Alcalose [ Publications ]

alcalose [ Publications ]

Publications > alcalose

  • Le but de cet article est de mettre en évidence les conséquences acidobasiques et les désordres métaboliques qui font suite à une déplétion sélective en HCI. Initialement, il y a un déficit en chlore et un gain équimolaire en bicarbonates. Après une courte période, cet équilibre est modifié , les déficits nets sont plus proches des déficits équimolaires en potassium et chlore puisque la perte de potassium survient sans perte simultanée des anions existant dans l'organisme (chlore et phosphates). Cette balance négative du potassium est associée à un gain équimolaire en ions hydrogène. En cas de perte de KCI, l'équilibre acide base se maintient mais il y a un excès de bicarbonates dans le milieu extracellulaire et un excès d'ions hydrogène dans un autre compartiment: le liquide intracellulaire. De plus, si le volume extracellulaire est diminué, l'acidose extracellulaire peut être aggravée par la PCO

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Équilibre acidobasique : acidoses et alcaloses métaboliques

  • L’équilibre acidobasique est assuré par le rein qui maintient en permanence un bilan nul entre la formation de protons issus du métabolisme cellulaire et leur élimination par excrétion urinaire. Cette exigence est rendue nécessaire par la capacité des protons à se lier aux protéines, ce qui modifie leur structure et leurs fonctions. Le rein doit aussi régénérer les bicarbonates. Cet organe n’est pas seul dans le maintien du pH sanguin dans ses limites très étroites, le poumon assure l’élimination d’une très grande quantité d’acide volatil formé par la respiration cellulaire.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

De l'excrétion de l'urée et de l'ammoniac en fonction de l'état acide-base de l'eau où vivent des amphibiens anoures Xenopus laevis. Action d'une alcalose métabolique.

  • L'action des variations de salinité et l'équilibre acide-base de l'eau ambiante sur le catabolisme azoté total et sur la nature du produit terminal de ce catabolisme, urée ou ammoniac, a été étudiée chez l'amphibien anoure, Xenopus leavis. L'augmentation de l'osmolarité par addition NaCl provoque un uréotélisme dominant, pouvant atteindre 95% de l'azote excrété, et une augmentation du catabolisme protidique.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Alcalose métabolique sévère avec hypokaliémie révélant un syndrome de Cushing paranéoplasique

  • Lˈalcalose métabolique est fréquemment rencontrée en réanimation. Les étiologies sont nombreuses, mais les causes endocriniennes rares. Nous rapportons le cas dˈun patient en détresse respiratoire présentant une alcalose métabolique hypokaliémique sévère dˈévolution fatale. Les explorations complémentaires ont permis dˈauthentifier un syndrome de Cushing paranéoplasique dont la tumeur primitive était un carcinome anaplasique à petites cellules, probablement d’origine bronchique.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Alcalose métabolique sévère et buveur de bière

  • Le syndrome du buveur de bière associe classiquement une ingestion chronique excessive de bière à une hyponatrémie profonde. Nous décrivons un cas clinique pour lequel l’alcalose métabolique est prédominante alors que le trouble hydro-électrolytique n’est que modéré. Nous émettons l’hypothèse que l’osmolarité de la bière ingérée, associée au statut nutritionnel, puisse déterminer la nature des troubles métaboliques et/ou hydro-électrolytiques rencontrés.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Mucoviscidose révélée par une déshydratation avec alcalose hypochloronatrémique chez trois nourrissons et un nouveau-né

  • Une déshydratation aiguë avec alcalose métabolique et hypochloronatrémie est une complication classique de la mucoviscidose. Son installation progressive comme signe révélateur de la maladie est rare de même que sa survenue en période néonatale.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov