Aphasie progressive primaire [ Publications ]

aphasie progressive primaire [ Publications ]

Publications > aphasie progressive primaire

  • Cette revue de la littérature rapporte les études relatives aux traitements comportementaux des troubles du langage dans l'aphasie progressive primaire, une maladie neuro-dégénérative principalement caractérisée par la présence isolée de troubles du langage expressif pendant les deux premières années de la maladie. Elle aborde plus spécifiquement les approches thérapeutiques comportementales ainsi que les moyens de suppléance à la communication proposés dans la littérature scientifique pour les variantes agrammatique et logopénique de l'aphasie progressive primaire. Plusieurs études montrent l'efficacité des interventions thérapeutiques, mais le maintien des acquis et la généralisation aux habiletés langagières non-traitées varient toutefois d'une étude à l'autre. D'autres études sont nécessaires pour établir l'efficacité de méthodes thérapeutiques adaptées aux troubles du langage et de la communication dans cette maladie et notamment des approches plus écologiques, centrées sur les besoins spécifiques des personnes qui en sont affectées.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Diagnostic d'une aphasie progressive primaire non-fluente en pratique clinique courante.

  • À leur début, aphasie progressive primaire et maladie d'Alzheimer (MA) peuvent être difficiles à distinguer l'une de l'autre. Des tests neuropsychologiques simples peuvent néanmoins les différencier. Neuf patients souffrant d'aphasie progressive primaire non-fluente (APPNF) et 76 de MA, à MMS comparables, ainsi que 58 témoins appariés ont été évalués au moyen de tests simples: MMS, fluences, gestes, dénomination, empans digitaux, « fable du lion », test des cinq mots. Les APPNF étaient significativement moins performantes que les MA en dénomination et fluence catégorielle alors qu'elles avaient un meilleur rappel différé des cinq mots et de la « fable du lion ». Par rapport aux MA, les valeurs aux items de langage du MMS étaient inférieures dans les APPNF, alors que celles de l'orientation temporelle et du rappel des mots étaient supérieures. Ainsi, à MMS comparables, les APPNF éprouvent significativement, même avec des tests simples, davantage de difficultés langagières lexico-sémantiques mais ont une meilleure mémoire verbale différée que des MA. Ceci confirme aisément la fragilité langagière des APPNF par rapport aux troubles mnésiques de la MA, même à des stades très légers de ces affections.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Aphasie progressive primaire (syndrome de Mesulam).

  • L'aphasie progressive primaire, définie comme un trouble du langage apparu et s'aggravant de manière progressive, en dehors de toute altération majeure des autres fonctions cognitives, est considérée par certains comme un syndrome pouvant répondre à diverses affections dégénératives du cortex cérébral-principalement, de par sa fréquence, la maladie d'Alzheimer-, par d'autres comme une affection autonome, relevant d'un processus neuropathologique distinct des principales démences dégénératives. La principale particularité clinique est une préservation durable de l'autonomie des malades, évoluant toutefois finalement vers une démence globale.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov