Avancement mandibulaire [ Publications ]

avancement mandibulaire [ Publications ]

Publications > avancement mandibulaire

  • Les orthèses d'avancement mandibulaire représentent une option thérapeutique pour le syndrome d'apnées obstructives du sommeil. Des améliorations cliniques sont rapportées par les différentes études, à la fois sur les anomalies respiratoires nocturnes et sur la qualité du sommeil. Le ronflement est diminué d'après les conjoints et les études objectives ont démontré une diminution de sa fréquence et de son intensité. Les effets de ces appareils sur le syndrome de hautes résistances des voies aériennes supérieures n'est pas documenté. L'amélioration clinique significative est secondaire à la diminution des apnées et hypopnées. Des critères de guérison polysomnographique avec un index d'apnées hypopnées inférieur à 10/h a été noté dans certains cas. Parfois il n'existe aucun changement voire des aggravations. L'architecture du sommeil est également modifiée chez ces patients avec une diminution du temps passé en sommeil lent léger (stade 1 et 2) et une augmentation du sommeil lent profond et du sommeil paradoxal. Les micro éveils sont diminués parallèlement à la diminution des événements respiratoires. La somnolence et la diminution de l'attention sont améliorées selon les constatations subjectives ( conjoints et échelles) et les analyses objectives (test de vigilance).

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Traitement du syndrome d'apnées obstructives du sommeil par les orthèses d'avancement mandibulaire.

  • Les appareils d'avancement mandibulaire constituent une option thérapeutique pour le syndrome d'apnées obstructives du sommeil (SAOS). Des améliorations cliniques ont été rapportées par les différentes études à la fois en ce qui concerne les événements respiratoires nocturnes et la qualité du sommeil. Une diminution du ronflement a été notée par les conjoints et des études objectives ont démontré une diminution de l'intensité et de la fréquence de ce symptôme. Les effets de ce type d'appareil sur le syndrome de haute résistance n'est pas documenté. L'amélioration notée cliniquement est secondaire à la diminution des anomalies respiratoires. Des critères polysomnographiques de guérison (IAH

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Avancement mandibulaire : ostéotomie ou distraction ? À propos d'un cas clinique

  • À partir d'une expérience acquise depuis 1993 dans les techniques de distraction ostéogénique, et ici devant la prise en charge d'une rétromandibulie, les auteurs essaient de définir les critères amenant à proposer plutôt une distraction qu'une chirurgie conventionnelle. La sélection du patient repose sur l'âge, l'importance de l'avancement, le caractère asymétrique de l'avancement et l'existence préalable d'affection dégénérative des articulations temporomandibulaires. Le «monitorage » de la distraction, en particulier avec l'orthodontie per- et post-distraction, reste complexe. La surcorrection et la diminution des récidives après avancement par distraction restent des discussions ouvertes.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

L'orthèse d'avancement mandibulaire dans les troubles respiratoires du sommeil. Essai clinique.

  • Ce travail, dans sa première partie, décrit les étapes techniques de la réalisation d'une orthèse d'avancement mandibulaire destinée à corriger les troubles respiratoires du sommeil chez les patients dont l'indice d'apnées est inférieur à 10.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Avancement mandibulaire par greffon cartilagineux rétrocondylien.

  • Les dysmorphies mandibulaires, à type de micro, ou de rétromandibulie isolées ou impliquées dans un contexte de dysmorphose maxillo-mandibulaire, peuvent nécessiter un traitement chirurgical.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov