Antiasthmatiques [ Niveau Expert ]

antiasthmatiques [ Niveau Expert ]

Expert > antiasthmatiques

  • \L\ asthme est une pathologie respiratoire fréquente, caractérisée par l\ association d\ une hyperréactivité bronchique et d\ une inflammation chronique des voies aériennes. La contraction des bronches se traduit cliniquement par une crise dyspnéique, souvent nocturne, accompagnée d\ une toux et de la perception de sifflements dans la poitrine. Les bronchodilatateurs bêta-2 stimulants d\ action brève (salbutamol, terbutaline) éventuellement associés à un anticholinergique (ipratropium) représentent le traitement de référence de la crise d\ asthme. L\ asthme persistant implique l\ administration quotidienne de corticoïdes inhalés, seuls ou en association avec des bêta-2 stimulants d\ action prolongée. D'autres classes médicamenteuses (théophylline, antileucotriènes, corticoïdes oraux, anti IgE) sont disponibles sur le marché, mais ne sont pas indiquées en première intention. Le mécanisme d\ action des bêta-2 stimulants passe par une fixation spécifique au niveau des récepteurs bêta-2 du muscle lisse bronchique, permettant ainsi une bronchodilatation rapide. Les corticoïdes inhalés agissent au niveau de différents paramètres de l\ inflammation, notamment l\ inhibition du recrutement de cellules inflammatoires et l\ inhibition de la synthèse de cytokines et de médiateurs. Aux doses thérapeutiques, les concentrations plasmatiques des différentes molécules utilisées par voie inhalée sont le plus souvent négligeables...\

  • Source : pharmacomedicale.org

Antiasthmatiques - Béta-2-stimulants à courte et longue durée d'action

  • Le traitement de la crise d asthme repose essentiellement sur l administration de bêta-2 mimétiques de courte durée d action par voie inhalée. Les inhalations par nébulisations sont réservées aux asthmes aigus graves. Les bêta-2 agonistes d action prolongée sont indiqués dans les asthmes persistants non contrôlés par une corticothérapie inhalée et dans la BPCO.nnLe mécanisme d action des broncho-dilatateurs bêta-2 stimulants est en rapport avec leur propriété agoniste spécifique des récepteurs bêta-2 du muscle lisse bronchique. La formation du complexe agoniste-récepteur induit une cascade d activation de protéines cytoplasmiques aboutissant à une relaxation rapide, en quelques minutes, du muscle lisse bronchique. L activation des récepteurs bêta-2 adrénergiques persiste pendant 4 heures pour les molécules de courte durée d action, 12 à 24 heures pour celles de longue durée d action. Il n existe pas de corrélation entre concentration plasmatique et durée d action ou efficacité clinique...

  • Source : pharmacomedicale.org

Antiasthmatiques : Corticoïdes inhalés

  • Les glucocorticoïdes inhalés sont les anti-inflammatoires indiqués en première intention dans l asthme persistant. Sous réserve d une administration quotidienne, le bénéfice thérapeutique obtenu se traduit par une diminution de la fréquence et de la sévérité des exacerbations, une réduction de l hyperréactivité bronchique non spécifique et, le cas échéant, par une amélioration des paramètres fonctionnels ventilatoires (VEMS, DEMM25-75). Les molécules actuellement disponibles sur le marché français, béclométasone, budésonide, ciclésonide, fluticasone, mométasone peuvent être administrés seuls ou pour certains associés avec un bronchodilatateur ß2-agoniste de longue durée d action, en fonction de la sévérité de l asthme...

  • Source : pharmacomedicale.org

La prise de médicaments antiasthmatiques pendant la grossesse et le risque de diabète gestationnel

  • L asthme est une maladie respiratoire chronique fréquente pendant la grossesse avec une prévalence de 8 %. Il a été démontré que l asthme maternel augmente le risque de diabète gestationnel (DG), mais il y a peu d évidences sur l impact des médicaments antiasthmatiques d entretien sur le risque de cette complication de grossesse. Un projet de recherche a été développé afin d évaluer si le risque de DG est associé à la dose de corticostéroïdes inhalés (CSI) ou l utilisation de β2-agonistes à longue durée d action (BALA) chez les femmes enceintes asthmatiques.

  • Source : hdl.handle.net