Ankylose dentaire [ Publications ]

ankylose dentaire [ Publications ]

Publications > ankylose dentaire

  • L'étiologie des dents incluses ou enclavées est très souvent difficile à déterminer. Il peut s'agir d'une orientation anormale du germe, d'un obstacle anatomique, d'une pathologie du sac péricoronaire ou encore d'une ankylose. Le phénomène d'ankylose et son diagnostic sont plus particulièrement analysés dans cette série clinique. L'ankylose est amplement décrite dans la littérature ainsi que son processus physiologique. Cependant, le diagnostic est difficile à établir. Les moyens cliniques diagnostiques et les examens radiologiques complémentaires comme l'examen rétroalvéolaire et l'orthopantomogramme sont considérés par certains auteurs comme peu fiables. L'ensemble de ces examens cliniques basé sur des évaluations subjectives ne sont pas réalisables cliniquement sur des dents incluses. Sur un ensemble de patients présentant des dents incluses et retenues, d'étiologie inconnue ou avec un échec de traction, 15 font l'objet d'un diagnostic d'ankylose. Ces ankyloses n'ont pas été détectées par les moyens classiques de diagnostic clinique et radiologique mais grâce à un examen tomodensitométrique. Une analyse d'image ainsi qu'une reconstitution tridimensionnelle sont réalisées grâce au logiciel MVS (Hospices Civils de Lyon). Il permet de préciser le volume radiculaire concerné par l'ankylose et de visualiser sa localisation précise sur la dent. Cette technique d'analyse d'image et de reconstruction tridimensionnelle permet d'objectiver positivement l'ankylose.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov