Ainhum [ Publications ]

ainhum [ Publications ]

Publications > ainhum

  • Introduction. Le terme de pseudoaïnhum désigne une affection caractérisée par l'apparition d'une bande constrictive autour d'un doigt ou d'un membre, pouvant générer un processus d'amputation spontanée. Il existe de nombreuses étiologies, congénitales ou secondaires à des maladies associées. Nous rapportons l'observation originale d'un cas survenu au cours d'une ichtyose lamellaire. Observation. Chez une femme de 30 ans, atteinte d'une forme sévère d'ichtyose lamellaire, apparaissait en quelques mois, un pseudoaïnhum du médius de la main gauche. Les examens biologiques usuels étaient normaux. Les radiographies du doigt montraient une résorption de la houppe phalangienne. En l'absence d'autre solution thérapeutique, une amputation de la troisième phalange était proposée en raison de la symptomatologie douloureuse mais refusée par la malade. Discussion. Des cas de pseudoaïnhums ont pu être observés au cours de nombreuses maladies responsables d'atteintes vasculaires ou neurologiques. Ils peuvent aussi résulter de traumatismes physiques ou survenir en association avec de nombreuses dermatoses et notamment des kératodermies palmo-plantaires héréditaires. À notre connaissance, cette anomalie n'a jamais été décrite au cours d'une ichtyose lamellaire, mais elle pourrait résulter des troubles de la kératinisation observés dans cette ichtyose congénitale.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Ainhum et pseudo-ainhum: panorama clinique et hypotheses etiopathogeniques.

  • Le pseudo-Aïnhum est une affection exceptionnelle se traduisant par la constriction fibreuse progressive des doigts ou des orteils aboutissant à leur amputation. Il diffère de l'Aïnhum, affection idiopathique atteignant les cinquièmes orteils des sujets noirs et sévissant dans les zones tropicales. A partir de 5 observations et d'une revue de la littérature, les auteurs en décrivent les aspects cliniques et analysent les hypothèses étiopathogéniques: infectieuse (dermatophytie, mycobactérie), traumatique (plantes), vasculaire (angiodysplasie), neurologique (neuropathie), génétique (kératodermie).

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

La dactylolyse spontanée ou aïnhum. Etude histopathologique.

  • Sept cas sont étudiés en microscopie optique. Les caractères morphologiques classiques sont retrouvés: hyperkératose, dermite chronique, ostéoporose et résorption corticale. Cette étude est marquée par la mise en évidence constante d'une destruction tendineuse et surtout par la présence de granulomes à corps étrangers végétaux, profondément situés et, dans un cas, intra-articulaire. Parmi les hypothèses étiopathogéniques habituellement soulevées, cette étude apporte un argument important en faveur d'une lésion mécanique et inflammatoire.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Ainhum (Spontaneous dactylolysis): about a clinical case

  • La vraie maladie d'Aïnhum est est une pathologie d’étiologie inconnue, associée à une bande de constriction autour du cinquième orteil, principalement chez les adultes de peau noire en milieu tropical. Le terme Pseudoaïnhum désigne les autres formes de constriction des doigts et orteils. Les cas de Pseudoaïnhum sont de plus en plus décrits dans la littérature. Nous présentons ici un cas de la maladie d'Aïnhum reçu au stade III de la pathologie et qui a bénéficié d'une amputation du cinquième orteil.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov