Choc [ Niveau Expert ]

choc [ Niveau Expert ]

Expert > choc

  • \Les maladies allergiques sont des affections fréquentes dont la prévalence augmente partout dans le monde. Leur physiopathologie est en rapport avec une réaction d\ hypersensibilité immédiate (type I). De nombreux types cellulaires (cellules dendritiques, lymphocytes B et T, mastocytes) et médiateurs (histamine, tryptase, cytokines) participent à la genèse et à l\ entretien de cette réaction inflammatoire. Selon la nature de l\ allergène et la susceptibilité individuelle, les signes cliniques de l\ hypersensibilité de type I s\ expriment au niveau respiratoire (rhinite, asthme), oculaire (conjonctivite), digestif (allergie alimentaire), cutané (dermatite atopique, urticaire), cutanéo-muqueux (œdème de Quincke) ou vasculaire (choc anaphylactique). Outre l\ éviction allergénique, le traitement symptomatique des affections allergiques bénignes (rhinite, conjonctivite et urticaire) repose sur les antihistaminiques H1 per os et les corticoïdes par voie topique. En cas d\ urgence vitale (choc anaphylactique), l\ adrénaline contenue dans un dispositif d'auto-injection intramusculaire est le traitement de première intention. La prévention secondaire de l\ allergie par immunothérapie spécifique est d\ efficacité prouvée pour certains allergènes (venins d\ hyménoptères, pollens de graminées par exemple). L\ administration par voie sublinguale est en expansion et tend à remplacer les injections sous-cutanées. Le mécanisme d\ action des traitements anti-allergiques impliquent une fixation sur des récepteurs membranaires (histaminiques H1 ou adrénergiques) ou cytoplasmiques (corticoïdes). La stimulation des récepteurs adrénergiques par l\ adrénaline induit une vasoconstriction périphérique (récepteurs alpha), des effets inotrope et bathmotrope positifs (récepteurs bêta-1) et une bronchodilatation (récepteurs bêta-2)...\

  • Source : pharmacomedicale.org

Extracorporeal life support dans la prise en charge du choc cardiogénique et arrêt cardiaque réfractaire

  • L insuffisance cardiaque aigue est une émergence médicale qui nécessite une prise en charge multidisciplinaire. L Extracorporeal Life Support (ECLS) peut être envisagé comme option thérapeutique pour les formes d insuffisance cardiaque aigue réfractaire au traitement conventionnel. L objectif de ce projet de recherche clinique est de fournir une vue d ensemble de l ECLS dans la prise en charge du choc cardiogénique et de l arrêt cardiaque réfractaire. L intoxication médicamenteuse et la myocardite sont les meilleures indications à l implantation de l ECLS en considération de leur potentiel de récupération myocardique très élevé. La défaillance primaire du greffon après transplantation cardiaque et l infarctus du myocarde présentent des résultats plus mitigés avec l ECLS en raison d une physiopathologie plus complexe. Le choc cardiogénique postcardiotomie après une intervention de chirurgie cardiaque montre des résultats décevants en raison du profile préopératoire des patients. L arrêt cardiaque aussi exige une prise en charge immédiate et l ECLS peut être considéré comme une solution thérapeutique de sauvetage. Une meilleure sélection des patients s impose afin d améliorer les résultats de l ECLS pour l arrêt cardiaque réfractaire intrahospitalier. Les résultats de l ECLS pour l arrêt cardiaque réfractaire extrahospitalier sont dictés principalement par le temps de réanimation cardio-pulmonaire et le rythme cardiaque. Les rythmes non choquables pourraient être considérés comme une contre-indication formelle à l utilisation de l ECLS autorisant une concentration de nos efforts sur les rythmes choquables où les chances de survie sont plus importantes

  • Source : theses.fr

Lithotritie par onde de choc extra-corporelle (LOCE) comparée à la néphrolithotomie percutanée (NLPC) ou la chirurgie intrarénale rétrograde (CIRR) pour éliminer les calculs rénaux

  • Contexte : nnLa formation de calculs dans les voies urinaires est un trouble médical fréquent dans la population générale. Actuellement, la forte expansion des techniques peu invasives a entraîné une diminution des chirurgies ouvertes. La lithotritie par onde de choc extra-corporelle (LOCE) a été introduite comme une approche alternative qui désintègre les calculs dans le rein et la voie urinaire supérieure par l'action d'ondes de choc. Cependant, comme le taux de réussite de la LOCE est limité, d'autres modalités peu invasives sont largement employées pour les calculs rénaux, tels que la néphrolithotomie percutanée (NLPC) et la chirurgie intrarénale rétrograde (CIRR). Ceci est la mise à jour d'une revue initialement publiée en 2009.nObjectifs : nnL'objectif de cette revue était d'évaluer l'efficacité et les complications de la LOCE pour les calculs rénaux, par rapport à la NLPC ou la CIRR.

  • Source : cochrane.org

Le traitement de percussion, de diurèse et d inversion peut-il améliorer les résultats chez les patients atteints de calculs rénaux du pôle inférieur suite à des ondes de choc?

  • Contexte : nnLes calculs rénaux du pôle inférieur ont généralement un faible taux d élimination spontanée par l'organisme. Certaines études ont suggéré que le traitement de percussion, de diurèse et d inversion pourrait être bénéfique chez les patients atteints de calculs rénaux du pôle inférieur suite à des ondes de choc. Il existe cependant des controverses sur les avantages relatifs, les effets délétères et l'efficacité de ces interventions pour la prise en charge des calculs rénaux du pôle inférieur.nObjectifs : nnIdentifier les avantages et les inconvénients du traitement de percussion, de diurèse et d inversion pour faciliter le passage des calculs rénaux du pôle inférieur suite à des ondes de choc.

  • Source : cochrane.org

Traumatisme cranio-cérébral : des chocs pour les neurones

  • L'hiver rime souvent avec le ski ou le hockey et c'est l'occasion de rappeler que le port du casque peut sauver des vies et éviter des traumatismes crâniens. Maux de tête, confusion... les symptômes du traumatisme cranio-cérébral mineur sont multiples et ne sont pas toujours faciles à repérer. Mais si une période de repos suit le choc, la personne peut s'en sortir en principe sans séquelle. C'est une autre histoire pour les traumatismes sévères qui entrainent des lésions parfois mortelles. Les accidents de voiture et les chutes domestiques sont les causes principales. Cela représente réellement une épidémie silencieuse car, en Suisse, environ 1'000 personnes par année souffrent d'un TCC sévère. Il s'agit de la cause de mortalité la plus importante chez les 15 à 40 ans. Et ceux qui s'en sortent verront leur vie bouleversée et connaîtront, pour la plupart, des problèmes de réinsertion. Quelle que soit la gravité du traumatisme cranio-cérébral, chaque victime représente un cas unique et les répercussions ne sont jamais les mêmes d'une personne à l'autre.

  • Source : canal9.ch

Audit clinique pour l évaluation de la prise en charge préhospitalière, hospitalière et en réanimation des patients souffrant de choc cardiogénique

  • Le choc cardiogénique est une pathologie peu fréquente mais dont le pronostic est grevé d une forte mortalité. Sa cause prépondérante étant la cardiopathie ischémique, une organisation optimale, dès la phase pré hospitalière, du parcours du patient doit pouvoir lui offrir l accès le plus rapide possible à la coronarographie et à l angioplastie coronaire transcutanée. Le traitement nécessite souvent des moyens lourds de réanimation, voire la mise en place de systèmes d assistance circulatoire comme l ECMO, qui devront être au mieux dispensées dans des centres experts disposant de services de chirurgie cardiaque, thoracique et vasculaire, ou bien être mis en œuvre dans des services de réanimation hors centres experts mais ayant formalisé avec un ou plusieurs centres experts une procédure prévoyant le transfert rapide si nécessaire.

