Beriberi [ Publications ]

beriberi [ Publications ]

Publications > beriberi

  • Le shoshin béribéri est une urgence hémodynamique méconnue car rare dans les pays occidentaux , son pronostic est mauvais si un traitement spécifique n'est pas rapidement donné. Il s'agit de la forme aiguë de béribériavitaminose B1-(= thiamine) cardiaque, dont la cause la plus fréquente en France est l'alcoolisme chronique. Elle associe une instabilité hémodynamique (ou un état de choc) d'apparition rapide à une insuffisance cardiaque globale , l'électrocardiogramme n'est pas spécifique et la radiographie de thorax ne montre que de banals signes d'oedème aigu du poumon ainsi qu'une cardiomégalie. L'échographie cardiaque peut être normale, mais montre parfois une hypokinésie et/ou une dilatation ventriculaire gauche (due à la carence en thiamine). Le diagnostic est évoqué devant l'association d'une insuffisance cardiaque globale aiguë chez un patient alcoolique chronique et/ou dénutri avec une acidose lactique (souvent sévère). Le cathétérisme droit confirme l'insuffisance cardiaque à débit élevé (par ouverture de shunts artério-veineux). Les dosages plasmatiques (activité transcétolasique des globules rouges, mesure de l'effet thiamine-pyrophosphate, dosage de la thiamine plasmatique et intra-érythrocytaire) confirment a posteriori le diagnostic, mais en pratique c'est l'amélioration clinique très rapide sous perfusion de vitamine B1 qui l'affirme. Il faut insister sur la nécessité d'une prescription systématique de vitamine B1 chez les patients éthyliques ou dénutris, ainsi que dans les oedèmes aigus du poumon dont l'origine n'est pas claire.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Béribéri du nourrisson : à propos d’un cas

  • Le béribéri ou carence en vitamine B1 est une affection surtout connue dans les pays asiatiques liée à des habitudes nutritionnelles particulières où l’alimentation est peu variée et à base de produits raffinés (farine blanche, riz poli) pauvres en vitamine B1. Peu fréquente et méconnue dans les pays occidentaux où le régime alimentaire est plus diversifié, son incidence est inconnue mais va vraisemblablement augmenter dans l’avenir du fait des migrations de populations qui ne modifieraient pas leurs habitudes alimentaires. Le tableau clinique du béribéri est très variable et chez le nourrisson il existe une forme particulière associant manifestations digestives (diarrhée, vomissement, perte de poids), acidose et insuffisance cardiaque à haut débit. Nous rapportons le cas d’un nourrisson de 2 mois et demi en allaitement maternel exclusif qui présentait une symptomatologie digestive avec acidose, cardiomégalie avec hyper-débit cardiaque. Après que les autres causes d’insuffisance cardiaque à haut débit aient été éliminées, le dosage de la vitamine B1 a confirmé un déficit avéré chez le nourrisson et potentiel chez sa mère originaire de la Réunion, département français connu avec celui de Mayotte pour des épidémies récentes de Béribéri, et dont le régime alimentaire était constitué de manière quasi exclusive de riz. L’évolution a été favorable après traitement de l’insuffisance cardiaque et du déficit vitaminique. Face au caractère non spécifique des symptômes, c’est la notion de groupe à risque qui doit faire évoquer le diagnostic de carence en vitamine B1 dans les pays occidentaux.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Le béribéri, maladie nutritionnelle récurrente en milieu carcéral en Côte-d'Ivoire.

  • Considéré comme une maladie du passé, le béribéri, provoqué par la consommation d'aliments pauvre en thiamine, est de plus en plus présent dans les prisons des pays en développement. En effet, en 2008, une épidémie de béribéri est survenue à la maison d'arrêt et de correction d'Abidjan (Maca). L'étude rétrospective que nous avons effectuée avait pour objectif de décrire cette épidémie afin d'améliorer l'état de santé des détenus de la Maca. Cette étude a porté sur 131 sujets soit 64 % du total des cas de béribéri survenus. Le taux global d'attaque du béribéri était estimé à 38,6 ‰. Les malades étaient âgés en moyenne de 33 ans, tous de sexe masculin et résidant en majorité (70,2 %) au bâtiment C, c'est-à-dire condamnés à de lourdes peines. Leur durée moyenne de séjour à la Maca était de 28,1 mois. Les manifestations cliniques du béribéri étaient dominées par les signes neurologiques (fourmillement: 41 %) et les signes cardiovasculaires (dyspnée: 42 %, douleur thoracique: 35 %). Un peu plus de la moitié des malades, soit 51 %, présentaient des œdèmes siégeant surtout aux membres inférieurs. Sous traitement, le taux de guérison était de 97 %. L'amélioration de l'alimentation des prisonniers et la distribution ciblée de compléments vitaminiques sont essentielles pour prévenir la survenue d'autre épidémie.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Shoshin béribéri: réémergence d'une pathologie ancienne ? À propos d'une série de 11 cas à Mayotte.

  • À Mayotte, après une première épidémie de béribéri infantile en 2004, un programme de supplémentation en vitamine B1 des femmes enceintes et des nourrissons avait été mis en place. Dans ce contexte, nous décrivons une épidémie de 11 cas de shoshin béribéri (cinq cas confirmés biologiquement, six cas probables) chez l'adulte entre janvier 2008 et février 2009. Le sex-ratio H/F était de 0,37. Le tableau était typique: dyspnée d'apparition récente, agitation/somnolence, insuffisance cardiaque droite. Une polynévrite des membres inférieurs était notée dans neuf cas sur 11. Une acidose lactique sévère (moyenne: pH: 7,08, acide lactique: 12,08 mmol/l) était toujours présente. L'évolution a été favorable dans les huit cas ayant pu bénéficier d'une recharge thiaminique précoce. Les programmes d'éducation nutritionnelle doivent être renforcés, et une supplémentation plus large de la population en vitamine B1 pendant la saison des pluies doit être discutée.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Insuffisance cardiaque droite due à un déficit en thiamine (béribéri cardiaque).

  • INTRODUCTION: L'avitaminose B purement carentielle est très rare en France. Elle entraîne une insuffisance cardiaque à haut débit, complètement différente de l'insuffisance cardiaque chez les alcooliques. Nous rapportons ici un cas typique de béribéri cardiaque. OBSERVATION : Un patient admis pour dyspnée, a une insuffisance cardiaque droite haut débit. Une échographie cardiaque réalisée, objective une hypertension artérielle pulmonaire sévère : une embolie pulmonaire est éliminée par une angiographie pulmonaire et montre un débit élevé. Les causes les plus fréquentes d'insuffisance cardiaque ont également été éliminées. Le béribéri cardiaque est alors évoqué, confirmé par l'enquête alimentaire, la thiaminémie effondrée et l'épreuve thérapeutique à la vitamine B1. COMMENTAIRE : Devant une insuffisance cardiaque à haut débit, le béribéri cardiaque doit être évoqué en raison des habitudes alimentaires d'importation en France pour précarité.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Béribéri.

  • Nous rapportons l’histoire clinique d’un homme de 49 ans admis en insuffisance cardiaque aiguë. Il s’agit d’un patient souffrant d’un alcoolisme sévère et ancien et qui, par ailleurs, présente une alimentation carencée depuis plusieurs mois. Cette insuffisance cardiaque présente les caractéristiques d’une insuffisance cardiaque à haut débit. Le diagnostic retenu est un béribéri, cardiopathie provoquée par une carence en thiamine (vitamine B1). Le traitement repose sur l’administration de thiamine par voie intraveineuse. La réponse clinique est spectaculaire avec normalisation de la fonction cardiaque en quelques heures.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Le Shoshin béribéri: mythe ou réalité?

  • Le Shoshin est une forme fulminante de béribéri cardiaque, évoluant en quelques heures, chez un jeune sujet alcoolique, en l'absence de traitement spécifique, vers la mort par choc cardiogénique et acidose métabolique. Le traitement par thiamine et l'alcalinisation permettent une guérison spectaculaire et rapide.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov