Bronchiolite virale [ Publications ]

bronchiolite virale [ Publications ]

Publications > bronchiolite virale

  • Cet article rapporte un échange d’arguments objectifs entre Mr Guy Postiaux plaidant pour la kinésithérapie respiratoire dans la bronchiolite vitale aiguë du nourrisson et le Pr Jean-Christophe Dubus plaidant contre. Il ressort de la revue de la littérature que les méthodes usuelles de kinésithérapie doivent être abandonnées parce qu’elles ne sont pas validées et peuvent présenter des effets secondaires délétères. La plus récente révision Cochrane (2016) suggère l’utilisation des techniques expiratoires lentes qui possèdent des éléments de validation et qui ne présentent aucun effet secondaire délétère. De larges études multicentriques doivent être réalisées pour confirmer ou infirmer les résultats des cinq études retenues par la Cochrane. Leur analyse permet d’extraire des éléments objectifs attestant de l’efficacité des techniques expiratoires lentes sur la désobstruction bronchopulmonaire et sur la réduction de son degré de sévérité à court et moyen termes. Les études concernant la kinésithérapie respiratoire en ambulatoire pour les bronchiolites de gravité modérée ne nécessitant pas l’hospitalisation manquent. Une évaluation fondée sur la physiopathologie d’une obstruction bronchique multifactorielle et sur la sémiologie dont l’auscultation représente la pierre angulaire est nécessaire.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov