Amnesie retrograde [ Publications ]

amnesie retrograde [ Publications ]

Publications > amnesie retrograde

  • Après un traumatisme crânien minime et dans un contexte de stress professionnel, le patient présenta une amnésie rétrograde pure, isolée et globale concernant sa biographie avec un élément identitaire transitoire et ses souvenirs sémantiques. Le patient n’avait plus accès à ses souvenirs, qui ne semblaient cependant pas perdus : il pouvait, dans certains tests concernant des événements historiques, répondre mieux que le hasard et il fut capable de répondre automatiquement aux questions d’un jeu télévisé ou qu’il présentât des phénomènes de déplacements temporels (ecmnésie), et il récupéra l’ensemble de ses souvenirs en neuf mois. Le mode de la récupération fut graduel, progressif, irrégulier, spontané, par « flash », aidée par les rêves ou facilitée par des associations ou des indices contextuels. La persistance du caractère familier des souvenirs récupérés et de leur conscience autonoétique, leur précision phénoménologique sont rapportées et font discuter l’organisation de la mémoire à long terme.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Amnesie retrograde post traumatique.

  • Cet article décrit le rétablissement partiel d'un patient souffrant d'amnésie à la suite d'un accident de la voie publique. Après un coma initial suivit d'une amnésie globale, le déficit de fixation régresse, ne laissant qu'une amnésie rétrograde presque isolée. Il est discuté du rôle éventuel des lésions temporales dans ce déficit particulier.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov