Cystite [ Niveau Expert ]

cystite [ Niveau Expert ]

Expert > cystite

  • Introduction : les cystites aiguës simples chez la femme sont une pathologie fréquente en médecine générale, avec un fort taux de prescription d\ antibiotiques. Afin d\ améliorer cette prescription, l\ approche centrée patient nécessite un outil spécifique d\ évaluation du retentissement de cette pathologie. Le questionnaire en anglais « Activity Impairment Assessment » (AIA) répondant à ce besoin, il a été traduit en français selon la méthode traduction/contre-traduction. L\ AIA-fr évalue, au cours des 24 dernières heures, la proportion du temps de la patiente pour laquelle elle a été limitée dans ses activités à cause de son infection urinaire. Nous avons cherché à valider les propriétés psychométriques de l\ outil traduit AIA-fr. Méthode : nous avons réalisé une étude quantitative, prospective, observationnelle, multicentrique. L\ AIA-fr, le King\ s Health Questionnaire (KHQ), l\ échelle Ditrovie et une échelle d\ évaluation des symptômes ont été auto administrés à J0, J3 et J5 à des femmes consultant en médecine générale pour cystite simple. Résultats : l\ analyse a porté sur 50 patientes recrutées en 2017. Une analyse en composante principale et une analyse factorielle confirment la structure unidimensionnelle de l\ AIA-fr. La consistance interne est excellente (Cronbach alpha = 0.87). L\ échelle traduite répond globalement bien aux éléments prédéfinis de validités convergente (Rs >

  • Source : dumas.ccsd.cnrs.fr

La cystite glandulaire floride

  • Introduction: La cystite glandulaire floride est une tumeur bénigne rare de la vessie qui peut simuler une lésion maligne. Matériel et Méthodes: Au cours d une période de quinze ans nous avons colligé un cas de cystite glandulaire floride récidivée. Résultats: Le patient était âgé de 48 ans. Il présentait une hématurie terminale et des lombalgies droites. Il avait des antécédents de résection endoscopique de tumeur vésicale. L échographie a montré une masse charnue du bas fond vésical. L urographie intraveineuse a montré une dilatation urétéro-pyélo-calicielle bilatérale prédominante à droite avec une image lacunaire du bas fond vésical. À l uroscanner il y avait envahissement de la graisse inter-vésico-prostatique. À l endoscopie il y avait présence d une tumeur de 5 cm de diamètre trigonale. L histologie a conclu à une cystite glandulaire floride de type intestinal.Après résection l amélioration de la symptomatologie était observée au cinquième jour post-opératoire. Conclusion: La cystite glandulaire floride est une tumeur bénigne rare de la vessie dont le diagnostic repose sur la clinique, la radiologie et l étude histologique. Le traitement repose essentiellement sur les méthodes chirurgicales.

  • Source : urofrance.org

Le médecin généraliste et les infections urinaires basses communautaires (cystites simples), chez la femme de 15 à 75 ans : évaluation des pratiques professionnelles en fonction des nouvelles recommandations du SPILF de juin 2014

  • Introduction : l'infection urinaire basse communautaire reste un motif fréquent de consultation en médecine générale et représente une part importante de la prescription d'antibiotique en ville. L'évolution de résistances bactériennes fait que la prescription d'antibiotiques reste un problème de santé publique majeur. En 2014 le SPILF a sorti de nouvelles recommandations concernant les infections urinaires. Notre étude a pour objectif d'établir un état des lieux de l'impact de ces nouvelles recommandations pour le diagnostic et le traitement de la cystite simple chez le médecin généraliste

  • Source : dumas.ccsd.cnrs.fr

Les cystites récidivantes : actualisation des recommandations et intérêt des compléments alimentaires à base de canneberge dans leur prophylaxie

  • Les cystites récidivantes sont fréquentes chez la femme et peuvent avoir des répercussions notables sur leur qualité de vie. De nombreux facteurs peuvent favoriser ou prédisposer certaines femmes aux récurrences d'épisodes infectieux. Compte tenu de l'évolution des résistances bactériennes et de récentes études de pharmacovigilance, la SPILF a établi en 2015 des nouvelles recommandations de prise en charge des infections urinaires. Ce travail de thèse présente, dans un premier temps, ces nouvelles lignes directrices en développant plus particulièrement les stratégies thérapeutiques et prophylactiques pouvant être mises en place dans le cadre des cystites récidivantes

  • Source : dumas.ccsd.cnrs.fr

Prise en charge de la cystite radique

  • La cystite radique est une lésion de la vessie consécutive à une irradiation d'un organe pelvien. Les lésions peuvent aller de la simple réaction inflammatoire jusqu'à une rétraction quasi complète de la vessie. La fréquence des lésions chroniques est estimée entre 5 et 10% des patients ayant une radiothérapie pelvienne. La cystite radique se présente généralement comme un tableau d'hématurie macroscopique associé à une pollakiurie et des impériosités. Le diagnostic est souvent aisé du fait des antécédents d'irradiation pelvienne. La cystoscopie met en évidence une muqueuse vésicale pâle, dépolie, parsemée de télangiectasies avec parfois des ulcérations torpides à bords nets. Le traitement de la cystite radique est essentiellement symptomatique consistant principalement à stopper ou diminuer les épisodes hématuriques par des lavages vésicaux...

  • Source : urofrance.org

La cholécystite aiguë lithiasique, diagnostic, critères de gravité, traitement. Quand et comment chercher une lithiase de la voie biliaire principale? Comment traiter une lithiase de la voie biliaire principale, associée ou non à une lithiase vésiculaire?

  • Faire le diagnostic d une cholécystite aiguë lithiasique, Connaître les critères de gravité de la cholécystite aiguë lithiasique, Connaître le traitement de la cholécystite aiguë lithiasique

  • Source : fmcgastro.org

Cystites à risque de complication : définition, épidémiologie et stratégie thérapeutique en 2017 d après une cohorte prospective de 568 cystites communautaires

  • Les cystites à risque de complication (CC) s'opposent aux cystites simples (CS), par une définition variable selon les pays, une épidémiologie clinique et microbienne moins connue et une résistance accrue aux antibiotiques. Les données sur les CC sont peu fréquentes, de nombreux observatoires souffrant d'un défaut d'informations cliniques et d'une surreprésentation d'infections associées aux soins (IA5).nObjectif :nL'objectif était d'analyser l'épidémiologie clinique, microbienne, la résistance aux antibiotiques et ses facteurs associés au sein d'une cohorte de cystites simples et compliquées.

  • Source : dumas.ccsd.cnrs.fr

Infections urinaires communautaires et résistance aux antibiotiques : quelle place pour le mécillinam dans la cystite à Escherichia coli ?

  • Le pivmécillinam a été intégré dans l arsenal thérapeutique des infections urinaires en France dans lesnrecommandations de la Société de Pathologie Infectieuse de Langue Française (SPILF) en 2014 [8].n15nCette molécule n étant jusque là que peu ou pas testée dans les laboratoires français, l épidémiologiende sa résistance en France était donc peu documentée.nNous allons essayer, par ce travail, de contribuer à apporter des données locales sur la sensibiliténglobale du pivmécillinam dans les infections urinaires communautaires et en fonction des différentsncadres nosologiques.

  • Source : dumas.ccsd.cnrs.fr

Infections des voies biliaires : cholécystite et cholangite

  • Les infections de la vésicule et des voies biliaires sont un motif fréquent de consultation aux urgences. Leur évolution est le plus souvent bénigne, mais elles peuvent parfois devenir rapidement une urgence vitale.Le pilier du traitement de la cholécystite aiguë est la cholécystectomie laparoscopique en urgence, réalisée dans un délai inférieur à 72 heures. L antibiothérapie est souvent suffisante pour le traitement initial de Ia cholangite simple. Un drainage biliaire percutané ou endoscopique doit être effectué en urgence pour une cholangite sévère ou en cas de non-réponse au traitement conservateur. Le traitement définitif de la cause de la cholangite sera pratiqué dans un deuxième temps.

  • Source : revmed.ch

Guide de pratique clinique relatif à la cystite chez la femme

  • Cenguidendenbonnenpratiquenproposenauxnmédecinsngénéralistesndesnrecommandationsnsurnlendiagnosticnetnlanprisenennchargend uneninfectionndesnvoiesnurinairesnsansncomplicationsncheznlanfemme.nEnnoutre,nilnsenpenchenégalementnsurnlendiagnosticnetnlentraitementndesninfectionsndesnvoiesnurinairesncheznlesnfemmesnatteintesndendiabète.nLesninfectionsnrécidivantesndesnvoiesnurinairesncheznlanfemmenétantnunensituationnspécifique,ncenguidendenbonnenpratiquencomprendnégalementndesnrecommandationsnsurnleurntraitementnprophylactique

  • Source : ebp-guidelines.be

Cystite incrustante à corynebacterium urealyticum - Traitement conservateur

  • Les auteurs rapportent le cas d un patient de 75 ans ayant développé une cystite incrustante à corynebactérium urealyticum six mois après une adénomectomie par voie haute, qui s était compliquée d une fistule vésico-cutanée, ce qui avait nécessité le port d une sonde urinaire pendant plusieurs jours. L incrustation de la paroi vésicale avait entraîné une importante dilatation urétéropyélocalicielle bilatérale sans insuffisance rénale. Le traitement médical par antibiothérapie et acidification des urines par voie orale a permis la régression des plaques etnla disparition de la dilatation.

  • Source : urofrance.org

Cystite hémorragique grave à distance d'une allogreffe de moelle

  • Nous rapportons le cas d une jeune patiente de 25 ans ayant comme antécédent une leucémie aiguë lymphoblastique traitée trois années auparavant par chimiothérapie, radiothérapie et allogreffe de moelle, en rémission complète. Elle a été hospitalisée en Urologie à la suite d un épisode d hématurie avec une importante déglobulisation. Ce cas clinique illustre la démarche diagnostique et thérapeutique que nous avons suivie,nconfrontés à la gravité de l hématurie et n envisageant une chirurgie d hémostase qu en tout dernier recours.

  • Source : urofrance.org

Quinolones pour le traitement de la cystite aiguë non compliquée chez la femme

  • Contexte : La cystite aiguë non compliquée est l'une des infections bactériennes les plus courantes chez l'adulte. Le pourcentage de femmes ayant connu au moins un épisode de cystite aiguë est estimé entre 40 et 50 %. Les quinolones sont recommandées dans la cystite aiguë dans les régions présentant un niveau de résistance élevé à d'autres antimicrobiens, notamment au co-trimoxazole. Néanmoins, l'efficacité, l'innocuité et la tolérance des quinolones doivent être étudiées. Objectifs : Comparer l'efficacité, l'innocuité et la tolérance de différentes quinolones chez les femmes atteintes de cystite aiguë non compliquée.

  • Source : cochrane.org

Lipomatose pelvienne associée à une cystite glandulaire - Rapport de deux cas

  • Nous rapportons deux cas de lipomatose pelvienne associée à une cystite glandulaire. Il s agit d une pathologie rare dont la symptomatologie clinique est variée et non spécifique. Les examens complémentaires qui permettent d aboutir au diagnostic de lipomatose pelvienne sont le CT scanner et a fortiori la RMN, l urographie intraveineuse et les biopsies. La symptomatologie clinique, les résultats radiologiques et l attitude thérapeutique sont discutés à la lumière de la littérature.

  • Source : urofrance.org

Pyélo-urétéronéphrite bilatérale et cystite emphysémateuses - Une association exceptionnelle

  • Nous rapportons le cas d une patiente hospitalisée pour pyélo-urétéro-néphrite bilatérale et cystite emphysémateuses associées, ayant nécessité une néphrostomie bilatérale. Cette affection rare survient chez les sujets diabétiques. Elle est essentiellement liée à Escherichia coli et Klebsiella pneumoniae. Le traitement repose sur l antibiothérapie, et le drainage rénal ou la néphrectomie. Le pronostic est réservé, avec un taux de mortalité supérieur à 50%.

  • Source : urofrance.org

TAVANIC - Extensions d'indication non remboursables : Infections urinaires compliquées chez la femme et cystites non compliquées

  • La Commission prend acte du fait que le laboratoire ne demande pas l inscription de la spécialité TAVANIC dans les indications suivantes et rappelle que de ce fait ces spécialités ne sont pas remboursables dans ces indications :nnTAVANIC 500 mg, comprimé pelliculé sécable : « Infections urinaires compliquées » chez la femme , « Cystites non compliquées »nnTAVANIC 5 mg/mL, solution pour perfusion : « Infections urinaires compliquées » chez la femme...

  • Source : has-sante.fr

Infections urinaires au cours de la grossesse : colonisation urinaire gravidique, cystite gravidique, pyélonéphrite aiguë gravidique

  • L infection urinaire (IU) peut avoir des conséquences néfastes pour la mère et pour le fœtus. Elle peut se nmanifester sous trois formes: colonisation urinairen gravidique (aussi appelée bactériurie asymptomatique), ncystite aiguë gravidique et pyélonéphrite aiguë (PNnA) gravidique. nChez la femme enceinte, toute IU est par définitionn à risque de complication

  • Source : infectiologie.com

La cystite incrustée

  • La cystite incrustée est une inflammation chronique de la muqueuse vésicale associée à des dépôts de calcifications induits par des nombreuses bactéries en milieu alcalin. Le corynébactérium uréalyticum ou de groupe D2 est le plus fréquemment incriminé. C est une pathologie rare dont la symptomatologie clinique est non spécifique et le diagnostic peut être suspecté à l imagerie mais souvent porté tardivement sur des arguments histologiques. Le traitement de cette affection est basé sur une antibiothérapie adaptée avec acidification des urines. Nous rapportons un nouveau cas de cystite incrustée chez une femme de 78 ans.

  • Source : urofrance.org

Cystite aiguë de la femme : proposer et expliquer...

  • La cystite aiguë est la plus fréquente des infections urinaires de la femme : plus de 50% en rapportent un épisode dans leur vie, récidivant dans 27 à 48% des cas. Le premier problème est diagnostique (bandelettes urinaires ? ECBU ?). Le deuxième est thérapeutique, le taux de résistance aux antibiotiques (AB) augmentant : plus de 20% aux triméthoprime et céphalosporines, 50% à l amoxicilline , une résistance constatée lors d un premier épisode existe lors d une récidive 3 et 12 mois plus tard.

  • Source : mbpu-unaformec.net

Diagnostic des cystites simples chez les femmes vues en médecine générale pour des signes fonctionnels urinaires

  • Introduction : les estimations des performances des outils diagnostiques de l infection urinaire (IU) chez une femme présentant des signes fonctionnels urinaires (SFU) sont discordantes. Nous rapportons les performances diagnostiques des différents SFU, du pari du médecin et de la patiente ainsi que des résultats de la bandelette urinaire (BU) pour le diagnostic d IU en médecine générale

  • Source : dumas.ccsd.cnrs.fr