Borrelioses [ Publications ]

borrelioses [ Publications ]

Publications > borrelioses

  • Introduction. La borréliose européenne, connue du public sous le nom de maladie de Lyme par analogie avec la forme américaine dont elle diffère par de nombreux points, est endémique en Alsace, posant un problème de santé publique. Le niveau de connaissance et de prévention de la population vis-à-vis de cette maladie n'a jamais été évalué en France. Matériel et méthodes. Une enquête a été réalisée dans tous les centres d'examens de santé de la Sécurité Sociale d'Alsace à l'aide d'un auto-questionnaire. Les données recueillies portaient sur les caractéristiques socio-démographiques, les connaissances sur la maladie, les antécédents de piqûres de tiques, la crainte suscitée par cette maladie, la fréquence des séjours en forêt, les habitudes de prévention lors de sorties en forêt et l'attitude adoptée en cas de piqûre de tique. Résultats. Sur les 600 sujets inclus, 99 (16,5 p. 100) avaient été piqués une ou plusieurs fois par des tiques depuis un an. L'existence de la maladie de Lyme était connue par 74 p. 100 des consultants, 63 p. 100 disaient en éprouver une crainte et 43 p. 100 savaient que sa première manifestation est une rougeur qui s'étend sur la peau. Vingt-sept pour cent s'habillaient d'un pantalon et de manches longues lors de séjours en forêt et 19 p. 100 s'inspectaient le corps entier au retour. Les sujets les moins informés étaient également ceux qui se prémunissaient le moins contre les piqûres de tique. Il s'agissait des moins de 30 ans, des moins diplômés et des citadins. Les sujets se rendant fréquemment en forêt pour leurs loisirs et ceux ayant des antécédents de piqûres étaient les mieux informés et avaient de meilleures habitudes de prévention. La crainte suscitée par la maladie était associée à de meilleures connaissances et à un comportement mieux adapté. Discussion. Cette étude montre qu'une proportion élevée de la population alsacienne est exposée aux piqûres de tiques. Les borrélioses par piqûre de tiques sont assez bien connues mais leur prévention demeure insuffisante. Une meilleure information est associée à une meilleure prévention. Les campagnes d'information et d'éducation de la population générale pourraient viser particulièrement les jeunes, les citadins et les moins diplômés. Des messages spécifiques de prévention pourraient également être délivrés aux sujets les plus exposés, c'est à dire ceux piqués par des tiques ou se rendant souvent en forêt, sur leurs lieux de consultation ou de loisirs.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Borrélioses de Lyme: aspects thérapeutiques.

  • - Des espèces différentes : Plusieurs espèces de Borrelia burgdorferi sensu loto ont été décrites récemment et les formes cliniques des borrélioses de Lyme dépendent des espèces génomiques en cause (formes neurologique B. garinii, formes articulaires B. burgdorferi sensu stricto, formes cutanées tardives B. Afzelii). Cette diversité n'existe qu'en Europe et en Asie, ainsi, les formes cliniques européennes et leurs traitements sont différentes des formes américaines. - Des essais thérapeutiques très nombreux: Une classification des formes cliniques européennes des borrélioses de Lyme a été proposée récemment et sépare les formes de contage ou Erythemo migrons, les formes compliquées précoces (neurologiques et cardiaques), les complications tardives (articulaires, neurologiques et cutanées). Les propositions thérapeutiques doivent tenir compte de cette classification et de l'analyse des résultats des essais, en privilégiant les essais européens. - Les traitements en fonction des formes cliniques : Dans la forme de contage ou Erythemo migrans, l'amoxicilline et la doxycycline restent les antibiotiques de première intention, pendant 14 à 21 jours. Les autres classes (macrolides, céphalosporines orales), sans montrer de supériorité franche, restent des traitements de deuxième intention. Le traitement des formes neurologiques précoces repose sur l'utilisation de pénicilline, d'une céphalosporine de troisième génération ou de doxycycline pendant 1 mois. Dans les formes articulaires, on recommande plutôt un traitement antibiotique par voie orale pendant un mois, en première intention par amoxicilline ou doxycycline. Une deuxième cure peut être proposée en cas d'échec Les traitements par voie parentérale restent une altemative de deuxième ligne. Dans l'acrodermatite chronique atrophiante, très peu d'essais thérapeutiques sont disponibles. Les protocoles repo sent sur la ceftriaxone, la doxycycline ou la pénicilline.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Les borrélioses à tiques au Sénégal, à propos de 23 observations.

  • Les auteurs rapportent 23 observations de fièvre récurrente dakaroise. Cette borréliose semble méconnue ou oubliée même à Dakar, où un seul cas a été trouvé en 1980 dans deux laboratoires (Institut Pasteur et Hôpital Principal), alors que 14 cas ont été confirmés dans les neuf derniers mois, période pendant laquelle ce travail a été fait. Il convient de ne pas oublier la fièvre récurrente dakaroise dans les étiologies des fièvres au Sénégal. Le défaut de diagnostic précoce explique la fréquence des récurrences (14 cas sur 19 observations exploitables à ce sujet). L'efficacité des cyclines impose le diagnostic dès le premier accès fébrile, permettant une guérison rapide d'une maladie qui, dans tous les cas décrits, a été bénigne.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Les borrélioses.

  • Etude de l'agent pathogène, de l'épidémiologie de la maladie, du diagnostic, des aspects cliniques de la prophylaxie et du traitement.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov