Cheloide [ Niveau Expert ]

cheloide [ Niveau Expert ]

Expert > cheloide

  • \t Les cicatrices pathologiques résultent d\ un défaut de cicatrisation en réponse à une effraction cutanée. Il en existe deux principales catégories : les cicatrices hypertrophiques évolutives mais régressant spontanément d\ une part, et, d\ autre part, les cicatrices chéloïdes, évolutives elles aussi, mais sans amélioration spontanée dans le temps. La prise en charge de ce dernier type de cicatrice repose sur un traitement thérapeutique (exérèse, injection de corticoïde, phénolisation...) auquel va venir s\ ajouter un traitement esthétique basée sur des dispositifs médicaux siliconés et/ou des vêtements compressifs.

  • Source : sudoc.fr

Les chéloïdes, proposition et évaluation d une nouvelle classification clinique

  • Les chéloïdes sont des formations dermiques exophytiques secondaires à un dysfonctionnement fibroblastique avec hyperproduction de fibres de collagène. Elles succèdent le plus souvent à un traumatisme parfois minime mais peuvent également être spontanées. Les alternatives thérapeutiques sont mal codifiées et les études thérapeutiques actuelles sont de faible niveau de preuve. Nous proposons dans cette étude une première partie centrée sur les chéloïdes et plus particulièrement sur l état des connaissances actuelles, puis une deuxième partie où nous testons une nouvelle classification clinique et enfin une troisième partie dans laquelle nous discutons les résultats

  • Source : dumas.ccsd.cnrs.fr

La vignette diagnostique de l étudiant : Diagnostic et évolution d une chéloïde

  • Une chéloïde est une formation saillante, fibreusenhypertrophique du derme. Elle est très ferme au toucher. Ilnen existe deux types cliniques qui correspondent, d une part,nà une évolution particulière d une cicatrice et, d autre part,nà une apparition présumée spontanée. Cette lésion est caracntérisée par des dépôts massifs de faisceaux de collagène. Cetnaspect la distingue de la cicatrice hypertrophique qui représente, de manière primordiale, une accumulation de fibroblastes et de petits vaisseaux

  • Source : rmlg.ulg.ac.be

Chéloide Cicatricielle

  • Réaction excessive du tissu conjonctif à un traumatisme épidermique. Celle-ci est caractérisée par des plaques fermes épaisses de couleur rouge ou rose s'étendant au delà du traumatisme. Ces réactions sont plus fréquentes dans la partie supérieure du tronc et des bas. Les chéloïdes se retrouvent plus communément chez les individus à peau sombre . Chez l enfant Caucasien elles peuvent survenir spontanément ou après un acte chrurgical (exérèse de naeviu2026) en particulier pendant la période de pré et post adolescence.

  • Source : dermis.net

Anatomie pathologique - TP1 Inflammation - Le bourgeon charnu, la cicatrice chéloïde, le granulome à corps étranger

  • Bourgeon charnu: exemple de néovascularisation excessive succédant à la phase cellulaire de l'inflammation , cicatrice chéloïde: exemple d'une anomalie de la cicatrisation , granulome à corps étranger: exemple de détersion , non daté

  • Source : medecine-pharmacie.univ-rouen.fr