Asthenie [ Niveau Expert ]

asthenie [ Niveau Expert ]

Expert > asthenie

  • \Les fluoroquinolones possèdent une activité neuromusculaire inhibitrice et pourraient aggraver la faiblesse musculaire chez les patients souffrant de myasthénie grave. L'aggravation des symptômes de la myasthénie grave chez les patients atteints de cette maladie peut nécessiter le recours à un soutien respiratoire chez certains patients. L'utilisation de fluoroquinolones chez les patients présentant des antécédents de myasthénie grave devrait être évitée...\

  • Source : healthycanadians.gc.ca

Paralysies extensives : syndrome de Guillain Barré et myasthénie

  • Le syndrome de Guillain-Barré (SGB), ou polyradiculoneuropathie aigue inflammatoire, est devenu, depuis l éradication de la poliomyélite antérieure aigue, la principale cause de paralysie aigue extensive dans les pays développés. Compte tenu du risque de gravité à court terme, il s agit d une urgence neurologique. La myasthénie est une maladie auto-immune, de la jonction neuromusculaire souvent associée ànune pathologie thymique. En tant que pathologie de la jonction neuromusculaire, elle se caractérise par un déficit périphérique moteur pur fluctuant et aggravé par l effort (i.e. fatiguabilité), un décrément à l électroneuromyogramme (qui peut ne pas être mis en évidence) et une amélioration par l administration d anti-cholinestérasiques (en sachant que cette amélioration n est ni systématique ni pathognomique).

  • Source : cnerea.fr

Immunoglobulines intraveineuses dans le traitement de la myasthénie (crises ou poussées sévères) - Avis de la HAS sur la prise en charge à titre dérogatoire des spécialités pharmaceutiques, produits et prestations prévue à l'article L. 162-17-2-1 du code de la sécurité sociale (en application de l'article 56 de la LFSS 2007)

  • Indication proposée à la prise en charge à titre dérogatoire : Traitement de la myasthénie aiguë dans les phases de poussées, avec aggravation rapide du déficit moteur ou des troubles de la déglutition ou d'une insuffisance respiratoire, en association aux corticoïdes et aux immunosuppresseurs...

  • Source : has-sante.fr

Myasthénie autoimmune - Bonnes pratiques en cas d urgence

  • Affection auto-immune dirigée contre des constituants de l interface nerf - muscle (jonction neuromusculaire), liée à une réduction du nombre de récepteurs à l acétylcholine fonctionnels.nElle se traduit par un défaut de transmission de l influx nerveux au niveau de la plaque motrice avec des paralysies à caractère fluctuant et à fort tropisme oculaire qui sont majorées à l effort ou à la répétition du mouvement (phénomène de fatigabilité propre à l atteinte de la jonction neuromusculaire avec variabilité du déficit d un moment à l autre de la journée, d un jour ou d une semaine à l autre).nL évolution se fait souvent par poussées. Il peut exister des facteurs environnementaux : stress, choc émotionnel, grossesse, chirurgie, prise médicamenteuseu2026 prédisposant à ces poussées...

  • Source : orpha.net

TEGELINE (immunoglobuline humaine normale), immunoglobuline humaine polyvalente IV - Pas d avantage clinique démontré par rapport aux échanges plasmatiques dans la prise en charge des poussées aiguës de myasthénie

  • TEGELINE a l AMM dans le traitement des poussées aiguës de myasthénie.n C est un traitement de première intention en cas de signes de sévérité lors d une crise aiguë de myasthénie, en alternative aux échanges plasmatiques. Le choix entre les deux traitements dépend de leurs contre-indications respectives et de la réponse du patient.n Une étude de phase III a permis de retenir la dose de 1 g/kg dans cette indication...

  • Source : has-sante.fr

Myasthénie grave, traitements et rémissions

  • La myasthénie grave (MG) est une maladie auto-immune de la jonction neuromusculaire touchant préférentiellement les femmes jeunes et les personnes âgées et dont l'incidence tend à augmenter. Une parésie oculo-facio-bulbaire fluctuante de sévérité variable est fréquente. Des rémissions et exacerbations sont typiques. La maladie est causée par des autoanticorps dirigés contre les récepteurs à l'acétylcholine ou plus rarement contre une kinase spécifique du muscle. L'objectif thérapeutique, surtout basé sur des études observationnelles, est celui d'une rémission qui est obtenue par un travail de collaboration continue entre le médecin traitant et le centre spécialisé, par l'association de médicaments symptomatiques (anticholinestérasiques) et d'immunomodulateurs/suppresseurs (prednisone et azathioprine), voire d'autres traitements alternatifs.

  • Source : revmed.ch

Risque de faiblesse musculaire accrue chez les patients atteints de myasthénie grave qui prennent des fluoroquinolones - Fluoroquinolone antibiotics: patients with myasthenia gravis may risk increased muscle weakness

  • Les patients atteints d'une affection rare appelée myasthénie grave et qui prennent un antibiotique de la famille des fluoroquinolones risquent de voir leurs symptômes s'aggraver, notamment de ressentir une faiblesse musculaire ou des problèmes respiratoires. Le risque qu'un tel scénario se produise est rare, mais grave. Les patients ayant des antécédents de myasthénie grave doivent éviter de prendre des fluoroquinolones...

