Complications du diabete [ Publications ]

complications du diabete [ Publications ]

Publications > complications du diabete

  • La glycation avancée des collagènes contribue au développement des complications micro- et macro-vasculaires du diabète. Les flavonoïdes sont des antioxydants naturels puissants , il était donc intéressant de tester leurs effets sur la formation d'un produit de glycation avancée, la pentosidine, dans du collagène incubé avec du glucose. Les flavonoïdes monomériques (25 et 250 μM) réduisent fortement le rapport pentosidine/hydroxyproline en fonction de leur concentration et de leur structure. Les oligomères procyanidiques de pépin de raisin sont plus actifs que ceux d'écorce de pin. Les oligomères sont clivés en monomères dans le milieu gastrique, et les flavonoïdes monomériques sont absorbés et retrouvés à la concentration micromolaire (avec une longue durée de vie) dans les liquides extra-cellulaires, en contact avec les collagènes. En conclusion les flavonoïdes sont des inhibiteurs puissants de la formation de pentosidine dans les collagènes, actifs aux concentrations micromolaires, de telles concentrations pourraient être obtenues dans le plasma chez les patients diabétiques après ingestion de flavonoïdes.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Un mécanisme physiopathologique central à l'origine des complications du diabète?

  • Le diabète est associé au développement de lésions macrovasculaires et microvasculaires responsables d’infarctus du myocarde, de néphropathie, de rétinopathie et de polyneuropathie. Quatre mécanismes pathogéniques principaux ont été proposés, tous associés à l’hyperglycémie : 1) une augmentation du flux dans la voie des polyols, 2) une augmentation du flux dans la voie des hexosamines, 3) une activation de la voie de la protéine kinase C, et 4) une formation accrue de produits terminaux de la glycation. Il semble qu’un phénomène central joue un rôle dans le déclenchement de ces différentes voies. En effet, une production accrue de radicaux libres par la mitochondrie suite à l’hyperglycémie pourrait être à l’origine des différents troubles métaboliques observés. Cet article fait le point sur cette théorie et sur ses implications thérapeutiques.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Glycosylation non-enzymatique des protéines. Complications du diabète, du vieillissement et de l'insuffisance rénale.

  • La glycosylation non-enzymatique des protéines est le premier stade de la réaction décrite par L.C. Maillard. Quand la réaction progresse audelà de ce stade, un endommagement des molécules à longue demi-vie se fait, caractérisé, entre autres, par la formation de pontages intermoléculaires. La récente découverte de la pentosidine, un pontage reliant des résidus lysine et arginine, a permis de démontrer que la réaction de Maillard avancée est accélérée chez les sujets diabétiques souffrant de complications sévères. De plus, des taux tissulaires et plasmatiques élevés ont été découverts dans l'urémie.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov