Cadavre [ Publications ]

cadavre [ Publications ]

Publications > cadavre

  • Objectifs: Une analyse économique des conséquences cliniques de la stratégie immunosuppressive comportant du mycophénolate mofétil chez les nouveaux transplantés rénaux a été entreprise, en considérant le point de vue de l'Assurance-Maladie. Méthodes: L'analyse est fondée sur les résultats de 3 études cliniques contrôlées, randomisées, en double insu comparant mycophénolate mofétil au placebo ou à l'azathioprine et porte sur 1003 des 1493 patients inclus dans les essais. La consommation des soins médicaux associées à chaque événement a été déterminée par interrogation de 7 experts français dans le domaine de la transplantation rénale représentant six services hospitaliers. Les coûts médicaux directs cumulés sur une période de six mois après la transplantation pour les stratégiés étudiées ont été comparés. Résultats: Ces études ont mis en évidence une différence sur l'incidence du rejet aigu et des échecs de traitement quelle qu'en soit la raison. S'agissant d'événements générant des consommations de ressources, l'objectif de l'analyse économique est d'évaluer l'importance des coûts évités par la stratégie comportant du mycophénolate mofétil par rapport aux stratégies actuelles. Les coûts associés à la prise en charge des infections opportunistes ont également été considérés. Les trois essais ont montré que l'introduction de mycophénolate mofétil dans le protocole d'immunosuppression générait une économie comprise entre 19 et 38 p. 100 par rapport aux stratégies actuelles pendant les 6 mois suivant la greffe, en raison d'une réduction importante de l'incidence des rejets aigues, des néphrectomies et des jours de dialyse consécutive à la perte de greffon. L'analyse de sensibilité effectuée sur les facteurs de coûts les plus importants, à savoir le prix d'une journée d'hospitalisation et la durée de la période d'hospitalisation pour greffe ont confirmé la robustesse des résultats. Conclusion: L'utilisation du mycophénolate mofétil dans le traitement immunosuppresseur après transplantation rénale permet une réduction des coûts directs pendant les six mois suivant la greffe.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Le cadavre et la momie utilisés à des fins thérapeutiques.

  • Malade, l'homme constata que certaines substances végétales et animales procuraient des améliorations à son état. Par ailleurs, il vit un bénéfice thérapeutique à l'usage de l'homme pour l'homme, singulièrement l'homme mort de mort violente. La mousse de crâne de cadavre était réputée comme un excellent antiépileptique, de même que le sang qui coulait d'un homme auquel on venait de couper la tête. Appliquée sur les parties malades, afin d'en chasser l'inflammation ou l'infection, la main de cadavre fut fréquemment utilisée contre les tumeurs de toute nature. Avec une peau humaine morte on faisait des ceintures, dont on ceignait les femmes en travail, pour aider la délivrance. La momie devait être noire, puante et ferme. Celle qui était blanche, ou de couleur sombre, point puante et se mettait facilement en poudre, n'était pas bonne. Sa poudre appliquée seule aux narines arrêtait les saignements du nez. Ambroise Paré (1510-1590), quant à lui, en dénonçait l'usage.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Vascularisation artérielle et ischémie du segment antérieur de l'oeil (ISA). Etude radioanatomique expérimentale sur cadavre humain.

  • L'ischémie de segment antérieur est rare et peut survenir notamment après certaines interventions pour strabisme. Sa physiopathologie est assez mal connue. Le rôle respectif des différentes artères destinées au segment antérieur est étudié expérimentalement sur le cadavre. Après section de tel ou tel muscle droit au tendon antérieur et remplissage vasculaire par des sulfates de Baryum, les interruptions vasculaires du Grand Cercle Artériel de l'Iris sont analysées morphologiquement sur des clichés radiographiques du segment antérieur.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Du cadavre au macchabée, lapprentissage symbolique des étudiants en médecine.

  • Ne peut-on penser que si la leçon d'anatomie a acquis et conservé une place spécifique et primordiale dans la formation médicale, c'est parce qu'elle a un rôle à jouer dans la construction du personnage du médecin à travers son rapport au corps et à la mort?.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Considérations anatomiques concernant le nerf spinal accessoire. A propos de 106 dissections du cou chez le cadavre.

  • Rapports avec le plexus cervical, la veine jugulaire, le muscle sternocléidomastoïdien et la pointe de la mastoïde. Conclusions techniques pour la chirurgie des tumeurs cervicofaciales.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov