Cervicite [ Publications ]

cervicite [ Publications ]

Publications > cervicite

  • Au cours des infections sexuellement transmissibles, et plus particulièrement les urétrites et cervicites non compliquées, les deux agents infectieux le plus souvent isolés en France sont Neisseria gonorrhoeae (gonocoque) et Chlamydia trachomatis, isolés ou associés entre eux. La résistance de N. gonorrhoeae à la ciprofloxacine atteint plus de 20 % en France. Une nouvelle stratégie nationale de prise en charge thérapeutique du traitement probabiliste des urétrites et cervicites non compliquées est nécessaire. Un prélèvement bactériologique avant traitement est indispensable. Les traitements probabilistes antigonococciques sont des traitements-monodose, qui sont selon une hiérarchisation une des molécules suivantes : ○ céphalosporine de troisième génération: ceftriaxone (intramusculaire ou intraveineux), céfixime (oral), ○ aminoside: spectinomycine (intramusculaire), ○ fluoroquinolone (sous contrôle bactériologique): ciprofloxacine (oral), Un traitement oral anti-Chlamydia doit y être associé: ○ azithromycine (monodose) ○ ou doxycycline (traitement standard). Des sérologies (syphilis, infection à VIH, hépatite B, hépatite C) sont à pratiquer en tenant compte des délais de séroconversion. La vaccination contre l'hépatite B doit être proposée à tout patient non immunisé. Les rapports protégés (utilisation de préservatifs) doivent être préconisés.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov