Abces epidural [ Publications ]

abces epidural [ Publications ]

Publications > abces epidural

  • Les infections de l’espace épidural sont de mieux en mieux connues grâce au développement de la neurochirurgie, notamment l’IRM. Les abcès épiduraux rachidiens représentent une pathologie rare mais éminemment grave sur le plan fonctionnel, avec un risque vital potentiel. Nous rapportons trois cas d’abcès épidural rachidien tous diagnostiqués chez des patients de sexe masculin, le premier âgé de 52 ans le deuxième de 57 ans et le troisième de 63ans. Deux patients ont été admis aux urgences neurochirurgicales pour un tableau de compression médullaire lente évoluant dans un contexte infectieux, et le dernier se plaignait d’une sciatique S1 droite rebelle au traitement avec des fuites urinaires. Aucune porte d’entrée n’a été identifiée dans le bilan initial. Tous les patients ont été opérés par voie d’abord postérieure avec décompression médullaire/radiculaire et évacuation de l’abcès épidural. L’étude bactériologique a trouvé un germe pyogène justifiant une antibiothérapie adaptée dans les trois cas. L’évolution a été favorable dans deux cas. Par contre un patient est décédé trois jours en post-opératoire par un sepsis sévère.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Arthrite septique interapophysaire postérieure lombaire avec abcès épidural et des parties molles paravertébrales.

  • L'arthrite septique interapophysaire postérieure (ASIAP) lombaire est rare, probablement sous-estimée, se compliquant fréquemment de collection épidurale et des parties molles paravertébrales. Le diagnostic d'ASIAP est radiologique. Les radiographies standard sont peu contributives. La scintigraphie est très sensible, mais peu spécifique. Le scanner peut confirmer le diagnostic d'ASIAP et apporter la preuve bactériologique en guidant la biopsie. L'IRM est l'examen de choix. Elle met en évidence plus rapidement les lésions ostéo-articulaires et surtout facilite le diagnostic des lésions associées épidurales et des muscles paravertébraux adjacents.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov

Ostéomyélite vertébrale avec abcès épidural chez une enfant drépanocytaire.

  • Un cas de paraplégie en rapport avec abcès épidural chez une enfant drépanocytaire est rapporté. L'IRM et la TDM montraient, de plus, des anomalies de la vertèbre D6, compatibles avec une ostéomyélite. Une laminotomie, associée à une antibiothérapie, permit une récupération rapide. Bien qu'il n'ait pas été retrouvé de germes, l'infection était probablement due à des salmonelles. La salmonellose est une complication classique de la drépanocytose. Sa pathogénie fait intervenir des anomalies immunologiques associées à des obstructions vasculaires par les hématies anormales. Si l'étiologie des anomalies vertébrales chez ces enfants n'est pas toujours évidente, le diagnostic d'ostéomyélite se doit d'être évoqué, car seul un traitement urgent peut réduire le risque de compression médullaire.

  • Source : ncbi.nlm.nih.gov