  • Source : healthycanadians.gc.ca

Traitement inhibiteur de l'acétylcholinestérase pour la myasthénie grave

  • Contexte : nnDans la myasthénie grave, le blocage des récepteurs de l'acétylcholine par les anticorps à la jonction neuro-musculaire supprime le « facteur de sécurité » naturel de la transmission synaptique. Les inhibiteurs de l'acétylcholinestérase fournissent un traitement symptomatique temporaire de la faiblesse musculaire, mais leur efficacité à long terme, leur posologie et leurs effets secondaires sont sujets à controverse. Ceci est la deuxième mise à jour d'une revue publiée dans la Bibliothèque Cochrane numéro 2, 2011.nObjectifs : nnÉvaluer l'efficacité des inhibiteurs de l'acétylcholinestérase dans toutes les formes de myasthénie grave

  • Source : cochrane.org

Myasthénie auto-immune, prise en charge et traitement - Réanimation (2014) 23:S491-S496

  • Bien que considérée comme une pathologie rare, lanmyasthénie généralisée auto-immune est la pathologie la plusnfréquente de la jonction neuromusculaire. Elle ne touche quenla musculature striée. Les signes cardinaux en sont la fatigabiliténà l effort et la fluctuation de l atteinte motrice. C est unenpathologie chronique dont le risque évolutif est la survenue denpoussées ou de crises myasthéniques, pouvant conduire lenpatient en réanimation et nécessiter l intubation endotrachéale.

  • Source : srlf.org

Faiblesse musculaire : quand envisager le diagnostic de la myasthénie?

  • Bien que peu fréquente, la myasthénie est une affection neurologique à ne pas méconnaître. En effet, bien que peu de médecins généralistes en rencontreront, l'ensemble du tableau clinique est évocateur pour autant que le praticien affine son anamnèse. Ceci est d'autant plus important que les conséquences du non-diagnostic sont potentiellement graves et que l'incidence de la myasthénie semble croissante ces dernières années avec l'apparition d'un second pic de fréquence pour nos patients âgés

  • Source : ssmg.be

L'anémie par spoliation sanguine volontaire : le syndrome de Lasthénie de Ferjol

  • Les patient(e)s atteint(e)s de troubles factices se caractérisent par le besoin d'être malade et de lancer un défi aux médecins. Cette pathologie est difficile à diagnostiquer car elle met à l'épreuve, de manière morbide, la relation médecin-malade. Nous présentons, au travers de ce cas clinique, l'histoire d'une patiente souffrant d'une anémie factice appelée syndrome de Lasthénie de Ferjol.

  • Source : rmlg.ulg.ac.be

Traitement médical et chirurgical pour la myasthénie oculaire

  • Évaluer les effets de traitements pour la myasthénie oculaire et répondre à trois questions précises. Y a-t-il des traitements qui ont un impact sur l'évolution de la maladie oculaire en maladie généralisée ? Y a-t-il des traitements qui améliorent les symptômes de la diplopie ou du ptosis ? Quelle est la fréquence des effets indésirables associés aux traitements utilisés ?

  • Source : cochrane.org

ALD n°11 - Thrombasthénie de Glanzmann - Protocole national de diagnostic et de soins pour les maladies rares

  • L'objectif de ce protocole national de diagnostic et de soins (PNDS) est d'expliciter, pour les professionnels de santé, la prise en charge optimale actuelle et le parcours de soins d'un patient atteint de thrombasthénie de Glanzmann.

  • Source : has-sante.fr

Asthénie et fatigabilité chez l'enfant et l'adolescent - - Examen Classant National : Question(s) 186 Module(s) 11 -

Myasthénie : un gain de confort pour certains patients avec une forme à libération prolongée - In Rev Prescrire 2017 , 37 (406) : 574

  • La forme à libération prolongée de pyridostigmine contribue à améliorer le confort de certains patients en fin de nuit...

  • Source : prescrire.org

Asthénie

  • L asthénie, communément appelée fatigue, est un symptôme fréquent. Elle devient anormale lorsqu elle perdure malgré le sommeil et le repos. Elle peut être réactionnelle (suite à un surmenage par exemple), d origine psychique. Parfois, elle est liée à un changement du rythme de vie, à la prise de certains médicaments ou à une maladie (infection, anémie, etc.)

  • Source : ameli-sante.fr

Myasthénie autoimmune - Protocole national de diagnostic et de soins

  • L objectif de ce protocole national de diagnostic et de soins (PNDS) est d expliciter aux professionnels de santé la prise en charge optimale et le parcours de soins d un patient atteint de myasthénie autoimmune.

  • Source : has-sante.fr

Myasthénie (263)

  • Référentiel National - Collège des Enseignants de Neurologie - la myasthénie auto-immune : déficits moteurs liés à l'effort et fluctuants, diagnostic, intérêt de la recherche, traitements, gravité de l'atteinte de la musculature respiratoire , les autres syndromes myasthéniques

  • Source : medecine-pharmacie.univ-rouen.fr

Myasthénie et syndromes myasthéniques - Update 1re partie: physiopathologie, clinique et diagnostic

  • Les syndromes myasthéniques sont un grand défi pour le diagnostic du fait que leur classification exacte a des conséquences thérapeutiques déterminantes.

  • Source : medicalforum.ch

Myasthénie et syndromes myasthéniques - Update 2e partie: traitement

  • Le traitement de la myasthénie tient compte de trois aspects: traitement symptomatique par inhibiteurs de l'acétylcholinestérase, immunosuppression adéquate et éventuellement thymectomie

  • Source : medicalforum.ch