Bronchiolite [ Niveau Expert ]

bronchiolite [ Niveau Expert ]

Expert > bronchiolite

  • Introduction : La bronchiolite aiguë (BAN) est une infection virale respiratoire saisonnière fréquente, souvent secondaire à une infection par le Virus Respiratoire Syncitial (VRS), et touchant les nourrissons de 0 à 24 mois. La plupart d\ entre eux sont pris en charge par les médecins généralistes (MG). En France, les recommandations de la Conférence de Consensus (CC) sur la prise en charge de la BAN datent de 2000. Dans ce contexte, nous avons décidé de réaliser cette étude, qui a pour objectif principal d\ évaluer les pratiques de prise en charge de la bronchiolite par les MG de Bourgogne-Franche-Comté (BFC).Méthode : Il s\ agit d\ une étude épidémiologique, observationnelle, descriptive, d\ enquête de pratique, menée suite à l\ envoi d\ un questionnaire en ligne entre le 26 avril et le 12 juillet 2018, aux MG de BFC appartenant aux listes de diffusion de l\ URPS.Résultats : Au total, 95 médecins ont répondu au questionnaire. Quatre-vingt-six MG (90,5%) portaient le diagnostic de bronchiolite sur l\ existence de sibilants à l\ examen clinique. Dans 82,1% des cas, les MG hospitalisaient les nourrissons de moins de 6 semaines, 94,7% utilisaient la désobstruction rhino-pharyngée (DRP) pour un 1er épisode de BAN chez les nourrissons de plus de 6 semaines, et 82,1% pour un 3ème épisode. Les bronchodilatateurs (BD) étaient prescrits par 47,4% des MG pour un 1er épisode chez les nourrissons de plus de 6 semaines, et 73,7% pour un 3ème épisode. La corticothérapie était proposée dans 68,4% des cas pour un 3ème épisode de BAN. La kinésithérapie respiratoire (KR) représentait 58,9% des prescriptions pour un 1er épisode des nourrissons de plus de 6 semaines et 54,7% pour un 3ème. Discussion et conclusion : La prise en charge de la BAN par les MG de BFC reste globalement conforme à la CC, malgré une prescription encore importante de BD et corticothérapie, dont l\ efficacité n\ a pas été prouvée dans cette pathologie. La KR est encore très controversée. Peu d\ études sur les traitements ont toutefois été réalisées en ambulatoire. Au regard du nombre d\ enfants concernés, et des enjeux de prévention du risque de la survenue d\ un asthme dans l\ enfance, il serait intéressant de renouveler des formations complémentaires pour les MG à ce propos. L\ éducation thérapeutique des parents serait un point clé de la prise en charge de la BAN.

  • Source : sudoc.fr

Bronchiolite à virus respiratoire syncytial chez le nourrisson: prise en charge en ville et conseils à l'officine

  • Résumé : La bronchiolite est un vrai problème de santé publique puisqu elle atteint les nourrissons en grand nombre et provoque une surcharge des urgences pédiatriques. Cette maladie est principalement due au virus respiratoire syncytial qui atteint ces enfants chaque année lors d épidémies hivernales. Elle se manifeste par une rhinopharyngite puis une toux et une dyspnée respiratoire. A l heure actuelle, aucun vaccin anti-VRS n est disponible ni même de traitement spécifique. La prise en charge de cette maladie repose essentiellement sur des mesures symptomatiques. La kinésithérapie respiratoire reste l une des méthodes les plus efficaces pour soigner cette pathologie malgré ses critiques récentes, avec la désobstruction rhinopharyngée. Le pharmacien d officine s insère ici dans un rôle de proximité avec les parents. Il peut ainsi leur prodiguer divers conseils utiles afin de se préserver de l épidémie et la conduite à tenir en cas de bronchiolite chez leur enfant.

  • Source : syntheses.univ-rennes1.fr

Evaluation des connaissances des parents sur la bronchiolite aigue du nourrisson : enquête monocentrique aux urgences pédiatriques de l hôpital Saint Vincent de Paul à Lille

  • tnIntroduction : La bronchiolite aigue du nourrisson (BAN) constitue la maladie respiratoire la plus fréquente chez le nourrisson de moins de 2 ans. Il s agit d une infection virale extrêmement contagieuse, à l origine chaque année d une épidémie hivernale. Son incidence n a cessé d augmenter à chaque épidémie au cours des dernières années. A l heure actuelle, devant l absence de vaccin et un arsenal thérapeutique toujours limité, le meilleur moyen de lutter contre cette affection semble être la prévention. Celle-ci nécessite une bonne connaissance des parents sur les mesures préventives et symptomatiques, afin de limiter son incidence. Cependant en routine les connaissances parentales sur cette affection paraissent insuffisantes. L objectif de cette étude était d évaluer les connaissances des parents sur la bronchiolite, en particulier son caractère contagieux

  • Source : sudoc.fr

Bronchiolite du nourrisson critères de gravite

  • La bronchiolite du nourrisson est l'une des infections virales hivernales les plus fréquentes et spectaculaires dans cette classe d'âge. En France, elle atteint chaque année 500 000 nourrissons de moins de 2 ans, soit 30% de cette population. Il s'agit généralement d'une infection bénigne. L'agent infectieux le plus fréquent est le virus respiratoire syncytial (VRS), en cause 6 à 9 fois sur 10. D'autres peuvent être en cause : virus grippal ou paragrippal, rhino et adénovirus, human metapneumovirus (identifié en 2001). Malgré la bénignité habituelle de la maladie, le recours à l'hospitalisation est fréquent, de l'ordre de 1 à 5% des hospitalisations à cet âge, 20% des bronchiolites1,2, dans 2 cas sur 3 à l'initiative des parents eux-mêmes. Quels sont donc les critères de gravité nécessitant une hospitalisation ? Une synthèse anglaise récente conforte les données plus anciennes de la conférence de consensus française sur la base d'un accord professionnel pragmatique.

  • Source : mbpu-unaformec.net

Les inhibiteurs des leucotriènes pour la bronchiolite chez les nourrissons et les jeunes enfants

  • Contexte : nnLa bronchiolite est une maladie inflammatoire aiguë des bronchioles, courante chez le nourrisson et le jeune enfant. Elle est souvent causée par le virus respiratoire syncytial (VRS). La gestion de la bronchiolite varie entre cliniciens, reflétant l'absence de données probantes sur une approche de traitement donnée. L'implication de la voie des leucotriènes dans la pathogenèse de la bronchiolite a été évoquée. Les inhibiteurs des leucotriènes tels que le montélukast ont été utilisés chez le nourrisson et le jeune enfant atteint de bronchiolite. Les résultats des essais contrôlés randomisés (ECR) limités sont cependant controversés, et il est donc nécessaire de conduire une évaluation approfondie de leur efficacité dans la bronchiolite du nourrisson et du jeune enfant.

  • Source : cochrane.org

Place de la kinésithérapie respiratoire dans la bronchiolite du nourrisson

  • La bronchiolite aiguë touche presque un tiers des nourrissons de moins de deux ans chaque année, ce qui en fait une infection automno-hivernale épidémique de grande ampleur. Cette forte demande de soins est difficile à satisfaire. Renseigner et sensibiliser le grand public permet de diminuer la propagation du virus. Le rôle du pharmacien est de développer la prévention ainsi que de relayer l information : conseils d hygiène, bon usage des prescriptions médicamenteuses, recours aux médecins de ville en première intention afin de ne pas engorger les urgences hospitalières. Comme il n existe pas de traitement médicamenteux réellement efficace sur le virus respiratoire syncytial, les mesures préventives sont donc essentielles. L étude réalisée en milieu hospitalier souligne une prise en charge satisfaisante et concordante avec les recommandations

  • Source : petale.univ-lorraine.fr

Pertinence du recours à l'hospitalisation pour bronchiolite (GHM 04M18)

  • Cette note de problématique concernant la bronchiolite a été élaborée suite aux constatations de l'Agence technique de l'information sur l'hospitalisation (ATIH) concernant le taux de recours à l'hospitalisation pour bronchiolite en se fondant sur les données du programme de médicalisation du système d'information (PMSI) du groupe homogène de malades (GHM) 04M18 Bronchiolites. En 2010 le taux de recours moyen était de 0,6 pour mille (± 0,2). Le taux minimum était de 0,2 pour mille, le maximum de 1,2 pour mille. Cette hétérogénéité du taux de recours à l'hospitalisation pour bronchiolite interpelle sans présumer d'un sur ou sous-recours à l'hospitalisation. La présente note expose la problématique de la prise en charge de la bronchiolite et propose des axes de travail pour améliorer cette prise en charge.

  • Source : has-sante.fr

Synthèse des interventions thérapeutiques curatives, de leur efficacité et de leur niveau de preuve chez le nourrisson présentant une bronchiolite. Revue de la littérature

  • La bronchiolite aiguë du nourrisson (BAN) est définie comme l ensemble des bronchopathies obstructives liées à une infection virale chez les nourrissons âgés de moins de 2 ans et survenant en période épidémique. Elle est la principale cause d hospitalisation durant la première année de vie. En France, la prise en charge est réalisée à 95 % en ambulatoire. Les recommandations thérapeutiques sont variables entre les pays.nObjectif :nRéaliser une revue de littérature sur les interventions thérapeutiques couramment employées chez les nourrissons de moins de deux ans présentant un premier ou un deuxième épisode de bronchiolite aiguë

  • Source : dumas.ccsd.cnrs.fr

Le suivi pluriprofessionnel dans la bronchiolite du nourrisson : étude du ressenti d'une équipe sur un outil de partage d'informations. Étude qualitative au SantéPôle des Collines

  • Intérêt de l étude : La bronchiolite par son ampleur et son caractère bruyant, qui peut être ressenti comme étant grave, est une pathologie avec un fort enjeu de santé publique lié à la saturation des structures de soins ambulatoires et hospitalières. L objectif principal de notre étude était d évaluer le ressenti de professionnels de santé sur un outil de partage de l information autour de l enfant atteint de bronchiolite. L objectif secondaire était de recueillir les suggestions des praticiens pour l amélioration de la prise en charge de la bronchiolite en ambulatoire.

  • Source : dumas.ccsd.cnrs.fr

Place des glucocorticoïdes dans la bronchiolite de l'enfant ?

  • La bronchiolite présente de nombreuses similitudes cliniques et pathologiques avec l asthme, en particulier l inflammation bronchique. Si les glucocorticoïdes jouent un rôle reconnu et bien établi dans le traitement de l asthme, leur administration pour le traitement de la bronchiolite n est pas recommandée mais reste cependant largement utilisée. L objectif de cette revue systématique est d évaluer l efficacité et la sécurité des glucocorticoïdes systémiques ou inhalés (seuls ou combinés à un bronchodilatateur, par exemple) en comparaison à un placebo ou à un contrôle actif, pour diminuer la fréquence de l hospitalisation et la durée du séjour hospitalier des enfants de moins de 24 mois souffrant de bronchiolite aiguë.

  • Source : revmed.ch

Évaluation prospective de la prise en charge des bronchiolites par les médecins généralistes et pédiatres de l agglomération grenobloise vis-à-vis des recommandations françaises lors de l hiver 2013-2014

  • la bronchiolite est une infection virale respiratoire, épidémique, saisonnière atteignant les enfants de moins de 24 mois. Les dernières recommandations françaises datant de septembre 2000 définissent la prise en charge symptomatique par désobstructions rhinopharyngées comme traitement de référence. Cette étude épidémiologique prospective a pour objectif l évaluation du respect de ces recommandations par les pédiatres et médecins généralistes de l agglomération grenobloise

  • Source : dumas.ccsd.cnrs.fr

EBM & pratique clinique dans la bronchiolite du nourrisson

  • La bronchiolite du nourrisson est une pathologie de première ligne, fréquemment rencontrée par le médecin généraliste. Face à cette situation souventnanxiogène pour les parents, les praticiens ont des attitudes thérapeutiques variées, malgré des guidelines clairs dans la littérature. Ces recommandations, ennréalité, n ont pas beaucoup changé en dix ans : seul le traitement supportif est conseillé. Cependant, dans la pratique, les professionnels de santé constatensouvent une amélioration au moins transitoire de l état clinique de l enfant grâce notamment aux bronchodilatateurs et à la kinésithérapie. Le présent articlens interroge sur les discordances entre EBM & pratique clinique et propose une attitude thérapeutique qui tient compte de ces divergences.

  • Source : ssmg.be

Bronchiolite du nourrisson : place de la kinésithérapie

  • La conférence de consensus de Paris recommandait en 2000, sur la base d'avis d'experts, une large utilisation de la kinésithérapie respiratoire dans la bronchiolite du nourrisson, comme c'était déjà le cas 8 à 10 fois sur 101. Le jury préconisait les techniques expiratoires passives et lentes, associées à la toux provoquée, habituellement utilisées en France. Qu'en est-il, 6 ans plus tard ? Selon une synthèse récente2, le recours systématique à la kinésithérapie dans la bronchiolite du nourrisson n'est pas justifié. La prise en charge ambulatoire repose avant tout sur la surveillance attentive de l'évolution de la maladie, l'hospitalisation s'imposant en cas d'aggravation clinique.

  • Source : mbpu-unaformec.net

Quelles sont les pratiques professionnelles habituelles des médecins généralistes dans la prise en charge des bronchiolites aigües du nourrisson de moins de deux ans en ambulatoire dans la Sarthe ?

  • La dernière Conférence de Consensus sur la bronchiolite aiguë du nourrisson, réalisée par la HAS en 2000, préconisait comme traitement la prescription d une désobstruction rhino-pharyngée associée à des mesures hygiéno-diététiques et à de la kinésithérapie respiratoire. Notre étude avait pour objectif de dresser un état des lieux de cette prise en charge thérapeutique auprès des médecins généralistes de la Sarthe quinze ans après ces recommandations.

  • Source : dune.univ-angers.fr

Bronchiolite respiratoire et bronchiolite respiratoire avec pneumopathie interstitielle

  • L'utilisation croissante de l'imagerie thoracique par tomodensitométrie dans la pratique médicale courante confronte de plus en plus le praticien à des cas de pneumopathie interstitielle. La bronchiolite respiratoire (respiratory bronchiolitis, RB) et la bronchiolite respiratoire avec pneumopathie interstitielle (respiratory bronchiolitis-associated interstitial lung disease, RB-ILD) sont deux atteintes pulmonaires liées au tabac. Cet article constitue une revue des connaissances actuelles relatives à l'épidémiologie, aux aspects cliniques, au pronostic et aux options thérapeutiques de la RB et de la RB-ILD.

  • Source : revmed.ch

Prise en charge de la bronchiolite aiguë du nourrisson en médecine générale : taux de guérison et facteurs associés à la guérison

  • La bronchiolite aigüe est une infection virale respiratoire fréquente du nourrisson. Elle est responsable d un pic épidémique touchant 30% des enfants par an en France. En médecine générale, la prise en charge et le devenir de ces nourrissons restent peu décrits dans la littérature. L objectif principal de cette étude est d évaluer le taux de guérison à 7 jours des nourrissons consultant pour un premier épisode de bronchiolite en médecine générale. L objectif secondaire est d identifier les facteurs influençant la guérison

  • Source : dumas.ccsd.cnrs.fr

Prise en charge de la bronchiolite aiguë du nourrisson en médecine générale : étude descriptive

  • La bronchiolite aiguë représente l ensemble des bronchopathies obstructives touchant 30% des nourrissons chaque hiver. Elle est prise en charge en ambulatoire dans 95% des cas mais les recommandations encadrant sa prise en charge sont basées essentiellement sur des études hospitalières. L objectif de cet article est de décrire les caractéristiques cliniques et thérapeutiques des nourrissons qui présentent un premier épisode de bronchiolite en médecine générale et d identifier si une prise en charge différente est proposée aux nourrissons présentant un profil clinique plus grave.

  • Source : dumas.ccsd.cnrs.fr

Pratiques de prescription de la radiographie pulmonaire chez les nourrissons consultant aux urgences pédiatriques du CHU de Bordeaux pour bronchiolite aigüe

  • Introduction : La bronchiolite est une affection virale respiratoire basse fréquente touchant les nourrissons lors d épidémies automno-hivernales. La prescription de radiographies pulmonaires (RP) n est pas recommandée en routine mais reste fréquente malgré un rendement médiocre. Cette étude a pour objectif d étudier les pratiques de prescription des RP dans le service des urgences pédiatriques du CHU de Bordeaux chez les nourrissons atteints de bronchiolite aiguë

  • Source : dumas.ccsd.cnrs.fr

La bronchiolite aiguë du nourrisson - Des recommandations à la pratique

  • L'épidémie de bronchiolite aiguë du nourrisson (BAN) est un problème récurrent au début de chaque hiver. La prise en charge actuelle de cette maladie généralement bénigne mais potentiellement dangereuse provoque un encombrement des services hospitaliers, dommageable du point de vue de la santé publique. Des recommandations ont été publiées et diffusées auprès des professionnels de santé, sans apporter d'amélioration notable à cette situation. Des solutions pratiques, adaptées à l'exercice de la médecine générale, conformes aux recommandations, permettent d'optimiser la prise en charge des nourrissons atteints de BAN.

  • Source : campus-umvf.cnge.fr

t Mieux comprendre les attentes des mères en matière de la prise en charge de la bronchiolite aigue du nourrisson : une thèse qualitative en médecine générale

  • L objectif principal de ce travail était de mieux comprendre le vécu des mères pendant la bronchiolite de leur enfant. Les résultats mettent en évidence que les mères détiennent des bonnes connaissances sur la présentation clinique de la bronchiolite et sur les éléments de gravité mais font souvent un amalgame entre le physique et la métaphysique, entre la médecine basée sur des épreuves et sur des algorithmes de traitement et leurs croyances

  • Source : sudoc.fr