Bacteriurie [ Publications ]

bacteriurie [ Publications ]

Publications > bacteriurie

  • La bactériurie asymptomatique (BA) de la personne diabétique a surtout été étudiée chez la femme, avec une prévalence de l’ordre de 7 à 13 %, soit 3 a 4 fois plus que chez les patientes non diabétiques. Un mauvais contrôle du diabète, reflété par un taux élevé d’hémoglobine A1c ou une glycosurie, n’est pas corrélé à la présence de cette BA. Celle-ci est associée à une augmentation du risque d’infection de l’arbre urinaire pour les patientes avec un diabète de type 2, mais pas de type 1. Ces infections ont tendance à être plus souvent compliquées (abcès, pyélonéphrites emphysémateuses,…) et causées par des germes potentiellement plus résistants par rapport aux patients non diabétiques. Malgré cela, un screening et un traitement systématique de la BA n’ont pas montré de diminution de la survenue de complications au long cours, telles que hypertension artérielle ou insuffisance rénale, ni même de la survenue d’épisodes infectieux symptomatiques (incluant la pyélonéphrite), ni encore de la nécessité d’hospitalisation pour ce type d’infections. Par conséquent, l’état actuel des connaissances ne recommande pas le dépistage ni le traitement systématiques de la BA chez les patients diabétiques.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Traiter ou ne pas traiter les bactériuries asymptomatiques avant bolus de méthylprednisolone ?

  • La prescription de bolus de méthylprednisolone lors d’une poussée de sclérose en plaques (SEP) implique une stérilité des urines. Une étude observationnelle a été conduite pour préciser l’intérêt de l’antibioprophylaxie devant une bactériurie (BA) avant bolus de méthylprednisolone. Quatre-vingt-dix-sept patients ont été inclus. Trente-deux patients présentaient une BA. Dix-sept patients ont été traités et 15 ne l’ont pas été. Le nombre d’infections urinaires dans le mois suivant les bolus est identique dans les deux groupes. Les résultats semblent en faveur d’une abstention thérapeutique. Une étude de plus grande ampleur devra être réalisée pour confirmer ces résultats et proposer des recommandations.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Bactériurie asymptomatique chez l'adulte: prise en charge différenciée.

  • Chez qui faut-il dépister une bactériurie asymptomatique (BA) ? Avec quel outil diagnostique? Quand faut-il traiter? Cet article de synthèse fait le point sur la prise en charge d'une BA dans différentes populations. Le dépistage systématique n'est préconisé que chez la femme enceinte, en raison d'un risque avéré de complications. Une antibiothérapie est aussi de règle, en cas de BA, avant chaque intervention génito-urinaire. Le choix thérapeutique devient plus délicat chez les patients immunodéprimés ou greffés: l'art consiste à trouver le juste équilibre entre risque de complications et augmentation des résistances aux antibiotiques. Chez tous les autres patients, l'outcome se révèle négatif. Le décalage est conséquent entre guidelines et pratique clinique. Enfin, dans ce contexte, la «prophylaxie bactérienne» ouvre de nouvelles perspectives.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Evaluation des antibiogrammes réalisés à partir des bouillons de culturedu système Sebac® servant à la mesurede la bactériurie

  • Des automates qui réalisent le dénombrement des bactéries dans l'urine sont disponibles depuis quelques années [1-3]. Parmi eux, l'automate Sebac®permet la numération rapide des micro-organismes présents dans un échantillon d'urine. Le résultat du compte bactérien peut, par exemple, être obtenu en 3 heures et 15 min si le seuil choisi est de 10

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Bactériurie maternelle à streptocoque B et endocardite néonatale : à propos d’un cas

  • L’endocardite bactérienne est rare chez l’enfant. Nous rapportons le cas d’un nouveau-né, dont la mère avait eu une bactériurie asymptomatique pendant la grossesse, atteint d’endocardite à streptocoque B. Cette observation rappelle l’importance de l’antibioprophylaxie maternelle perpartum lorsqu’il y a un facteur de risque majeur d’infection materno-fœtale et souligne l’intérêt diagnostic de l’échocardiographie en cas de fièvre prolongée.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Prise en charge de la bactériurie asymptomatique chez l’enfant.

  • La bactériurie asymptomatique (BUA) était habituellement traitée avec des antibiotiques dans toutes les populations, y compris les enfants. Par ailleurs, selon les données probantes plus récentes, l’antibiothérapie ne s’est pas révélée bénéfique et entraîne même souvent des préjudices dans le traitement de la BUA chez l’enfant. Certaines études font valoir qu’en raison de la microbiologie différente en cause dans la BUA, celle-ci ne devrait pas être considérée comme appartenant au spectre des IVU. Ces enfants ne devraient pas recevoir d’antibiothérapie à moins d’avoir subi une greffe de rein ou des interventions urologiques invasives.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov