Brucellose [ Publications ]

brucellose [ Publications ]

Publications > brucellose

  • Dans le but d'évaluer les aspects épidémiologiques, cliniques, thérapeutiques de la brucellose et d'élaborer une stratégie de lune, nous avons mené une étude prospective dans une région du sud tunisien. Cette étude a intéressé 319 cas de brucellose confirmée sérologiquement, dans la région de Gafsa, durant la période allant du 1er Janvier 1992 au 31 Décembre 1992. Il s'agit de 193 hommes (60,5%) et 126 femmes (39,5%), âgés en moyenne de 39,4 ans (3-85) et vivant en majorité (74,3%) en milieu rural. La consommation de produits laitiers non pasteurisés (93,4%), le contact avec les animaux domestiques (84%) et l'exposition professionnelle (35,7%) sont les principaux modes de contamination. La fréquence élevée (49,2%) des cas familiaux est particulière et souligne l'insuffisance de l'hygiène et la promiscuité avec le cheptel en milieu rural. Cette étude nous a permis de démonter l'efficacité de l'association oxytétracycline, 35 mg/kg/j, pendant 6 semaines et rifampicine, 20 mg/kg/j, pendant 3 semaines. Le taux de rechute est évalué à 3,7%, si l'on exclut les réinfections par persistance de l'exposition au risque. Cette épidémie, secondaire à l'insuffisance des mesures préventives et à l'importation d'animaux infectés à partir d'un pays limitrophe, souligne l'étroite relation entre la maladie humaine et animale et l'intérêt dune meilleure organisation de l'élevage. L'impact positif de l'action préventive, menée lors de cette étude, démontre l'intérêt de l'éducation sanitaire. L'application rigoureuse d'autres recommandations est nécéssaire afin d'espérer une régression de la maladie.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Neurobrucellose: études clinique et thérapeutique de 15 patients.

  • Dans cette étude rétrospective, nous rapportons 15 cas de neurobrucellose. Les manifestations cliniques, souvent inaugurales, étaient variées : méningoencéphalite (5 cas), méningite aiguë ou subaiguë (4 cas), hypertension intracrânienne (2 cas), polyradiculonévrite avec dissociation albumino-cytologique (2 cas), isolée ou associée à une hémorragie cérébroméningée, myélite transverse (1 cas), abcès épidural lombaire avec atteinte radiculaire (1 cas). L'atteinte des nerfs crâniens ou des manifestations transitoires, mimant un accident ischémique, pouvaient être associées. Des lésions inhabituelles évocatrices de démyélinisation du système nerveux central étaient observées à l'imagerie par résonance magnétique dans 1 cas de neurobrucellose chronique. Le liquide céphalorachidien révélait une pléïocytose à prédominance lymphocytaire dans la majorité des cas, un taux abaissé de glucose dans un tiers des cas et un taux élevé de gammaglobulines dans deux tiers des cas. Dans le liquide céphalorachidien, le test de Wright et la culture étaient peu contributifs au diagnostic. Les antibiotiques les plus fréquemment utilisés étaient la rifampicine, la doxycycline et le triméthoprime-sulfaméthoxazole, dans des combinaisons diverses et pendant au moins 3 mois. L'évolution était favorable, parfois au prix de séquelles modérées. La liste des diagnostics différentiels de la neurobrucellose est vaste et, en zone d'endémie, elle doit être recherchée devant toute atteinte neurologique inexpliquée.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Capacité informative de huit tests sérologiques dans le diagnostic de la brucellose humaine.

  • L'évaluation de la capacité informative de 8 tests sérologiques : séro-agglutination (Wright et Rose Bengale), immunofluorescence indirecte, contre-immuno-électrophorèse, ELISA IgG, IgM et IgA et particle counting immunoassay (PACIA), a été appliquée aux résultats de 209 sérums dont 71 de sujets brucellisés et 138 non brucellisés incluant 18 cas d'infections à Yersinia enterocolitica et 12 cas de tularémie. La valeur informative de la réponse positive à la contre-immuno-électrophorèse (Antigène protéique Brucelline - INRA Tours-Nouzilly) est significativement plus élevée que pour les autres réactions. De ce fait, elle peut être proposée comme technique de confirmation. Parmi les autres techniques, quatre possèdent une valeur informative négative liée à leur grande sensibilité (se) et sont utilisables comme techniques de dépistage : ELISA IgA (se =97,6) et IgG (se = 90,1), IFI (se = 91,5) et Rose Bengale (se = 85,9). En pratique médicale courante, IFI et Rose bengale peuvent être utilisés, l'ELISA permet des études épidémiologiques. La technique ELISA n'apporte pas de progrès notable concernant les interférences dues à Yersinia ou Francisella.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

La neurobrucellose: une cause curable de surdité neurosensorielle à ne pas méconnaitre.

  • La brucellose est une zoonose ubiquitaire touchant en particulier les pays méditerranéens et le Moyen-Orient. Les manifestations neurologiques sont assez diverses. Nous rapportons l'observation d'un patient âgé de 45 ans, agriculteur, ayant consulté pour une surdité profonde bilatérale depuis 2 mois associée à des céphalées, des épisodes d'hémiparésie à bascule, de trouble de langage, spontanément résolutifs en quelques minutes et des sensations vertigineuses intermittentes depuis 09 mois. Les résultats de la ponction lombaire, de l'imagerie par résonnance magnétique et surtout la sérologie ont permis de conclure à une neurobrucellose. L’évolution sous bi-antibiothérapie a été favorable, avec régression des signes neurologiques, normalisation du LCR et amélioration de la surdité. La neurobrucellose est une affection grave dont le pronostic dépend de la précocité du diagnostic et du traitement. Nous pensons qu'un tableau clinique associant une surdité neurosensorielle et une symptomatologie neurologique progressive doit évoquer en premier une neurobrucellose, d'autant plus que le patient est à risque et dans les pays où cette maladie est endémique.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Brucellose : revue de la littérature à propos d’un cas pédiatrique

  • La brucellose est une zoonose négligée répandue dans le monde entier mais rarement diagnostiquée chez un enfant fébrile hospitalisé en France où 20 à 30 cas (enfants et adultes confondus) sont confirmés par an. Les facteurs de risque de contracter cette maladie sont l’exposition à des fluides corporels d’animaux infectés ou la consommation de produits non pasteurisés. Le plus souvent il s’agit de cas importés. Nous en rapportons un cas chez un nourrisson de 16 mois hospitalisé pour fièvre. L’association rifampicine et co-trimoxazole a permis la guérison sans rechute. A posteriori, la consommation d’un produit à base de lait de chèvre non pasteurisé fabriqué dans la région d’Oran a été signalée. La mère de l’enfant a présenté la maladie quinze jours plus tard. Face à un enfant fébrile, à une histoire de voyage en zone d’endémie, d’exposition à des fluides corporels d’animaux de ferme ou de consommation de produits non pasteurisés, le diagnostic de brucellose, bien que rare, doit être évoqué.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Brucellose en milieu professionnel exposé: évaluation des tests immunologiques après vaccination.

  • L'évaluation des tests immunologiques pratiqués avant et après vaccination avec le vaccin brucellique P.I. en milieu professionnel exposé a été réalisée sur 354 sujets. La stratégie vaccinale est fondée sur un test d'hypersensibilité cutanée, le test PS, permettant de comparer les statuts sérologiques des patients PS- et PS+ et de suivre l'évolution des anticorps chez les sujets PS+., Seule est examinée ici l'influence du test PS sur l'ensemble des réactions sérologiques effectuées: épreuve à l'antigène tamponné, immunofluorescence indirecte, secondairement séro-agglutination de Wright. Par ailleurs, tous les sérums ont été testés par technique ELISA avec dosage des anticorps IgG, IgM, et IgA ainsi que par technique PACIA.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

La brucellose à l’aube du 21 e siècle

  • La brucellose humaine est devenue rare dans les pays ayant instauré une politique d’éradication de la maladie chez les bovidés, notamment par la vaccination. En France, moins de 50 cas sont déclarés annuellement à l’INVS. La brucellose demeure endémique dans le bassin méditerranéen, au Moyen Orient, en Asie de l’Ouest, en Afrique et en Amérique latine. Les limites classiques du diagnostic spécifique de la brucellose (sensibilité variable de la culture, réactions sérologiques croisées), ont été partiellement compensées par les techniques de biologie moléculaire. Trois nouveaux défis ont relancé récemment l’intérêt médical et vétérinaire pour cette maladie : l’expansion de la brucellose dans la faune sauvage, qui représente une menace pour les animaux d’élevage , l’émergence d’infections bovines à

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Aspects cliniques, microbiologiques et thérapeutiques de la brucellose : étude de 45 cas

  • Depuis octobre 2005, une recrudescence des cas de brucellose a été notée dans le Grand Tunis, le Nord et le Centre du pays. Le but de notre travail a été de recenser les cas de brucelloses diagnostiqués au laboratoire de microbiologie de l’hôpital la Rabta entre janvier 2005 et décembre 2006 et d’étudier leur profil clinique, bactériologique et épidémiologique. La culture des hémocultures, LCR et biopsies articulaires a été automatisée (BacT Alert). Trois réactions sérologiques ont été réalisées : l’épreuve à l’antigène tamponné, le sérodiagnostic de Wright et l’immunofluorescence indirecte. L’antibiogramme a été réalisé sur gélose au sang incubée 48 heures sous CO

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Aspects épidémiologiques de 42 cas de brucellose humaine en République de Djibouti.

  • La brucellose est une anthropozoonose ubiquitaire qui a été étudiée, en République de Djibouti, uniquement sur Djibouti-ville. Cette étude rétrospective concerne 42 cas de brucellose humaine diagnostiqués entre avril 1993 et avril 1995 dans les services médicaux de l'Hôpital Peltier à Djibouti. Elle a pour objet d'individualiser les caractéristiques épidémiologiques de la brucellose en République de Djibouti. Le diagnostic de brucellose a été porté devant l'association de signes cliniques compatibles et de tests immunologiques positifs (Rose Bengale supérieur à 100 UI et sérologie de Wright supérieure au 1/80

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Pseudotumeur rétropéritonéale : la brucellose autochtone reste d’actualité

  • Les syndromes de masse rétropéritonéale peuvent représenter un piège diagnostique et certaines étiologies rares et trompeuses méritent d’être rappelées. Un homme de 41 ans était hospitalisé pour une masse pseudo tumorale du psoas droit, sans image de spondylodiscite. Alors que ce patient n’avait jamais voyagé en zone endémique, l’enquête étiologique permettait d’identifier

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Enquête séroépidémiologique sur la brucellose chez le personnel des abattoirs de N'Djamena (Tchad).

  • L'échantillon étudié comporte 124 personnes réparties en deux groupes: 107 employés de l'abattoir de N'Djamena et 107 donneurs de sang. Tous les sérums sont analysés par l'épreuve à l'antigène tamponné. Le pourcentage de sérums positifs dans la population exposée est de 14% alors qu'il est nul dans le groupe des donneurs de sang.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Episclérite et brucellose. A propos d'un cas.

  • Un cas d'épisclérite récidivante révélateur d'une brucellose chronique chez un homme de 35 ans est décrit. Le reste du bilan étiologique était négatif et l'évolution sous antibiothérapie spécifique a été favorable. D'après les données de la littérature, uvéite et papillite sont les atteintes oculaires les plus fréquentes de la brucellose. Aucun cas d'épisclérite n'a été décrit à ce jour.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Manifestations neurologiques révélatrices de brucellose.

  • Les auteurs rapportent les observations de huit patients (dont 2 frères) avec manifestations neurologiques révélatrices d'une infection brucellienne. La présentation clinique était polymorphe: méningo-encéphalite (trois cas), méningo-encéphalomyéllte (un cas), compression médullaire (un cas), polyradiculonévrite aiguë (deux cas) et chronique (un cas). L'atteinte de la 8

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

La brucellose zoonose en Tunisie: etude critique de la legislation sanitaire.

  • L'auteur présente une étude critique de la législation sanitaire en Tunisie en matière de lutte contre la brucellose zoonosique des animaux. La législation tunisienne est régie par des textes des lois qui sont parfois incomplets et anciens. Une révision est nécessaire pour améliorer le cadre légal de la lutte contre la brucellose zoonosique en Tunisie.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

La brucellose humaine au Burundi. Enquête sérologique dans la plaine de la Rusizi.

  • La prévalence globale des sérologies positives chez les sujets testés est de 6,6%. Cette prévalence est significativement plus élevée que chez personnes professionnellement exposées (7,9%) que chez celles pour lesquelles le mode de contamination est alimentaire (3,5%).

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

La brucellose en Tunisie: historique et données actuelles.

  • Dans cette étude les auteurs se proposent de rappeler, pour chacun des grands groupes de mammifères incriminés et chez l'homme, les résultats des travaux effectués en Tunisie et de présenter les données sérologiques et bactériologiques de l'institut Pasteur de Tunis depuis 1961.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Réactivation bactériémique d’une brucellose 70ans après la primo-infection

  • Certaines infections bactériennes peuvent rester latentes durant un grand nombre d’années avant la survenue d’une réévolution, généralement à la faveur d’une immunodépression. Si cette propriété est banale pour

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

La brucellose humaine au Bénin: résultats d'une enquête sérologique chez des travailleurs exposés.

  • On observe 17,7% de réponses sénologiques positives. Les résultats appellent la mise en œuvre de mesures prophylactiques adaptées aux réalités économiques et culturelles du pays.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Consommation de fromage de chèvret et Brucellose humaine a Ghardaïa (Algérie).

  • Les auteurs apportent le preuve de l'atteinte des chèvres et concluent que cette épidémie de brucellose humaine est due à la consommation de fromage de chèvre.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Brucellose ostéoarticulaire et signes dˈauto-immunité

  • Nous rapportons deux cas pédiatriques de brucellose ostéoarticulaire illustrant les difficultés du diagnostic en zone non endémique.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov