Conjonctivite aigue hemorragique [ Publications ]

conjonctivite aigue hemorragique [ Publications ]

Publications > conjonctivite aigue hemorragique

  • Apparue pour la première fois au Ghana et en Indonésie au début des années 1970, la conjonctivite aiguë hémorragique, également connue sous l'appellation de maladie « Apollo 11 », est due à l'entérovirus 70 (EV70). Cette maladie hautement contagieuse s'est rapidement propagée à travers le monde. Ainsi émergea un nouvel entérovirus, virus à ARN non enveloppé. Aucun virus humain ou animal génétiquement semblable à l'EV70 n'était connu des virologues avant sa soudaine apparition il y a quelques décennies. L'EV70 se révéla donc être un exemple assez démonstratif d'émergence et de diffusion d'un agent viral. Des études des mutations génétiques de ce virus ont été réalisées et ont mis en évidence les variations naturelles des virus à ARN sur une courte période de temps. Cette revue générale présente l'infection à EV70 et l'évolution génétique de ce virus de son émergence jusqu'à nos jours.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Les Enterovirus responsables de conjonctivite aiguë hémorragique

  • La conjonctivite aiguë hémorragique (CAH) est une forme épidémique extrêmement contagieuse de conjonctivite caractérisée cliniquement par l’apparition brutale d’un épanchement sanguin au niveau des conjonctives. La première épidémie de CAH fut décrite en 1969 au Ghana et surnommée

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov