Adenocarcinome a cellules claires [ Publications ]

adenocarcinome a cellules claires [ Publications ]

Publications > adenocarcinome a cellules claires

  • Les auteurs rapportent un nouveau cas de cancer rénal sur maladie de Von Hippel Lindau (VHL) chez une jeune fille de 14 ans. A notre connaissance, c'est le plus jeune cas rapporté dans la littérature. La maladie de VHL est actuellement bien connue et le pronostic est lié au cancer du rein qui peut survenir très tôt dans la vie du patient, ce qui impose une surveillance adéquate des malades porteurs du gêne VHL, afin de faire un diagnostic précoce du cancer, de faire un dépistage des membres de la famille et d'instituer un traitement au mieux conservateur lorsque la taille et le nombre de tumeurs le permettent chez ces patients prédisposés à faire d'autres tumeurs rénales, pour retarder au maximum la néphrectomie bilatérale et le recours à la dialyse, voire la transplantation.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Grossesse après transposition puis remise en place des ovaires dans un cas d'adénocarcinome à cellules claires.

  • Les auteurs rapportent le cas d'une jeune femme soumise à l'administration de DES in utero, qui a présenté un adénocarcinome vaginal à cellules claires, a été traitée par exérèse limitée, a subi une curiethérapie après transposition ovarienne, a mené à bien une gestation après reposition ovarienne et après une annexectomie unilatérale, consécutive à une infection haute à Chlamydiae. Cette grossesse a été menée à terme et s'est terminée par une opération césarienne dans de bonnes conditions. Il semble qu'il s'agisse du premier cas français et peut-être même européen. Il s'agit peut-être probablement du premier cas mondial après reposition ovarienne dans une telle pathologie.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Thrombi néoplasiques intracaves d'un adénocarcinome à cellules claires du rein intéressant la veine rénale et la veine gonadique droites. A propos d'un cas. Commentaire

  • Les auteurs rapportent l'observation d'un patient porteur d'un adénocarcinome du rein droit présentant deux bourgeons néoplasiques intracaves : l'un aux dépens de la veine rénale, le second isolé, naissant de la veine spermatique. Ils discutent les investigations complémentaires et proposent une explication physiopathologique de cette extension néoplasique rare à la veine spermatique.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Première observation congolaise d'un adénocarcinome à cellules claires du col de l'utérus.

  • Les auteurs rapportent l'observation d'un adénocarcinome à cellules claires du col utérin survenu chez une multipare ménopausée sans notion d'exposition in utero au diéthystilboestrol (DES). Le diagnostic histologique avait été fait sur des biopsies incluses en paraffine colorées à l'HE et au PAS. Sortie de l'hôpital à la demande des parents pour un traitement traditionnel à base d'infusion et de décoctions, la malade est décédée à domicile deux mois après le diagnostic.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov