Ankyloglossie [ Publications ]

ankyloglossie [ Publications ]

Publications > ankyloglossie

  • L’ankyloglossie est une pathologie fréquente. Sa prévalence est comprise entre 3,2 % et 4,8 % selon les séries et est largement sous-estimée compte tenu du fait de l’absence de diagnostic lorsque la symptomatologie est limitée. Elle est définie comme un frein de langue trop court ayant pour conséquence une limitation des mouvements linguaux. Elle est due à un défaut d’apoptose cellulaire dans l’embryogénèse entre le plancher buccal et la langue. En résulte un frein de langue fibreux et court. Plusieurs classifications plus ou moins complexes permettent de poser le diagnostic. Cependant, ce sont les répercussions cliniques, notamment sur l’alimentation et principalement l’allaitement maternel chez l’enfant en bas âge et sur la phonation chez l’enfant plus âgé, qui vont motiver la demande de prise en charge. Celle-ci est chirurgicale et différentes techniques sont proposées : chez le nourrisson avant l’âge de 6 mois et lorsque le frein n’est encore qu’une fine membrane celluleuse, une frénotomie est recommandée. Une frénectomie avec ou sans frénoplastie est indiquée chez l’enfant plus âgé. La chirurgie est simple, les résultats sont bons et améliorent rapidement les doléances. Les complications sont rares. Enfin, la rééducation orthophonique est importante lorsqu’il existe des répercussions sur la phonation.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov