Carence en vitamine e [ Publications ]

carence en vitamine e [ Publications ]

Publications > carence en vitamine e

  • Depuis l'émergence de la théorie radicalaire, impliquant un stress oxydant dans la physiopathologie de certaines maladies, de très nombreux travaux ont étudié la relation entre la vitamine E, principal antioxydant liposoluble, et certaines pathologies répandues. Plusieurs preuves expérimentales et épidémiologiques suggèrent un effet protecteur de la vitamine E vis-à-vis de certains processus pathologiques comme l'athérosclérose, le cancer, la cataracte, le diabète sucré ou la maladie d'Alzheimer. Les essais cliniques randomisés n'ont pas établi l'intérêt d'une supplémentation en vitamine E sur la survenue et la progression de ces maladies. Certains biais méthodologiques affectant ces études pourraient expliquer l'inconstance de l'association recherchée. Parmi ces biais, les plus importants sont l'inexactitude d'estimation et la variation des apports en vitamine E au cours de la période d'étude, l'insuffisance de la supplémentation en vitamine E ou l'inclusion de sujets âgés et à haut risque. Des études randomisées à large échelle portant sur des sujets sains à faible risque, avec administration prolongée de fortes doses de vitamine E naturelle associée à d'autres composés synergiques, et une évaluation de son effet sur des paramètres biologiques ou morphologiques, permettraient de mieux tester la relation entre la vitamine E et ces maladies.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Carence en vitamine E chez 8 malades atteints de neuromyélopathie nutritionnelle tropicale.

  • Les résultats suggèrent que la carence en vitamine E peut être à l'origine de certaines neuromyélopathies nutritionnelles tropicales. Ils permettent d'imaginer une nouvelle attitude de prévention et de traitement.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov