Chondroblastome [ Publications ]

chondroblastome [ Publications ]

Publications > chondroblastome

  • Le chondroblastome est l'une des tumeurs cartilagineuses la mieux précisée tant au plan de l'imagerie que de l'histologie, il n'en reste pas moins qu'elle est souvent source d'imprécisions diagnostiques. Ses critères actuels sont donc développés dans cette mise au point: notions cliniques, distribution squelettique, et surtout données de l'imagerie dont la confrontation avec l'histologie revêt une importance majeure tant pour le diagnostic positif que différentiel: sièges et modalités de l'ostéolyse, identification d'une matrice et d'éventuelles réactions périostées, apport récent de l'IRM. Les caractéristiques histologiques de la tumeur sont développées: contingent cellulaire, architecture, remaniements. Les critères cytologiques sur frottis ou empreintes ont également une valeur diagnostique indubitable, il en est de même des techniques immunohistochimiques dont les principales données sont rappelées et discutées. Le chondroblastome a fait l'objet également de nombreuses études ultrastructurales et d'une approche au plan cytogénétique. Traitement et évolution sont précisés. Les principaux pièges diagnostiques sont les tumeurs à cellules géantes, les chondrosarcomes à cellules claires, les kystes anévrysmaux.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Chondroblastome de l'os temporal. A propos d'un cas.

  • Un cas de chondroblastome de l'os temporal est rapporté. La circonstance de découverte a été une otite séreuse droite traînante. L'examen clinique retrouvait une discrète atteinte périphérique du nerf facial. L'exérèse de la tumeur a été effectuée par voie sus-pétreuse. Il s'agit d'une tumeur bénigne rare, représentant moins de 1 % de l'ensemble des tumeurs ostéo-cartilagineuses. Seuls 33 cas de chondroblastome temporal ont été rapportés dans la littérature. Le diagnostic histologique est parfois difficile à établir. La tomodensitométrie du rocher ainsi que l'IRM ont une place importante dans le bilan d'extension. Le traitement de ces tumeurs est chirurgical. L'exérèse doit être complète car le pronostic est lié à la récidive locale.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Chondroblastome métaphyso-diaphysaire du fémur: à propos d'un cas.

  • Le chondroblastome est une tumeur cartilagineuse bénigne rare représentant moins de 1 % de toutes les tumeurs osseuses. Elle se localise typiquement au niveau de l'épiphyse des os longs et s'étend fréquemment au niveau de la métaphyse. Les localisations métaphysaires, métaphyso-diaphysaires, voire diaphysaires pures, sont rares. Nous rapportons le cas d'une jeune patiente âgée de 15 ans présentant un chondroblastome métaphyso-diaphysaire de l'extrémité distale du fémur gauche qui s'est révélé par une douleur et une limitation des amplitudes articulaires. Notre objectif est de discuter les aspects anatomocliniques et évolutifs de cette tumeur rare ainsi que son histogenèse.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Chondroblastome bénin (à propos de 4 cas).

  • Les auteurs rapportent quatre observations de chondroblastome bénin, l'age moyen des patients est de 14 ans, intéressant 2 garçons et 2 filles. La localisation osseuse a été 2 fois au tibia, 1 fois au fémur et une fois au péroné. Le traitement a été chirurgical dans tous les cas: - 3 curetages comblement dont 1 cas associé à un fixateur externe type Ilizarov pour corriger un flexum important du genou. - une résection en bloc de l'extrémité distale du péroné. Au recul minimum de 2 ans, il n'y a pas eu de récidive, le résultat fonctionnel est satisfaisant meme pour le cas de resection large de la malléole externe, la cheville étant restée stable à 15 ans de recul.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Chondroblastome de la région temporo-mandibulaire. Revue de la littérature à propos d'un cas.

  • Présentation d'un cas clinique de chondroblastome de la région temporo-mandibulaire chez une femme de 56 ans et discussion diagnostique, histologique et thérapeutique. A partir de 30 cas décrits dans la littérature.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Récidive de chondroblastome agressif.

  • Les auteurs rapportent deux cas de récidive de chondroblastome avec extension intra-articulaire et dans les parties molles après un traitement initial par curetage-greffe. Le 1

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov