ne l a pas accompagné, mais à qui il a raconté son voyage en détail, nous apprend qu il a séjourné essentiellement en zones rurales. Il a suivi une prophylaxie antipalustre régulière par méfloquine, y compris depuis son retour en France. Sa femme se rappelle qu il a été vacciné contre la fièvre jaune (rappel en 2003 pour un séjour en Afrique).

  • Source : medecinetropicale.free.fr

Note de synthèse: position de l OMS à propos des vaccins contre l encéphalite japonaise

  • Cette note de synthèse actualisée sur lesnvaccins contre l encéphalite japonaise (EJ)nremplace la note de 2006 résumant la positionnde l OMS sur le même sujet, ellenrenferme principalement des informationsnnouvelles concernant la disponibilité, l innocuité, l immunogénicité et l efficience des vaccins contre l EJnet la durée de la protection qu ils confèrent. Elle résumenégalement des données récentes sur la prévalence dans lenmonde de l EJ et sur la charge de morbidité due à cette maladienainsi que des considérations relatives au rapport coût/nefficacité de la vaccination contre l encéphalite japonaise...

  • Source : who.int

L'encéphalite japonaise

  • L'encéphalite japonaise est la première cause d'encéphalite virale en Asie, entraînant le décès d'environ 20 000 personnes par an. Le virus est transmis par la piqûre nocturne de moustiques dans les zones rurales humides. Le tableau clinique classique inclut un état fébrile, des troubles de la conscience, des atteintes motrices et des convulsions. En l'absence de traitement étiologique, seules des mesures symptomatiques de neuroprotection sont recommandées. En plus des mesures de prévention contre les piqûres de moustiques, on recommande l'administration d'un vaccin inactivé aux voyageurs et expatriés se rendant en zone rurale d'endémie pour un séjour d'au moins un mois pendant la saison humide. Le vaccin ne doit pas être administré aux personnes ayant un antécédent d'allergie sévère.

  • Source : revmed.ch

Avis relatif aux recommandations de la vaccination contre l'encéphalite japonaise par le vaccin Ixiaro®

  • L'encéphalite japonaise est une infection virale de pronostic grave, dont le tropisme principal est le système nerveux central. L'agent responsable, de la famille des Flavivirus est transmis par un moustique Culex tritaeniorhynchus. Le vaccin Ixiaro® contre le virus de l'encéphalite japonaise a une autorisation de mise sur le marché chez les adultes âgés de 18 ans et plus. En 2013, il a obtenu une extension d'indication aux enfants à partir de l'âge de 2 mois.

  • Source : hcsp.fr

Encéphalite japonaise: situation de la surveillance et de la vaccination en Asie et dans le Pacifique occidental, 2012

  • Le virus de l encéphalite japonaise est l une des principales causes d encéphalite en Asie et on estime qu elle est responsable d environ 67 900 cas annuel. Pour lutter contre la maladie, l OMS recommande d introduire le vaccin contre l encéphalite japonaise dans les programmes de vaccination dans toutes les régions où celle-ci représente un problème de santé publique.

  • Source : who.int

IXIARO, vaccin contre l'encéphalite japonaise

  • IXIARO est le seul vaccin indiqué chez l'adulte pour l'immunisation active contre l'encéphalite japonaise. Ce vaccin doit être utilisé selon les recommandations du Haut Conseil de la Santé Publique. Son administration ne concerne que les sujets exposés à un risque d'infection par le virus lors d'un voyage ou dans le cadre de leur activité professionnelle...

  • Source : has-sante.fr

Encéphalite japonaise

  • L'encéphalite japonaise est une maladie virale potentiellement grave affectant l'homme et impliquant dans son cycle certains animaux (des oiseaux et des mammifères, dont le porc). Cette maladie est transmise par un moustique, le Culex, une espèce très répandue. Les moustiques de cette espèce piquent essentiellement la nuit , ils peuvent alors transmettre ce virus appartenant à la famille des flavivirus, s'ils sont eux-mêmes infectés.

  • Source : cfe.fr

Encéphalite japonaise

  • L'encéphalite japonaise est une maladie qui se transmet aux humains par la piqûre d'un moustique infecté. Elle est causée par un flavivirus semblable au virus du Nil occidental. Elle peut provoquer un œdème cérébral et de possibles lésions cérébrales et neurologiques à long terme. L'encéphalite japonaise peut être évitée par la vaccination.

  • Source : voyage.gc.ca

Recommandations de la vaccination contre l'encéphalite japonaise

  • L'encéphalite japonaise est une maladie inflammatoire grave, dont le tropisme principal est le système nerveux central. Les formes asymptomatiques sont fréquentes : il se produit en moyenne 1 cas symptomatique pour 250 infections.

  • Source : hcsp.fr

Encéphalite japonaise

  • L encéphalite japonaise (EJ) est due à un flavivirus apparenté aux virus de la dengue, de la fièvre jaune et au virus West Nile, transmis par les moustiques. C est la principale cause d encéphalite virale dans de nombreux pays d Asie, avec près de 68 000 cas cliniques observés chaque année.

  • Source : who.int

Vaccin encéphalite japonaise - IXIARO

  • Le vaccin contre l encéphalite japonaise est un vaccin inactivé.nIl est dépourvu de pouvoir infectant.nIl n y a donc pas lieu de craindre une infection embryo-fœtale par le virus de l encéphalite japonaise lors d une vaccination en cours de grossesse...

  • Source : lecrat.fr

Encéphalite japonaise

  • L'encéphalite japonaise est une arbovirose (maladie due à un virus transmis par un arthropode) due à un flavivirus qui est propagé par les oiseaux sauvages, amplifié chez les porcs domestiques et essentiellement transmis à l'homme par un moustique du genre Culex.

  • Source : orpha.net

Déclaration sur le vaccin contre l'encéphalite japonaise

  • indication du niveau de preuve , transmission, vaccination, effets secondaires, recommandations pour la vaccination, tableaux, références bibliographiques

  • Source : phac-aspc.gc.ca