  • Source : srlf.org

Assistances ventriculaires gauches dans le choc cardiogène et l'insuffisance cardiaque terminale

  • La défaillance cardiaque aiguë (choc cardiogène) ou chronique (insuffisance cardiaque terminale) peut s avérer réfractaire aux traitements médicamenteux, nécessitant alors une assistance mécanique du cœur défaillant pour améliorer l état hémodynamique. En situation aiguë, la contrepulsion aortique est utilisée en première intention. En cas d échec, d autres techniques comportent l oxygénateur à membrane extracorporelle ou une assistance ventriculaire gauche percutanée, type TandemHeart ou Impella. Dans les insuffisances cardiaques chroniques, une assistance ventriculaire gauche au long cours peut être implantée chirurgicalement, dont les systèmes à flux continu donnent les meilleurs résultats. Cet article a pour but de présenter les diverses formes d assistance auxquelles l intensiviste peut être confronté dans sa pratique quotidienne.

  • Source : revmed.ch

MOVICOL, poudre pour solution buvable en sachet - MOVICOL ENFANTS, poudre pour solution buvable en sachet-dose - MOVICOL CHOCOLAT, poudre pour solution buvable en sachet - MOVICOL SANS AROME, poudre pour solution buvable en sachet - macrogol

  • Motif de la demande : Renouvellement de l'inscription sur la liste des spécialités remboursables aux assurés sociaux. Indications thérapeutiques : MOVICOL, MOVICOL Chocolat et MOVICOL sans arôme : - « Traitement symptomatique de la constipation chez l'adulte. - Traitement de l'impaction fécale chez l'adulte. L'impaction fécale est définie comme une accumulation de matières fécales dans le rectum avec absence d'évacuation depuis plusieurs jours. » MOVICOL enfants : « Traitement de l'impaction fécale chez l'enfant à partir de 2 ans. L'impaction fécale est définie comme une accumulation de matières fécales dans le rectum avec absence d'évacuation depuis plusieurs jours. »...

  • Source : has-sante.fr

Traitement du choc septique par épuration extracorporelle de l endotoxine circulante

  • Le sepsis et ses complications restent les causes principales de décès en milieu de soins intensifs et entraînent des coûts importants pour la société. La prise en charge protocolée du choc septique a toutefois permis de diminuer sensiblement son taux de mortalité au cours de ces dernières années, mais il n existe actuellement aucun traitement spécifique contre le sepsis. Les traitements médicamenteux visant à bloquer l action de l endotoxine bactérienne ou de son récepteur se sont révélés décevants. L épuration de l endotoxine circulante par hémoadsorption sur des colonnes de polymyxine est un nouveau traitement dans le choc septique, dont les premiers résultats sont encourageants. Les études rapportant ces résultats préliminaires, ainsi que les hypothèses d un potentiel bénéfice de ce type de traitement, sont discutées dans cet article

  • Source : revmed.ch

Adenuric (fébuxostat) : Risque de survenue de réaction d'hypersensibilité grave, incluant le syndrome de Stevens- Johnson et des chocs anaphylactiques aigus - Lettre aux professionnels de santé

  • Depuis la commercialisation d'Adenuric® (febuxostat), des réactions graves d'hypersensibilité au febuxostat, incluant le syndrome de Stevens-Johnson et des chocs anaphylactiques aigus ont été rapportés. Les professionnels de santé doivent informer les patients de ce risque et des signes et symptômes associés à ces réactions graves d'hypersensibilité, afin de permettre un arrêt précoce du traitement...

  • Source : ansm.sante.fr

Les thérapies par ultrasons et ondes de choc pour les fractures osseuses récentes chez les adultes

  • Les fractures osseuses (os brisés) sont une cause majeure d'invalidité chez l'adulte. Le temps nécessaire à la cicatrisation d'un os (son « ressoudage ») est un facteur important de la récupération après une blessure. Une minorité de fractures ne cicatrisent pas du tout ou leur cicatrisation prend considérablement plus longtemps que prévu. Cette revue a cherché à savoir si un traitement par ultrasons, sous de multiples formes, accélère la cicatrisation des fractures et réduit les complications associées aux nouvelles fractures (aiguës). Une intervention connexe, la thérapie par ondes de choc, a également été examinée. Généralement, l'ultrasonothérapie consiste, pendant environ 20 minutes quotidiennement, à placer un dispositif spécial en contact avec la peau recouvrant le site de la fracture.

  • Source : cochrane.org

Prise en charge des chocs hémorragiques et place de la transfusion de concentrés de globules rouges en médecine pré-hospitalière : analyse des pratiques au SMUR du CHU de Bordeaux

  • Introduction : La prise en charge du choc hémorragique en médecine pré-hospitalière reste hétérogène, ce malgré des recommandations régulièrement actualisées. D autre part, de nombreuses études posent la question de la pertinence de la transfusion pré-hospitalière de concentré(s) de globules rouges (CGR), et de ses indications. L objectif principal de cette étude est de faire une analyse des pratiques au sein des équipes du service mobile d urgence et de réanimation (SMUR) du centre hospitalo-universitaire de Bordeaux, concernant la prise en charge des chocs hémorragiques lorsque les patients étaient transfusés.

  • Source : dumas.ccsd.cnrs.fr

Onchocerca volvulus - fiches techniques santé/sécurité - matières infectieuses

  • description, danger pour la santé (pathogénicité, épidémiologie, gamme d'hôtes, dose infectieuse, mode de transmission, période d'incubation, transmissibilité), dissémination (réservoir, zoonose, vecteurs), viabilité (sensibilité aux médicaments, sensibilité aux désinfectants, inactivation par des moyens physiques, survie à l'extérieur de l'hôte), aspects médicaux (surveillance, premiers soins et traitements, immunisation, prophylaxie), dangers pour le personnel de laboratoire (infections liées ou acquises au laboratoire, sources et échantillons, dangers primaires et particuliers), précautions recommandés (exigences de confinement, vêtements protecteurs, autres protections), renseignements relatifs à la manipulation (déversements, élimination, entreposage), renseignements divers

  • Source : phac-aspc.gc.ca

Echocardiographie doppler transthoracique : principales indications et conditions de réalisation

  • Le codage spécifique à chaque acte, prévu dans la Classification commune des actes médicaux (CCAM) a permis de constater que l'échocardiographie Doppler transthoracique (ETT) était très fréquemment réalisée. La Caisse Nationale d'Assurance Maladie des Travailleurs Salariés (CNAMTS) a demandé à la HAS préciser les indications, les « non-indications » et les conditions de réalisation de cet acte afin de disposer d'un référentiel validé et actualisé. Il pourra être utilisé afin de favoriser la diffusion de l'information sur les indications et les conditions de réalisation de cet acte auprès des professionnels de santé et du grand public.

  • Source : has-sante.fr

Anaphylaxie et état de choc anaphylactique

  • L état de choc anaphylactique implique une insuffisance circulatoire aiguë, secondaire à une réaction allergique systémique, immunologique ou non, et mettant en jeu le pronostic vital. La prévalence de l anaphylaxie dans la population générale est évaluée à 0,05-2%, mais elle reste sous-estimée en raison de manifestations cliniques parfois atypiques. Les étiologies retrouvées varient en fonction de la zone géographique et de l âge des personnes exposées. La prise en charge pré et intrahospitalière d une anaphylaxie est dominée par l administration immédiate d adrénaline IM. La prévention repose sur l identification et l éviction de l allergène. L éducation du patient est importante, en particulier à l utilisation des auto-injecteurs d adrénaline.

  • Source : revmed.ch

Les agents inotropes et les stratégies par vasodilatateurs chez les patients atteints d'une crise cardiaque (infarctus aigu du myocarde) et d'un choc cardiogénique ou d'un débit cardiaque affaibli

  • Un choc cardiogénique survenant chez 5% à 10% des patients victimes d'infarctus aigu du myocarde reste une complication engageant le pronostic vital. Il existe que très peu de preuves générées par des essais contrôlés randomisés concernant les options de traitement avec des médicaments inotropes et vasoactifs pour le choc cardiogénique lié à un infarctus.

  • Source : cochrane.org

Choc hémorragique et description d'un soluté de remplissage - - Examen Classant National : Question(s) 200 Module(s) 11 -

  • physiopathologie (réponses neurohormonales, conséquences de l'hypoxie tissulaire), diagnostic et surveillance (insuffisance circulatoire aiguë d'origine hémorragique, surveillance de l'état hémodynamique), traitement = urgence vitale (maîtrise, restauration de l'hypovolémie, oxygénation tissulaire, lutte contre la baisse de l'hémoglobine et contre les troubles de coagulation), principes de remplissage vasculaire (rappels physiologiques, définition et diagnostic d'une hypovolémie, différents produits, choix d'un soluté) , version imprimable, pré-requis, références, index , 13 pages , autre accès

  • Source : sante.ujf-grenoble.fr

Choc Neurogénique

  • Le choc neurogénique est une complication classique d un traumatisme médullaire impliquant généralement le rachis cervical. Il est caractérisé par une vasoplégie et une bradycardie, secondaires à l atteinte du système nerveux sympathique. Une tétraplégie, associée ou non à une insuffisance respiratoire, complète souvent le tableau clinique. La prise en charge implique une approche standardisée selon l ABCDE, visant la stabilisation des fonctions vitales et l immobilisation du rachis, afin de limiter la survenue de lésions médullaires secondaires d origine ischémique. La prise en charge hospitalière implique la réalisation d une imagerie, la poursuite des mesures de neuro-réanimation, l évaluation d éventuels traumatismes associés et le traitement chirurgical coordonné des lésions.

  • Source : revmed.ch

Sepsis sévère et choc septique

  • La sepsis sévère et le choc septique sont des pathologies fréquentes, représentant jusqu'à 11% des admissions dans les unités de soins intensifs. Aux Etats-Unis, l'incidence globale de la sepsis a augmenté de 8,7% par année de 1979 à 2000 et le choc septique reste la deuxième cause de décès dans les unités de soins intensifs non coronaires. Bien que notre compréhension des mécanismes de défenses de l'hôte contre les infections et de la pathogenèse du choc septique ait progressé rapidement durant la dernière décennie, ces progrès n'ont pas encore apporté les bénéfices cliniques escomptés. Des nouvelles approches thérapeutiques récentes, notamment la réanimation hémodynamique précoce, l'utilisation de la protéine C activée, les glucocorticoïdes et le contrôle de la glycémie ont cependant apporté des résultats encourageants.

  • Source : revmed.ch

Épi, dobu, dopa...? Question-choc

  • L'administration des vasopresseurs peut grandement aider un patient en état de choc, mais ne doit jamais remplacer le remplissage vasculaire. L'administration de vasopresseurs provoque une vasoconstriction cutanée périphérique. La biodisponibilité des médicaments administrés par voie sous-cutanée, l'héparine ou l'insuline par exemple, peut donc être modi&#64257,ée. L'état d'hypovolémie doit être corrigé avant et pendant l'administration des vasopresseurs. Les agents de première intention dans le traitement du choc sont la noradrénaline et la dopamine. La fréquence cardiaque sera déterminante dans le choix de l'agent initial. Il faut réévaluer fréquemment les doses de vasopresseurs selon l'évolution de l'état du patient.

  • Source : fmoq.org