Amygdalite [ Publications ]

amygdalite [ Publications ]

Publications > amygdalite

  • 1. Une constatation Malgré plusieurs études, on constate l'absence de corrélation bactério-clinique dans les angines érythémato-pultacées. 2. Une règle à respecter Seules les angines à streptocoque A doivent être traitées par antibiothérapie. 3. Inflammation et infection Dans les amygdalites aiguës, l'inflammation est parfaitement proportionnelle à l'infection. 4. Les cytokines inflammatoires Elles ont montré un rôle extrêmement important dans la pathogénie des différents processus inflammatoires des amygdalites aiguës. 5. Une recommadation Se fondant sur le fait qu'aucun argument clinique ne permet d'affirmer ou d'infirmer l'origine streptococcique des angines, il est recommandé d'utiliser un test de diagnostic rapide dans toutes les angines de l'adulte et de l'enfant. 6. Une question Il n'y a pas de donnée permettant d'établir l'intérêt des anti-inflammatoires non stéroïdiens à dose anti-inflammatoire ou des corticoïdes par voie générale, dans le traitement des angines aiguës , cependant, dans les angines à streptocoque hémolytique non A, en l'absence d'indication de l'antibiothérapie, n'y a-t-il pas la place d'un traitement anti-inflammatoire à visée symptomatique ?.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Les pharyngo-amygdalites: actualisations clinique, bactériologique, sérologique et thérapeutique.

  • Les auteurs présentent une actualisation de la pharyngo-amygdalite sur quatre plans, clinique, bactériologique, sérologique et thérapeutique. Ils insistent sur la virulence accrue du streptocoque bêta-hémolytique du groupe A et redéfinissent les amygdalites récidivantes. Ils reconnaissent l'infidélité des ASLO. Ils préconisent pour la détection du streptocoque le test antigénique rapide praticable en cabinet. Ils sont partisans de limiter l'antibiothérapie aux seules pharyngo-amygdalites streptococciques et de privilégier alors une pénicilline plutôt qu'un macrolide ou une céphalosporine de 2

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Amygdalite tuberculeuse simulant un cancer de l'amygdale: à propos d'un cas.

  • La tuberculose de la cavité buccale est rare, l'atteinte amygdalienne reste exceptionnelle. Nous rapportons le cas d'un jeune homme de 25 ans qui consulte pour une ulcération amygdalienne unilatérale gauche avec une adénopathie jugulocarotidienne homolatérale. L'examen anatomopathologique de la biopsie amygdalienne a révélé une tuberculose amygdalienne. Le malade a bénéficié d'un traitement antituberculeux, l'évolution était bonne.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov