Coma [ Niveau Expert ]

coma [ Niveau Expert ]

Expert > coma

  • \Des chercheurs de l\ unité INSERM Imagerie cérébrale et handicaps neurologiques de Toulouse, en association avec le CHU de Toulouse, ont montré que la qualité de la communication entre le cortex postéromédian et le cortex frontal médian prédit la récupération d\ un patient dans le coma à 3 mois. L\ activité cérébrale au repos de 27 patients dans le coma et de sujets contrôles du même âge a été comparée à l\ aide d\ enregistrements en IRM (imagerie par résonance magnétique) fonctionnel. Les auteurs ont constaté que les niveaux de connexion étaient comparables chez les sujets sains et les patients qui allaient récupérer un état de conscience. En revanche, une diminution de la communication a été constatée chez les patients dont l\ évolution a été défavorable (état végétatif ou état de conscience minimale).Ces résultats sont prometteurs car ... \

  • Source : lemoniteurdespharmacies.fr

Quand la musique se fait l'écho du Soi ! : études des effets d un contexte musical autobiographique sur l activité cérébrale de patients en coma et éveil de coma et de sujets sains

  • Ce travail de thèse s'articule en trois études principales : 1) la présentation d'extraits musicaux préférés chez des patients en éveil de coma est liée à une importante connectivité cérébrale au sein de structures corticales participant à la perception de la musique et à la récupération d'informations autobiographiques , 2) la réponse cognitive au propre prénom P300 obtenue chez des patients en éveil de coma est évoquée plus souvent lorsque ce dernier est précédé d'un extrait musical préféré , 3) un contexte musical personnel familier entraîne l'activation de multiples structures cérébrales notamment celles impliquées dans l'analyse de stimulations autobiographiques.

  • Source : tel.archives-ouvertes.fr

Evaluation et prise en charge d'une gynécomastie

  • Une gynécomastie est une prolifération bénigne de la glande mammaire de l'homme qui résulte d'un déséquilibre entre les androgènes et les oestrogènes. Elle doit être distinguée de la lipomastie et du carcinome mammaire. La gynécomastie est soit physiologique à différents stades de la vie (naissance, adolescence, sénescence), soit secondaire à la prise de médicaments ou à des maladies entraînant une baisse des androgènes ou une élévation des oestrogènes. En l'absence de cause évidente, le bilan associe une évaluation des fonctions rénale, hépatique et thyroïdienne ainsi qu'un dosage de l'hormone lutéinisante (LH), de la b-hCG (human chorionic gonadotrophin-b), de l'estradiol et de la testostérone totale. Ce bilan est toutefois souvent normal et le diagnostic de gynécomastie idiopathique est retenu. Dans les cas de gynécomastie récente, un traitement de tamoxifène durant trois mois peut s'avérer utile.

  • Source : revmed.ch

Impact de la maladie d'Alzheimer sur la sexualité des patients jeunes de la cohorte COMAJ du Nord-Pas-De-Calais suivis au Centre Mémoire de Ressources et de Recherche du Centre Hospitalier Universitaire de Lille, hôpital Salengro

  • Contexte : La démence du sujet jeune est définie par l apparition des premiers symptômes avant 65 ans. Elle touche en France environ 18 000 patients. La maladie d Alzheimer (MA) reste la cause la plus fréquente de démence quelque soit l âge des patients. L objectif de ce travail est d étudier l impact de la MA sur la sexualité des patients jeunes et de leur conjoint. Méthode : Les patients ont été inclus à partir de la cohorte COMAJ (COhorte Malades Alzheimer Jeunes) multicentrique (Lille, Rouen, Paris) et longitudinale, de janvier à juillet 2015

  • Source : pepite.univ-lille2.fr

Neuromonitorage après coma aigu aux soins intensifs

  • La prise en charge du patient cérébrolésé est basée sur la gestion de la lésion cérébrale «secondaire», définie par l ensemble des mécanismes physiopathologiques intracérébraux (œdème, ischémie, défaillance énergétique, crises épileptiques) et systémiques (hyperthermie, perturbations de la glycémie) survenant après la lésion primaire (traumatisme, hémorragie, AVC, anoxie cérébrale) et pouvant aggraver le pronostic. Le paradigme thérapeutique actuel consiste en une approche guidée par le neuromonitorage multimodal, incluant des techniques invasives (pression intracrânienne, PO2 cérébrale, microdialyse cérébrale) et non invasives (doppler transcrânien, spectroscopie proche infrarouge, électroencéphalogramme). L objectif de cet article est de décrire l utilité du neuromonitorage multimodal dans la prise en charge du coma aigu aux soins intensifs.

  • Source : revmed.ch

La prise en charge de la toxicomanie et de l hépatite C au Kenya

  • Le Kenya est l un des pays qui compte le plus d usagers de drogues par voie intraveineuse au monde. Ainsi sur les quelque 130 000 usagers de drogue recensés dans ce pays de 48 millions d habitants, plus de 18 000 seraient des injecteurs, un chiffre certainement sous-évalué. Stigmatisés par la population et par les professionnels de santé, les usagers de drogue n ont pas accès aux soins, dont ils ont pourtant besoin, en raison de comportement à risques. Au Kenya, plus de 18% des consommateurs de drogue sont séropositifs, et plus de 30% d entre eux ont une hépatite C. Des chiffres bien supérieurs au reste de la population.nQuels sont les programmes sanitaires mis en place dans le pays pour assurer la prise en charge de ces usagers et éviter l augmentation des maladies infectieuses?

  • Source : rfi.fr

Les tumeurs sarcomateuses de prostate - À propos de deux cas

  • Les sarcomes de la prostate sont des pathologies très rares et au pronostic redoutable. Leur association est possible avec un adénocarcinome prostatique, et le diagnostic n'est alors révélé que lors de l'examen anatomopathologique de la pièce opératoire avec l'analyse immunohistochimique qui permet de les caractériser. En raison de leur potentiel rapidement invasif, il est important de pouvoir les déceler précocement, en particulier chez les sujets jeunes. Certains signes cliniques comme une symptomatologie urinaire obstructive chez un homme jeune, ou rectale chez un sujet âgé doivent en faire évoquer le diagnostic. Nous rapportons dans cet article deux cas de sarcomes prostatiques traités chirurgicalement et nous faisons une revue de la littérature concernant cette pathologie.

  • Source : urofrance.org

Traumatisés crâniens adultes en médecine physique et réadaptation (Les) : du coma à l'éveil - conférence de consensus du 8 octobre 2001 à Bordeaux (France) organisée par la SOciété Française de Médecine Physique et Réadaptation (SOFMER)

  • indication du niveau de preuve (selon la méthodologie de la Canadian Task Force on Periodic Health) , modalités et niveaux cliniques de passage du coma à l'éveil (description des différents états successifs, évaluation selon des échelles définies, transfert de réanimation en rééducation), recommandations sur les examens complémentaires nécessaires lors de la phase aiguë puis des phases subaiguë et chronique, les traitements médicamenteux, les procédures en rééducation

  • Source : sfar.org

Comment prédire l'évolution du coma post-anoxique ?

  • La plupart des patients qui restent dans le coma plus de quelques heures après une ischémie cérébrale globale n'évolueront pas favorablement. Il existe des facteurs qui permettent de prédire de façon précoce une évolution défavorable : un score moteur de Glasgow inférieur ou égal à 2, l'absence de réflexes pupillaires ou cornéens, des tracés EEG de type isoélectrique ou «burst-suppression», l'absence de réponse corticale (onde N20) lors des potentiels évoqués somesthésiques, un taux sérique de Neuron-Specific Enolase (NSE) supérieur à 33 µg/L. Tous ces éléments peuvent aider le réanimateur dans ses contacts avec la famille (critères objectifs, reproductibles) ainsi que dans la planification du niveau de soins. Nous proposons ici un algorithme d'aide au pronostic en cas de coma post-anoxique.

  • Source : rmlg.ulg.ac.be

Éveil, sortie de coma, évolutions prolongées - Wessex Head Injury Matrix (WHIM), 62 Items

  • Il s agit d une échelle comportant 62 items selon l ordre d apparition pendant l éveil.n1 à 15 : évaluent les comportements de base, les activités réflexes et se terminent quand apparaît la réponse aux ordres simples.n16 à 29 : évaluation des interactions sociales et communautaires , se termine lors de l apparition du lanngage verbal.n30 à 46 : évaluent les aptitudes cognitives.n47 à 62 : évaluent l émergence de l amnésie post-traumatique (orientation, fixation).n- Tient compte de l environnement et de la réponse du patient, elle comble la lacune existant entre l échelle de Glasgow et les tnests neuro-psychologiques et / ou les bilans de dépendances...

  • Source : cofemer.fr

Gynécomastie unilatérale chez un jeune adulte : revue de la littérature et mise au point à propos d'un cas

  • La gynécomastie unilatérale est une pathologie relativement peu fréquente mais dont la présentation asymétrique doit faire exclure la présence d'un carcinome mammaire. Une exploration endocrinienne exhaustive n'est pas systématiquement réalisée si le patient est parfaitement asymptomatique. En dehors d'une étiologie clairement identifiée (médicamenteuse, en docrinienne), le traitement de la forme idiopathique peut être médical avec du danazol ou du tamoxifène mais on dispose d'une expérience limitée de son utilisation. En routine, le traitement est donc le plus souvent chirurgical.

  • Source : revmed.ch

TRAVATAN (travoprost), collyre anti-glaucomateux - Pas d avantage clinique démontré chez l enfant, par rapport à ses comparateurs, dans la réduction de la pression intraoculaire élevée.

  • TRAVATAN a désormais l AMM dans la réduction de la pression intraoculaire (PIO) élevée, dès l âge de 2 mois, chez les enfants atteints d hypertonie intraoculaire ou de glaucome.n Une étude a démontré sa non infériorité par rapport au timolol après 12 semaines de traitement sur la réduction de la PIO de l enfant.n Aucune donnée de tolérance à long terme n est disponible.n TRAVATAN contient des excipients susceptibles d engendrer une réaction cutanée...

  • Source : has-sante.fr

Antiglaucomateux : Les points essentiels

  • De nombreux médicaments peuvent être utilisés pour leurs effets favorables sur le tonus oculaire via la diminution de synthèse de l humeur aqueuse (bêta-bloquants et sympathomimétiques agonistes alpha-2 sélectifs, inhibiteurs de l anhydrase carbonique) ou l augmentation de son élimination (prostaglandines, parasympathomimétiques, sympathomimétique agonistes alpha et bêta).nnCompte tenu de la physiopathologie du glaucome, le principal mode d administration des médicaments anti-glaucomateux est représenté par la voie locale sous forme de collyre mais certains de ces médicaments, comme les inhibiteurs de l anhydrase carbonique, peuvent aussi être utilisés par voie générale notamment par voie orale ou intra-veineuse...

  • Source : pharmacomedicale.org

Imagerie par résonance magnétique chez des patients survivant à un coma

  • Les états de conscience altérée qui suivent un coma post-traumatique ou non traumatique posent de réels problèmes de diagnostic, de pronostic et d'éthique en plus de leur impact socio-économique non négligeable. Aujourd'hui, environ 40% des patients en état de conscience minimale sont encore mal diagnostiqués et considérés comme étant végétatifs (Schnakers et al., 2009) (1). Les récents progrès des techniques d'imagerie par résonance magnétique (tenseur de diffusion, spectroscopie et imagerie fonctionnelle) fournissent des données qui permettent d'améliorer le diagnostic, l'évaluation pronostique et la prise en charge de ces patients.

  • Source : rmlg.ulg.ac.be

iSTENT - Implant de drainage anti-glaucomateux

  • Service attendunSuffisant tnndans le cadre de la chirurgie combinée avec celle de la cataracte, en raison de :nn- l intérêt thérapeutique du micro-stent de pontage trabéculaire dans le rétablissement du drainage de l humeur aqueuse ,nn- l intérêt de santé publique, compte tenu de la gravité du glaucome.nInsuffisant tnndans le cadre de la chirurgie isolée du glaucome, l intérêt du dispositif ne pouvant être établi dans cette indication au vu des données fournies dans le dossier médico-technique.nnnAmélioration du service attendunIV (mineure) tnnChirurgie de la cataracte seule, associée à un traitement médicamenteux

  • Source : has-sante.fr

Physiopathologie des leucomalacies périventriculaires

  • La leucomalacie périventriculaire est définie par des lésions de nécrose et/ou de gliose de la substance blanche, d'origine périnatale, au niveau de l'anneau périventriculaire cérébral. Sa prévalence a tendance à diminuer (3 à 5 %) chez les enfants nés vivants avant 33 semaines d'âge gestationnel alors que la prévalence de l'infirmité motrice d'origine cérébrale, principale séquelle associée aux leucomalacies, ne semble pas diminuer. Les concepts étiopathogéniques ont évolué. Le rôle de l'insuffisance circulatoire cérébrale aiguë est rarement prouvé... 4 pages

  • Source : amub.be

Carcinomes sarcomatoïde

  • Indication du niveau de preuve, Les carcinomes sarcomatoïdes pulmonaires sont des tumeurs pulmonaires rares appartenant au groupe des carcinomes bronchiques non à petites cellules, dont ils représentent 2 à 3 % des cas. Leurs caractéristiques cliniques, radiologiques et évolutives spécifiques sont peu connues. La plupart des données disponibles sont issues d'études cliniques anciennes ou de séries anatomo-pathologiques reposant sur une définition histologique antérieure à la classification OMS de 1999, qui les a individualisé au sein des carcinomes bronchiques non à petites cellules.

  • Source : espacecancer.sante-ra.fr

Fiches pratiques pour la délivrance des moyens de substitution à la toxicomanie en officine

  • Les traitements de substitution, dont la mise en place a été très progressive en France, ne sont qu'une des modalités de prise en charge et de traitement des personnes pharmaco-dépendantes aux opiacés. Dans cette fiche synthétique sont présentés les différents produits de substitution délivrés à l'officine, une fiche d'aide pratique lors de la dispensation ainsi que des conseils aux patients lors de la délivrance.

  • Source : unt-ori2.crihan.fr

Comment prédire l'évolution du coma post-anoxique ?

  • La plupart des patients qui restent dans le coma plus de quelques heures après une ischémie cérébrale globale n'évolueront pas favorablement. Il existe des facteurs qui permettent de prédire de façon précoce une évolution défavorable : un score moteur de Glasgow inférieur ou égal à 2, l'absence de réflexes pupillaires ou cornéens, des tracés EEG de type isoélectrique ou «burst-suppression», l'absence de réponse corticale (onde N20) lors des potentiels évoqués somesthésiques, un taux sérique de Neuron-Specific Enolase (NSE) supérieur à 33 µg/L.

  • Source : rmlg.ulg.ac.be

Les comas non traumatiques - - Examen Classant National : Question(s) 230 -

  • Référentiel National - Collège des Enseignants de Neurologie , définition, prise en charge en urgence, examen neurologique détaillé, classification des comas (stades, échelle de gravité, diagnostic d'un engagement transtentoriel, mort cérébrale), diagnostic différentiel, étiologies (coma toxique, métabolique, épileptique, avec signes méningés et de focalisation), annexe (réflexes du tronc cérébral)

  • Source : medecine-pharmacie.univ-rouen.fr