Carence en vitamine b12 [ Publications ]

carence en vitamine b12 [ Publications ]

Publications > carence en vitamine b12

  • Cette étude décrit les potentiels évoqués multimodaux enregistrés chez un patient de sexe masculin porteur d'une carence en vitamine B12 par anémie pernicieuse. Le patient présentait une tétraplégie incomplète C5, d'évolution progressive depuis 1990 et dont l'aggravation avait motivé une décompression chirurgicale médullaire cervicale inefficace. Avant toute vitaminothérapie, il a été noté: un accroissement modéré, bilatéral et symétrique de la durée des potentiels évoqués visuels (PEV), leur amplitude et morphologie n'étant pas modifiées , des potentiels évoqués auditifs précoces (PEAP) normaux, des potentiels évoqués somesthésiques (PES) altérés au niveau de la moelle cervicale, absents au niveau thalarnopariétal après stimulation des quatre membres, alors que les réponses périphériques au point d'Erb étaient normales. Sous vitaminothérapie, la récupération clinique s'est avérée incomplète. Après 2 mois de traitement, les anomalies des PEV et des PES correspondant aux membres supérieurs ont notablement régressé. En revanche, après stimulation des membres inférieurs, les réponses thalarnopariétales droites n'étaient qu'ébauchées et celles de l'hémisphère gauche toujours absentes. Après 18 mois, les PEV étaient normaux, l'amélioration des PES s'est poursuivie avec présence de réponses corticales après stimulation des deux membres inférieurs. L'observation de ce cas permet de souligner les anomalies des PEV et des PES classiquement décrites au cours des carences en vitamine B12 et dont la reconnaissance offre un double intérêt : diagnostic d'abord, en évitant devant des altérations conjointes des PEV et des PES d'évoquer systématiquement une sclérose en plaque, et un intérêt de surveillance, les potentiels évoqués, dont l'exploration est non invasive, permettant d'apporter des données objectives au suivi sous traitement.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Signes buccaux révélateurs d'une carence en vitamine B12 avant l'apparition d'une anémie.

  • Introduction. L'association de signes buccaux à une carence en vitamine B12 est connue. Ils ne sont pas spécifiques de l'avitaminose B12. Ils peuvent être révélateurs, ce qui est souvent méconnu, conduisant à un retard diagnostique. Nous rapportons deux cas de carence vitaminique B12 révélée par des stomatodynies, une glossite et des érosions buccales. Observations. Deux femmes âgées de 51 et 76 ans ont consulté l'une pour une glossite atrophique et érosive et l'autre pour des stomatodynies évoluant depuis plusieurs mois. Elles n'avaient aucun autre symptôme. Les examens biologiques montraient une macrocytose isolée sans anémie. La vitamine B12 sérique était indosable. Les symptômes ont régressé en moins d'un mois sous traitement substitutif. Discussion. Comme pour nos 2 malades, la plupart des cas de la littérature ayant une carence en vitamine B12 sont restés méconnus pendant plusieurs mois ou années, voire ont été traités pour d'autres causes. La carence en vitamine B12 conduit à une neuropathie sévère. L'atteinte neurologique est réversible en cas de traitement substitutif précoce. Comme les symptômes buccaux se produisent avant la modification des indicateurs systémiques de la carence, il est impératif que ces signes puissent permettre le diagnostic avant des séquelles graves.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Manifestations neurologiques associées à la carence en vitamine B12 en milieu carcéral en Guinée : étude de 22 observations.

  • Les troubles neurologiques liés à la carence en vitamine B12 sont fréquents en milieu carcéral tropical en Afrique. Nous avons colligé 22 cas (20 hommes et deux femmes avec un âge moyen de 42±12 ans) de carence en vitamine B12 chez lesquels les signes neurologiques étaient représentés par une sclérose combinée de la moelle (n=9), une neuropathie périphérique (n=6), un syndrome cérébelleux (n=2), un syndrome pyramidal des membres inférieurs (n=4) et une neuropathie optique (n=1). Le bilan biologique a révélé chez ces patients un taux d'hémoglobine de 7,2±1,5 g/dl, un VGM moyen 104±28 fl, une anémie macrocytaire chez dix patients. La maladie de Biermer a été identifiée chez neuf patients, un syndrome de non-dissociation de la vitamine B12 chez trois malades, une gastrectomie chez 2 patients et chez huit patients aucune étiologie n'a été identifiée.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Carence en vitamine B12 chez le sujet âgé.

  • - Une situation à bien connaître : La carence en vitamine B12 est fréquente chez le sujet âgé. La recherche de cette carence doit faire partie du bilan de toute affection susceptible de traduire une carence vitaminique, avec ou sans anémie macrocytaire souvent tardive. - Des implications physiopathologiques : Les relations potentielles entre les complications neuro-psychiques d'origine dégénérative et les maladies cérébro- ou cardio-vasculaires, principalement par le biais de l'hyperhomocystéïnémie, renforcent actuellement l'intérêt de l'étude de la vitamine B12 chez le sujet âgé. - Des causes spécifiques au sujet âgé : Il est important de connaître les particularités gériatriques des causes des carences en vitamine B12, au premier rang desquelles on trouve les malabsorptions vitaminiques.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Profil clinique, biologique, et thérapeutique de l'anémie par carence en vitamine B12 dans le service d'hématologie de Marrakech (Maroc).

  • Cet article décrit les caractéristiques cliniques, biologiques et thérapeutiques de l'anémie par carence en vitamine B12 dans le service d'hématologie du CHU Mohamed VI de Marrakech. Il s'agit d'une étude rétrospective sur 6 ans (2005-2010) incluant tous les patients ayant une anémie, associée à un taux de vitamine B12

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov